Après avoir abandonné son travail pour prendre soin de ses 3 enfants, un père célibataire se suicide car il ne peux plus payer son loyer

En France, environ 13.6% de la population vit sous le seuil de la pauvreté. Ce chiffre fait peut-être partie des taux les plus bas d’Europe, mais il n’en est pas moins inquiétant. Il suffit de s’imaginer le calvaire quotidien de ces personnes face à leurs responsabilités. Cette histoire relayée par nos confrères du DailyMail, lève le voile sur une situation tragique qui n’est malheureusement pas une exception.

C’était un jeune père célibataire et il ne désirait qu’une seule chose : offrir un niveau de vie décent à ses enfants. Le destin en a voulu autrement, le poussant ainsi à commettre l’irréparable.

Philip Herron était âgé de 34 seulement au moment des faits. Pour prendre soin de ses 3 enfants, le jeune père s’est vu obligé de quitter son travail. Cependant, les fins de mois étaient dures et il peinait même à vêtir sa progéniture. Ses dettes n’ont cessé de s’empiler pour former un total de 22 472 euros. Une somme astronomique pour le jeune père et qu’il ne pouvait, de toute évidence, pas payer. Le comble du drame fut l’avis d’éviction qu’il reçut car il ne pouvait pas payer son loyer à échéance.

un père célibataire se suicide car il ne peux plus payer son loyer

Face à cette situation, Philippe a décidé de s’adresser à Universal Credit, un fond de financement pour aide aux personnes en situation financière précaire. Mais la réponse tardant à arriver et le poids de ses responsabilités couplé à son incapacité à y faire face n’ont pas manqué de le plonger dans une dépression sévère. Philippe a alors estimé que sa famille vivrait mieux sans lui.

un père célibataire se suicide car il ne peux plus payer son loyer

Quelques instants avant sa mort, il a posté une photo émouvante sur les réseaux sociaux. Il était apparemment seul dans sa voiture, garé le long d’une ruelle, les larmes ruisselants sur son visage. Comme la plupart des personnes à risque suicidaire, il n’avait parlé à personne de ses problèmes financiers. Cela prit un bon moment à sa mère, encore en situation de choc, avant de pouvoir reconstituer le fil des événements menant au suicide de son fils.

Le suicide, repérer les signes avant-coureur

Détecter la dépression chez un proche demande une attention accrue. Hélas, cela arrive bien souvent sans que l’entourage de la personne ne puisse s’en rendre compte, évoluant vers des symptômes plus sévères pouvant engendrer des tendances suicidaires. Ainsi, il est crucial de prêter attention à certains signes. Les personnes présentant un plus grand risque de suicide sont :

– Les personnes vivant un cycle dépressif

– Les personnes anxieuses

– Les personnes qui s’isolent après la perte d’un proche

– Les personnes en situation financière précaire

Même si la personne ne fait pas partie de ces catégories, il existe certains signes liés au comportement de l’individu, notamment lorsque ce dernier change soudainement ou graduellement, à savoir:

  • L’expression d’une perte d’envie de vivre dans ce monde
  • Des troubles et changements du sommeil :
  • Des habitudes alimentaires variables
  • L’automutilation
  • L’isolement social
  • L’usage de substance comme l’alcool et les drogues
  • Sentiment d’inutilité
  • Les troubles de l’humeur : une colère ou une irritabilité soudaine
  • Les sensations de désespoir
Contenus sponsorisés
Loading...
Close