Après 52 ans de mariage, des arrière-grands-parents meurent du nouveau coronavirus à deux semaines d’intervalle. Leurs symptômes

Le nouveau coronavirus continue d’être meurtrier et d’emporter de nombreuses victimes avec lui. Découvrez l’histoire de ce couple qui meurt après 52 ans passés ensemble. Voici les symptômes que ces grands-parents ont ressentis avant de céder des suites de ce virus mortel. 

Relayé par nos confrères du Mirror, ce décès a frappé ces septuagénaires à deux semaines d’intervalle. Malgré leurs soins, ils n’ont pas pu lutter contre les ravages de la plus grande pandémie de notre temps.

L’époux a été le premier contaminé

David et Maria ont fêté leurs 52 ans ensemble au restaurant le 28 septembre. Le 18 octobre, l’époux qui souffrait déjà d’une maladie pulmonaire obstructive chronique a ressenti une forte fièvre. Résultat : il est diagnostiqué positif au coronavirus et on lui demande de s’auto-isoler pendant 15 jours. Seulement, pendant cette quarantaine le mari avait du mal à respirer et a alors été transporté en urgence à l’hôpital pour passer trois jours en soins intensifs. Sa famille a pu lui rendre visite mais son épouse n’a pu lui dire adieu que par visioconférence.

davidmaria

David a été testé positif et est mort 3 jours après être entré à l’hôpital. Source : Catie Wells/ SWNS

Le témoignage de la petite-fille

Attristée par cette mort inattendue, Maria s’est effondrée chez elle et a aussi été diagnostiquée positive au coronavirus. Elle meurt le 1er novembre, soit deux semaines après le décès de David. Catie, la petite-fille de ce couple de septuagénaires, raconte que sa grand-mère était « la meilleure amie de tout le monde ». Catie considérait ce couple comme ses propres parents et avait déjà vécu chez eux. Le Covid-19 peut foudroyer toute une famille comme ce couple.

davidmaria1

Maria est morte seulement deux semaines après David des suites du coronavirus. Source : Catie Wells/ SWNS

« Elle disait toujours qu’elle était fière de nous »

Pour la petite-fille de ce couple qui fêtait 52 ans d’union, cette perte était douloureuse car elle avait l’impression d’avoir perdu sa « meilleure amie ». Elle se remémore l’amour que portait Maria pour elle. Un amour inconditionnel également partagé par son grand-père qui n’avait cessé de dire aux infirmières à quel point il était fier de ses enfants. Ces amoureux ont été enterrés le même jour dans leur ville natale dans une cérémonie intimiste. A l’instar de ce couple de septuagénaires, ces époux sont morts à quelques heures d’intervalle.

davidmaria2

Un cortège accompagnait ce couple qui venait de fêter leurs 52 ans d’anniversaire. Source : Catie Wells/ SWNS

Des adieux émouvants

Le cortège qui accompagnait ces amoureux morts ensemble est passé devant le lieu de travail de Maria et David et les commerçants de leur village. « Lorsqu’il est passé devant le lieu de travail de ma grand-mère, tout le personnel est sorti », témoigne la petite-fille qui a assisté à ses adieux à ces personnes aimées. Elle raconte que de nombreuses personnes sont venues pour les applaudir et les voir une dernière fois. Comme Maria et David, cette famille entière est morte à cause du Covid-19.

Une femme aimée des autres

Catie ne tarit pas d’anecdotes quand elle se remémore sa grand-mère emportée par le Covid-19. Elle se souvient qu’elle volait les bottes des employés du bar pour chanter sa chanson préférée et qu’ils ne lui en voulaient pas. Elle l’a même chanté au mariage de ma mère » s’amuse-t-elle. La petite fille aimante raconte que Maria donnait aux sans-abri de son église qu’elle fréquentait chaque semaine. Elle évoque également son grand-père tout aussi sympathique que Maria.

Qu’est-ce que le syndrome du cœur brisé ?

Si la mort rapprochée des deux arrière-grands-parents ne parle pas explicitement de ce phénomène, cette cause de décès n’est pas à exclure. Egalement appelé le syndrome Takotsubo, peu de conclusions scientifiques l’expliquent. Le Dr Jelena Templin-Ghadrin chercheuse à Zurich estime que les patients avec un TTS auront une connectivité cérébrale altérée se traduisant par un traitement des émotions différent. Ils seront plus sensibles aux émotions fortes.

Lire aussi Covid-19 : 3 frères d’une même famille meurent du coronavirus après une fête d’anniversaire

Contenus sponsorisés