Ces médicaments populaires contre l’allergie et l’insomnie causent la démence ! Soyez vigilants !

De nos jours, beaucoup de gens ne vivent que par les médicaments contre les allergies et l’insomnie, pensant que c’est la meilleure méthode pour combattre ces problèmes de santé. Mais, une nouvelle étude souligne des risques effrayants de ces médicaments pour la santé. En effet, plusieurs anticholinergiques courants ont été liés à la démence.

Les médicaments anticholinergiques sont une classe de médicaments prescrit contre différents problèmes de santé, comme les spasmes, les allergies, les troubles du sommeil, la nausée, la toux, le mal du transport, et même des symptômes de la maladie de Parkinson.

Les médicaments liés à la démence

Ce n’est pas la première fois que les chercheurs trouvent un lien entre les médicaments anticholinergiques et le déclin cognitif. Cette dernière étude publiée dans JAMA Neurology est cependant unique. En effet, les chercheurs de l’Université de l’Indiana ont utilisé l’imagerie cérébrale pour détecter l’impact des médicaments anticholinergiques sur le cerveau. 

Grâce à l’imagerie par IRM (Imagerie par résonance magnétique) et TEP (une méthode d’imagerie médicale pratiquée par les spécialistes en médecine nucléaire, qui permet de mesurer en trois dimensions une activité métabolique ou moléculaire d’un organe), les chercheurs ont montré que les personnes prenant des médicaments anticholinergiques présentaient un métabolisme cérébral plus faible et une atrophie cérébrale plus élevée. Ils ont également des résultats très bas concernant les tests de mémoire.

En 2015, des scientifiques de l’Université de Washington ont également découvert que l’utilisation chronique de certains somnifères anticholinergiques et de médicaments contre le rhume des foins augmentait le risque de démence. L’étude a trouvé un lien chez les personnes prenant ces médicaments pendant 3 ans ou plus.

À noter que de nombreux médicaments ont une action anticholinergique. Parmi eux, certains médicaments contenant du tiotropium utilisés pour traiter les affections respiratoires comme la maladie pulmonaire obstructive chronique (MPOC) et l’asthme ainsi que les médicaments contre la dépression et ceux contenant de la solifénacine pour les problèmes de vessie hyperactive. De manière générale, on retrouve donc les antidépresseurs, anxiolytiques, antiépileptiques, antitussifs, antihypertenseurs, diurétiques, antihistaminiques et antiasthmatiques. 

Heureusement, des remèdes naturels existent pour lutter contre certaines pathologies dont les allergies et l’insomnie, et cela sans effets secondaires ni danger pour la santé ! 

Remèdes naturels pour les allergies et l’insomnie

Il est souvent possible de traiter des problèmes comme les allergies et l’insomnie sans se tourner vers les médicaments. Voici quelques remèdes à essayer :

Allergies

– Utilisez les huiles essentielles efficaces en cas d’allergie. Une étude datant de 2010 et publiée dans le Journal of Ethnopharmacology suggère que l’huile de menthe poivrée agit comme un relaxant et présente une activité antispasmodique, inhibant les contractions qui vous font tousser. 

– Si vous avez une allergie à l’herbe à poux, évitez les melons, les bananes, les concombres, les graines de tournesol, l’échinacée et la camomille car ils peuvent déclencher une réaction allergique.

– Le bouillon d’os de poulet, de bœuf ou d’agneau aide à soulager les problèmes respiratoires. Il aide également à réduire l’inflammation dans le corps et stimule le système immunitaire. Des études menées par le Centre Médical de l’Université du Nebraska ont montré que les acides aminés du bouillon d’os réduisaient les inflammations dans le système respiratoire et donc les allergies.

Insomnie

– Essayez la racine de valériane comme remède pour retrouver le sommeil. Infusez de 2 à 3 g de racine séchée, pendant 5 à 10 min, dans 150 ml d’eau bouillante. Prenez une tasse de cette infusion 30 à 60 minutes avant de vous coucher. Cela favorisera l’endormissement et vous relaxera. En effet, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) reconnaît l’usage de la valériane pour remédier à l’agitation nerveuse et l’anxiété ainsi que les troubles du sommeil qui en découlent. 

– Réglez la température de votre chambre entre 16 et 19°C. Selon les auteurs du livre « Le sommeil : mieux dormir », le Dr Jérôme Lefrançois et Véronique Deschamps, ce réglage de la température de la pièce favorise l’endormissement car le corps réduit également sa température. 

– Mangez des aliments riches en mélatonine pour vous aider à dormir rapidement, comme les bananes, les cerises, du gingembre ou des radis en guise de collation au coucher. La mélatonine est une hormone produite naturellement par votre corps. Elle est produite par la glande pinéale dans le cerveau mais aussi dans d’autres zones, telles que les yeux, la moelle osseuse et l’intestin. On l’appelle souvent « l’hormone du sommeil » car elle régule les cycles de sommeil.

Mise en garde :

L’utilisation de l’huile essentielle de menthe poivrée n’est pas recommandée pour les enfants de moins de 3 ans. Elle est également proscrite en usage interne pour les personnes souffrants d’inflammation de la vésicule biliaire, d’obstruction des voies biliaires ou de maladie grave du foie.

Nous vous offrons

Newsletter

Un livre indispensable pour
rester en bonne santé

Newsletter
  • Découvrez la liste des plantes et aliments qui guérissent
  • Apprenez à fabriquer de puissants remèdes méconnus pour guérir 90% des maladies
  • Un livre indispensable à avoir pour rester en bonne santé
Je souhaite recevoir le livre offert + m’inscrire à la newsletter
Contenus sponsorisés
Loading...
Close