Cette mère laisse son bébé un instant seul dans le véhicule, le frein lâche et la voiture tombe dans la rivière

Les parents sont sans cesse vigilants quant aux mesures de sécurité qu’ils appliquent à leurs enfants. Mais parfois, de simples erreurs d’inattention ou d’ignorance peuvent sérieusement porter atteinte à leurs vies. Le cas ici de Kim Rowlands, maman de Kiara Moore, un petit bébé de 2 ans d’âge, a perdu sa fille à cause d’une chute précipitée au fond d’une rivière en voiture. Cela s’est passé à la suite de l’activation du frein à main pendant que la mère avait laissé sa fille sans surveillance le temps de quelques instants, comme l’a reporté la BBC

Ce fait divers est un cuisant rappel sur l’inattention qui peut s’avérer fatale lorsqu’il s’agit de la sécurité de nos enfants. Cette jeune maman en a fait les frais à ses dépens quand elle a dû s’absenter un court instant avec aucune autre possibilité que de laisser sa petite fille de deux ans seule en voiture. Ne pensant pas mal faire, elle s’était imaginée qu’il ne pourrait rien lui arriver de grave pendant qu’elle effectuait sa course rapide. Hélas, elle reviendra à son véhicule pour le trouver disparu avec son bébé à l’intérieur, la voiture ayant coulé vers le fond de la rivière après que le frein à main se soit déclenché.

Comment quelque chose d’aussi horrible a-t-elle bien pu se passer ? Aurait-elle oublié elle-même le frein à main ? Sa fille aurait-elle malencontreusement appuyé dessus en jouant avec ses pieds ? Nul ne peut apporter une réponse claire à la question, et même des réponses ne changeraient malheureusement rien à la malencontreuse découverte.

Une minute d’inattention peut s’avérer fatale

Kim et sa fille

Cela peut sembler anodin et pas du tout risqué, mais laisser les enfants seuls sans surveillance au sein de la voiture peut réellement s’avérer dangereux pour leur sécurité. Kim Rowlands, en voulant rendre visite rapidement à son mari dans son lieu de travail, a cru inoffensif de laisser sa petite fillette Kiara Moore dans la voiture garée à côté. Quelle n’a été son choc lorsqu’elle apprit que sa Mini-Cooper avait déballé la pente et s’était retrouvée au fond de la rivière avec son bébé à l’intérieur. Les plongeurs appelés en urgence sur le lieu n’ont malheureusement pas pu sauver la vie de Kiara à temps.

Ces conséquences terribles de quelques minutes d’inattention révèlent à quel point, il est impératif de sensibiliser les parents à la question, afin de prévenir  ce type d’erreurs fatales.

bébé voiture

Pourquoi est-il dangereux de laissé un bébé seul dans la voiture ?

Si certains voient clairement la polémique derrière le fait de laisser seuls ses enfants dans la voiture, d’autres ne saisissent peut-être pas la gravité de cet acte. Un rappel s’avère donc toujours utile, afin de sensibiliser aux dangers inhérents à cette action, y compris :

Un risque d’hyperthermie : qui constitue réellement le plus grand danger, surtout lorsqu’il fait très chaud dehors. À savoir qu’à l’intérieur de la voiture il suffit seulement de 10 mn pour constater une augmentation de chaleur de 20 degrés, puis de 40 degrés en à peu près 1h. Les risques sur le cerveau et les autres membres sont donc bien réels et ce, en dépit de l’ouverture légère des fenêtres. Ajouté à cela, le corps des enfants a une capacité à chauffer qui dépasse de 5 fois celle de l’adulte, en plus d’une plus grande aptitude de leur corps à absorber la chaleur. À éviter donc à tout prix !

Un risque de fausse manipulation : Dépendamment de l’âge de l’enfant laissé à l’arrière de la voiture, on ne peut écarter le danger qu’il encourt s’il se met à manipuler les boutons du véhicule ou touche au frein à main par exemple. Raison pour laquelle il ne faut jamais laisser les petits sans surveillance en voiture.

Un risque de kidnapping : En plus des dangers cités plus haut, il ne faut pas écarter celui de l’enlèvement. En effet, tout individu intéressé pourrait prétendre venir en aide à votre petit et réussir à l’extirper de la voiture. Partant de là, rien n’empêche une personne mal intentionnée de kidnapper votre enfant ou de porter atteinte à sa sécurité.

Lire aussi Après 16 ans et 18 fausses couches, cette maman de 48 ans accueille son  » bébé miracle « .

Contenus sponsorisés