Bon à savoir : ce qui arrive à votre corps lorsque vous êtes stressé

Le stress peut se manifester de différentes manières : cette boule à l’estomac quand vous arrivez à un dîner où vous n’aviez pas envie d’aller, cette lourdeur dans la poitrine quand vous attendez les résultats de votre bilan médical, ce bouillonnement dans la gorge lorsque vous voyez votre to-do-list interminable…

Vous connaissez chacune de ces situations. Peu importe celle qui vous est la plus familière, une chose est sûre : ce n’est bon ni pour votre corps, ni pour votre âme, ni pour votre cerveau. Une étude récente publiée dans le British Medical Journal a découvert qu’éprouver un stress extrême (tel qu’un divorce, une maladie ou la perte d’un emploi) augmente votre risque de développer la maladie d’Alzheimer de 21% et toute forme de démence de 15%, ce qui donne tout son crédit au vieil adage : « tout est dans la tête ».

Même si les facteurs de stress des êtres humains vont des finances aux relations, le corps doit s’adapter. Quand vous voyez votre compte dans le rouge par exemple, vous activez le système nerveux sympathique de votre corps, ou réponse combat-fuite. Votre cœur commence à battre plus vite, le cortisol se déverse dans tout votre corps et votre cerveau pompe de l’oxygène pour vous préparer au combat à venir. Sauf qu’il n’y a pas de combat. Juste une course précipitée au distributeur bancaire. Et cela se produit à chaque fois qu’il est activé. Et, comme le montre la recherche, ces ressources de stress chronique peuvent être puisées dans tout votre corps.

Les effets du stress sur votre corps

Le cerveau

Vous n’avez pas besoin d’éprouver un stress « extrême » pour observer un changement dans votre mémoire. Une nouvelle recherché publiée dans le Journal of Neuroscience a découvert un lien entre un niveau élevé de cortisol, l’hormone du stress, et une perte de la mémoire à court terme chez des adultes vieillissants.

La peau

Un stress soudain peut vous rendre temporairement pâle après que le sang de votre visage a été redirigé vers des muscles qui peuvent en avoir besoin. Mais un stress léger et constant peut provoquer, avec le temps, un vieillissement rapide de votre peau ; des éruptions de rosacée ou du psoriasis, en raison de la libération d’histamine et augmenter la production de sébum donc l’acné.

Le cœur

Le stress chronique et des incidents traumatisants répétés (appelés « réactions aiguës au stress » par les médecins) entraînent une inflammation des artères coronaires, ce qui est responsable des crises cardiaques. De légères hausses du rythme cardiaque chez ceux qui souffrent de stress chronique altèrent aussi la capacité du cœur à pomper le sang, augmentant le risque d’hypertension et d’AVC.

Les poumons

Une respiration accélérée est un symptôme classique du stress. Si vous avez de l’asthme, les études montrent que vous éprouvez des difficultés à vous procurer assez d’oxygène dans une situation stressante. Autre découverte : le stress prédispose aux inflammations, rendant les crises d’asthme plus fréquentes.

Le tour de taille

La science confirme ce que les femmes (et les hommes !) savent déjà : la graisse due au stress est une réalité. Une étude publiée dans Biological Psychiatry a découvert que les femmes confrontées à un ou plusieurs événements stressants dans la journée avant un repas brûlent moins de calories que celles qui ne sont pas stressées. La différence peut se traduire par 5 kilos supplémentaires chaque année…

L’immunité

Être en mode survie en permanence est épuisant, particulièrement pour le système immunitaire, qui peut être très affaibli en raison du stress chronique. Cela peut non seulement ne plus vous prémunir de nouvelles maladies, mais aussi aggraver des problèmes existants.

Un soulagement si doux

Maintenant que vous savez ce que le stress fait à votre corps, utilisez la technique la plus approuvée par les spécialistes pour le diminuer : la méditation. Il n’est pas question ici de statues de Bouddha et d’encens. En fait, la méditation est juste un terme générique pour des pratiques comme la pleine conscience, les mantras, la méditation guidée, le yoga et les techniques de respiration profonde, dont la recherche a montré qu’elles peuvent tout faire, de réduire le stress à favoriser la perte de poids ou conjurer des maladies comme la maladie d’Alzheimer, le cancer et une tension artérielle élevée.

Vous êtes stressé maintenant ? Essayez la technique de respiration en 4-7-8 du Dr Andrew Weil, professeur à Harvard, qu’il appelle « tranquillisant naturel » pour le système nerveux. Inspirée par le yoga, cette technique permet de s’endormir en moins d’une minute. Voici la procédure à suivre :

En position assise, maintenez votre dos droit et vos pieds sur le sol.

Avec votre langue, appuyez sur votre palais, derrière vos dents de devant, pendant tout l’exercice.

À présent, expirez à fond par la bouche, et refermez la bouche une fois que vous aurez expulsé tout l’air de vos poumons.

Inspirez doucement par le nez en comptant jusqu’à 4. Retenez votre souffle en comptant jusqu’à 7. Expirez en comptant jusqu’à 8, en vidant vos poumons complètement.

Renouvelez 3 fois de suite pour vous détendre et retrouver la paix intérieure.

Contenus sponsorisés
Loading...
Close