Après 8 mois de grossesse, cette mannequin dévoile son ventre complètement plat

Si nombre d’entre nous associent la grossesse à une pléthore de changements morphologiques, certains cas surprenants démontrent qu’il n’existe aucune “norme” lorsqu’il s’agit du corps d’une femme. La preuve: Sarah Stage, mannequin lingerie, qui dévoile des photos incroyables de son ventre à 8 mois de grossesse. Découvrez les images relayées par le site Entertainment Online.

Alors qu’elle attend son deuxième enfant, Sarah Stage a fait réagir de nombreux internautes, ce qui lui a également valu certaines critiques. Cette accro au fitness a poursuivi ses entraînements pendant toute la durée de sa grossesse, exposant sur Instagram une silhouette extrêmement musclée, avec un ventre à peine arrondi. Un résultat bien différent de ce que l’on pourrait imaginer à quelques semaines du terme.

Sarah Stage

Sarah Stage 1

Soupçonnée de souffrir de “Mummyrexie”

Si ses centaines de milliers d’abonnés semblent s’inquiéter, c’est parce qu’ils soupçonnent la californienne de souffrir d’une condition connue sous le nom de “Mummyrexie”. Ce mot-valise anglais combine “Mummy” pour maman et “rexie” pour anorexie, un trouble alimentaire qui pousserait certaines futures mères à se sous-alimenter. Mais selon Sarah Stage, il n’en est rien. Dans un entretien accordé à Entertainment Tonight, le mannequin affirme même avoir pris 9 kilos depuis le début de sa grossesse et que son bébé est en bonne santé.

Sarah Stage 2

Ainsi, si cette maman garde un corps aussi musclé, c’est tout d’abord parce qu’elle est passionnée de fitness. Et sa grossesse ne semble pas avoir affecté sa motivation. Elle continue de s’exercer pour garder la ligne et retrouver un ventre plat plus rapidement après la naissance de son enfant. Une décision qui ne fait pas l’unanimité auprès des internautes mais qui permet à Sarah de dévoiler des muscles impressionnants sur les réseaux sociaux à un stade aussi avancé de sa grossesse.

Sarah Stage 3

Sarah Stage 4

Sa réponse aux détracteurs

Vivant à Los Angeles, elle est connue sous le nom de “Six-pack mum”, en français “la maman aux six abdominaux”. Et pour cause, le mannequin publie régulièrement des vidéos de ses entraînements sur Instagram, avec un physique sculpté à la perfection. Cela ne l’empêche pas de répondre à ses détracteurs qui selon elle, “s’improvisent médecins” sur les réseaux.

Sarah Stage 5

Sarah Stage 6

Dans une publication où elle montre l’un de ses entraînements de routine comprenant des squats, des fentes et des exercices de planche, elle écrit en légende : “Alors que je m’approche des 8 mois de grossesse, je voulais partager ce que je pense. Depuis que j’ai annoncé ma deuxième grossesse, j’ai eu certains “experts médicaux d’Instagram” me dire ce que je devrais et ne devrais pas faire. Et bien que je trouve certains commentaires hilarants, je choisis de n’écouter que mon médecin, et bien sûr j’écoute également MON corps”.

Sarah Stage 7

Sarah Stage 8

Le mannequin poursuit en expliquant :“Si je sens qu’il y a quelque chose de bizarre, je ne le fais pas ! Je fais toujours le mieux pour mon bébé qui grandit et je le fais toujours passer en premier”. Et pour clore le débat au sujet de sa santé, elle ajoute “C’est un fait médical prouvé que de poursuivre l’exercice pendant la grossesse a de nombreux avantages pour vous mais aussi pour votre bébé” en précisant toutefois qu’elle a réduit l’intensité de ses entraînements et qu’elle se limite à des exercices à la maison, 2 à 3 fois par semaine, en suivant son propre guide fitness.

Sarah Stage 9

Sarah Stage 10

Il n’y a pas de « norme »

Alors que la jeune femme a été la cible de nombreuses critiques en raison de son ventre quasi-inexistant, de nombreux experts se sont exprimés sur le sujet de la prise de poids pendant la grossesse, dénonçant une stigmatisation du corps de la femme et des stéréotypes qui n’ont pas lieu d’être.

Sarah Stage 11

Interrogée par le magazine Health, le Dr Jessica Kiley, professeur en obstétrique et en gynécologie explique que chaque corps féminin est différent et qu’il n’y a pas de norme pendant la grossesse. “Les femmes enceintes ont toujours l’impression d’être plus ou moins rondes que leur amie, soeur ou voisine. C’est notre rôle en tant que médecins d’expliquer que ce qui leur semble normal ne l’est pas nécessairement pour d’autres femmes”, a-t-elle ajouté.

Le Dr Alissa Dweck qui avait réagi dans un article de Women’s Health en 2015 lors de la première grossesse de Sarah avait expliqué quant à elle que certaines positions du foetus impactent également la forme du ventre et que cela ne signifie pas toujours qu’il s’agit d’un problème. Ainsi, s’il existe certains risques en cas de sous-poids ou de surpoids durant la grossesse, c’est un cas qui doit faire l’objet d’une discussion privée entre la femme et son médecin.

Contenus sponsorisés
Loading...
Close