x

Après avoir violé une personne décédée, l’assistant médecin est puni

C’est une histoire tragique. Un employé de la morgue de l’Institut médico-légal de Manaus a été pris en flagrant délit d’atteinte à l’intégrité d’un cadavre. Après une soirée arrosée, l’homme de 52 ans est retourné à la morgue et s’est adonné à un acte de nécrophilie sur le cadavre d’une mineure.

Wanderley dos Santos Silva, 52 ans, était assistant médecin légiste à l’Institut médico-légal de Manaus au Brésil. Après être sorti avec un groupe d’amis pour fêter la victoire de l’équipe locale de football, l’homme vraisemblablement éméché a décidé de retourner à la morgue pour s’adonner à des actes de nécrophilie sur le cadavre d’une jeune fille, rapporte. Le Daily Mail rapporte que le cinquantenaire a été pris en flagrant délit.

Wanderley dos Santos Silva était accompagné d’un collègue

Alors qu’il devait quitter ses amis pour rentrer chez lui, l’assistant médecin légiste a décidé de retourner sur son lieu de travail. Le Daily Mail précise que Wanderley dos Santos Silva n’était pas seul sur les lieux du délit. En retournant à la morgue, l’homme de 52 ans était accompagné d’un collègue, également sous l’influence de l’alcool. Si l’abus d’alcool est dangereux pour notre santé, il peut parfois pousser à une inhibition qui entraine les pires pratiques. En arrivant à l’Institut médico-légal, le technicien de salle d’autopsie a sorti le cadavre d’une mineure avant de pratiquer un acte nécrophile, sous les yeux de son collègue.   

Un policier a pris Wanderley dos Santos Silva en flagrant délit

Au même moment, un policier qui se rendait à la morgue pour récupérer un dossier pour une enquête sur laquelle il travaillait était à mille lieues de s’imaginer la scène horrifiante sur laquelle il allait tomber. L’enquêteur de police a surpris Wanderley dos Santos Silva en plein coït avec un cadavre, pendant que son collègue regardait.  L’assistant de morgue de 52 ans et son collègue qui ont reconnu le policier ont alors pris la fuite. Heureusement, le policier a réussi à les rattraper et procéder à leur arrestation. Le département de police à licencié Wanderley dos Santos Silva qui risque jusqu’à un trois de prison. Si son collègue n’a pas été poursuivi par la justice, il a également été licencié pour « faute grave ». Si cette jeune fille a été violée après sa mort, une autre a vécu l’enfer. Colleen a été gardée dans un cercueil sous le lit d’un couple qui l’a violé pendant 7 ans.

Une histoire similaire en Russie

Relayée par le tabloïd britannique Metro, cette histoire a fait les choux gras de la presse en Russie. Pour cause, un employé de la morgue a été arrêté pour avoir pratiqué des actes nécrophiles sur une star de téléréalité. Le corps de la jeune femme, assassinée en 2008, a été exhumé 10 ans plus tard pour effectuer une nouvelle autopsie. L’examen post-mortem a révélé que la jeune femme avait été violée après sa mort. Alexander, 37 ans, a été confondu par son ADN. Parce que la nécrophilie n’est pas spécifiquement mentionnée dans la loi Russe, le trentenaire n’a pas été condamné.  

La nécrophilie : une paraphilie très rare

La nécrophilie est une paraphilie qui consiste en un attrait érotique pour les cadavres. Comme le révèle le magazine américain Psychology Today, ce trouble de la préférence sexuelle n’est associé à aucune maladie ou trouble mental. Cependant, beaucoup de nécrophiles souffrent d’un trouble des conduites et/ou d’un trouble de la personnalité antisociale. On constate donc en général chez ces personnes un manque d’empathie et une incapacité à ressentir les émotions des autres. Si cette paraphilie n’est pas encore clairement définie, les experts tentent encore d’évaluer au mieux les études de cas nécrophiles. Comme la nécrophilie, une autre tendance sexuelle fait froid dans le dos. La spectrophilie consiste à faire l’amour avec des fantômes.

Contenus sponsorisés
Loading...