x

Ce bébé défie les pronostics des médecins

Avoir un bébé est peut-être la plus grande décision que nous prenons dans la vie. Mais une chose est certaine : devenir mère ou père change définitivement notre vie. Tous les parents espèrent que leurs enfants soient heureux et en bonne santé, mais parfois le destin en décide autrement. Alors que Nick Schnarr et sa femme Brooklyn attendaient avec impatience l’arrivée de leur troisième bébé, les médecins quant à eux leur cachaient une mauvaise nouvelle.

Aujourd’hui, plusieurs nouveau-nés voient leur destin marqué par toutes sortes de maladies. D’après un rapport établi par le Pr. Joan Morris de l’Université  Queen Mary en Angleterre, le nombre de bébés nés avec anomalies a presque doublé au cours de la dernière décennie, passant ainsi d’un bébé touché sur 80 à un bébé sur 50. Certains cas sont détectés au cours de la grossesse grâce aux séances d’échographie, mais chez certains nourrissons la maladie ou l’anomalie ne peut être découverte que des mois après.

Charlie, le bébé miracle !

Parfois, nous nous retrouvons confrontés à des situations très délicates que seul le temps peut nous aider. C’est le cas du couple Schnarr, Nick et Brooklyn étaient très heureux et attendaient leur troisième enfant avec impatience. Après un examen médical, les médecins ont informé Brooklyn qu’elle était enceinte d’un bébé qui souffrait d’une forme sévère d’hydrocéphalie.

les médecins n’arrivent pas à croire ce qu’ils voient lorsque le bébé est né

Nick a souhaité partager leur histoire et leur expérience sur sa page Facebook. Pendant ces neuf derniers mois, ils attendaient un bébé très malade. Après les trois premiers mois de grossesse, le couple a appris que leur bébé était atteint d’une hydrocéphalie sévère ou communément appelée « l’eau dans le cerveau ». Leur cas a été référé à l’hôpital Cincinnati pour enfants, où plusieurs médecins et professeurs avaient confirmé que l’état de santé du bébé était très grave et qu’il fallait s’attendre au pire. Nick et Brooklyn pouvaient perdre leur enfant car il y avait plus de 90% de risques que le bébé meurt quelques heures après sa naissance ou qu’il survive mais avec des dommages au cerveau.

les médecins n’arrivent pas à croire ce qu’ils voient lorsque le bébé est né

Le couple ne voulant pas baisser les bras, ils ont eu plusieurs rencontres et réunions concernant l’utilité des mesures de maintien des fonctions vitales.  Brooklyn a décidé de déménager et de s’installer dans un hôtel qui se trouve près de l’hôpital, afin que les médecins puissent surveiller son cas. Nick quant à lui, faisait des allers retours le plus souvent possible pour rester près de sa femme et prenait également soin de leurs deux autres enfants, Sophie et Lily.

les médecins n’arrivent pas à croire ce qu’ils voient lorsque le bébé est né

Le 8 juillet, le travail s’est déclenché et Brooklyn a été transférée à la maternité pour une césarienne programmée. 15 minutes avant l’intervention, le couple a eu une autre rencontre avec les médecins au sujet de l’utilisation d’un tube respiratoire et du moment où il faudrait prendre la décision de le retirer. Et c’est alors que le miracle s’est produit.

les médecins n’arrivent pas à croire ce qu’ils voient lorsque le bébé est né

Le bébé est venu au monde en pleurant, et c’était le plus beau son que ses parents n’ont jamais entendu. Ils ont décidé de lui donner le prénom de Charlie.

les médecins n’arrivent pas à croire ce qu’ils voient lorsque le bébé est né

Après un certain temps en soins intensifs, Charlie a été autorisé à rentrer chez lui avec le reste de sa famille. Tout le monde pouvait voir qu’il était normal et en bonne santé et qu’il n’y avait aucun signe que le bébé était gravement malade. Charlie souffrait d’une légère hypertrophie ventriculaire gauche (augmentation du volume du ventricule gauche), mais cela a été facilement pris en charge par les médecins.

les médecins n’arrivent pas à croire ce qu’ils voient lorsque le bébé est né

Après consultation, les médecins n’ont trouvé aucune explication médicale à propos du cas de Charlie. La seule explication possible était que son cerveau avait trouvé un moyen pour dégager naturellement ce liquide céphalo-rachidien. Nick croyait en la science et en la technologie médicale, mais pour lui  la survie de Charlie était une « intervention divine » et un « miracle » du ciel.

les médecins n’arrivent pas à croire ce qu’ils voient lorsque le bébé est né

Nick n’a pas oublié de remercier également toutes les personnes, amis, familles, collègues ou même des étrangers pour leurs pensées, leurs prières, leurs lettres d’encouragement, leurs cartes, leurs messages et e-mails.=

les médecins n’arrivent pas à croire ce qu’ils voient lorsque le bébé est né

La patience, la persévérance et le courage de ces deux parents ont été récompensés de la plus belle manière. Cette histoire invite à être optimiste et à garder espoir en l’avenir.

Contenus sponsorisés
Loading...