Cette maman de 46 ans meurt subitement en tentant de perdre du poids

Le sport est utile pour une bonne santé. Il est perçu comme un excellent remède contre de nombreuses maladies et est très recommandé quand il s’agit de perdre du poids sainement. C’est d’ailleurs dans cette optique qu’une maman de 46 ans faisait quelques exercices chez elle. Malheureusement, elle a perdu la vie comme nous rapporte le journal The Sun.

Pour prendre soin de sa santé, perdre du poids ou pour préserver sa silhouette, nous sommes prêts à tous les efforts. Pourtant, pendant le sport, de nombreux accidents peuvent arriver. Certains sont évitables mais d’autres non, comme le montre la mort tragique de cette maman.

Une séance de sport vire au cauchemar :

Aide soignante de formation, la victime de cette tragédie n’avait jamais eu de maux de tête. Après une courte sieste, elle se mit à s’entrainer comme d’habitude sur son vélo d’exercices, lorsqu’elle s’effondra.

Son partenaire Justin Beilinsohn, revenant des courses, l’a découvert sur le sol et parvint à la réanimer avant l’arrivée de l’ambulance.

Elle fut transportée d’urgence par avion à l’hôpital Glan Clwyd, mais décéda quelques temps plus tard.

Image : 

On peut voir sur la photo, une mère aimante et ses trois enfants Jensen (garçon), Jorgia et Farrah (les deux filles).

Selon une IRM effectuée après le décès, la jeune dame originaire de Salford (Angleterre), a souffert d’une hémorragie cérébrale.

L’hémorragie cérébrale est l’accident cérébral le plus rare mais le plus redoutée. En France, on en dénombre 15 à 20% chez les 143.000 patients hospitalisés en 2014 pour un AVC, selon le Bulletin épidémiologique hebdomadaire. Elle est due à l’explosion d’une artère dans le cerveau qui entraine un saignement et une pression sur les tissus environnants ; tuant ainsi les cellules du cerveau.

Pour M. Beilinsohn, ce drame a profondément brisé sa famille. Les enfants et lui, étaient toujours sous le choc total après sa disparition, d’autant plus qu’elle n’avait jamais eu de maux de tête ou quelque chose de semblable avant. Il n’y avait aucun signe avant-coureur de ce mal.

« Au départ, nous croyions qu’il s’agissait seulement d’un arrêt cardiaque qui avait échoué et qu’elle serait très vite de retour à la maison. Mais après avoir fait un scanner, les médecins nous ont révélé la présence d’une énorme hémorragie dans son cerveau. Par la suite, ils nous ont signifié ne pas pouvoir l’opérer et l’ont gardé au Glan Clwyd. » a confié M. Beilinsohn à NorthWalesLive.

Image : 

Se remémorant sa compagne Jeanne, Justin a affirmé qu’elle disait toujours bonjour aux inconnus, leur souriait et avait tellement de considération pour les autres qu’elle faisait passer leur bonheur avant le sien.

Hémorragie cérébrale : que se passe-t-il vraiment?

Lorsque les tissus cérébraux sont irrités par le sang, cela provoque un gonflement, connu comme un œdème cérébral. Le sang s’accumule donc dans l’hématome (la masse constatée), augmentant la pression sur les tissus cérébraux environnants. On assiste alors à une réduction du flux sanguin, à un manque d’oxygène pour les cellules et donc à leur mort.

Quelques symptômes de l’hémorragie cérébrale :

Les symptômes d’une hémorragie cérébrale ne sont pas statiques, elles peuvent connaitre des variations car elles dépendent de la localisation du saignement, de sa gravité et du nombre de tissus affectés. Les symptômes peuvent apparaitre de façon soudaine et s’aggraver progressivement ou être latents.

Toutefois, il existe des signes avant-coureurs qui annoncent une hémorragie cérébrale tels que :

·       Un mal de tête soudain sévère

·       Faiblesse dans une jambe ou un bras

·       Vomissements ou nausées 

·        Baisse de la vigilance; léthargie

·       Troubles de la vision

·       Engourdissements ou picotements

·       Difficulté à parler, à écrire, à lire

·       Discours incompréhensible

·       Baisse de la motricité fine, comme manque d’équilibre ou les tremblements des mains

·       Perte de coordination

·       Un goût modifié

·       Perte de conscience

Étant donné que ces symptômes peuvent être assimilés à d’autres affections, consultez votre médecin le plus rapidement possible pour en savoir plus. Toutefois, en cas de paralysie, de malaise et/ou de troubles du langage soudains, allez directement aux urgences. 

Contenus sponsorisés

Loading...
Close
Close