« Adieu petit ange » Cette mère sans cœur étouffe son bébé de 11 mois car elle ne le supporte plus

Ce bébé a été assassiné cruellement. Découvrez l’histoire de cette mère sans cœur qui a étouffé son bébé de 11 mois parce qu’« il était trop agité ». Aujourd’hui, cette criminelle doit répondre à une accusation flagrante d’infanticide. 

Etouffé sauvagement, ce bébé a tragiquement rendu son dernier souffle à cause de sa mère. Cette femme sans cœur a évoqué la raison qu’elle le trouvait « trop agité ». Une pulsion de meurtre et un passage à l’acte qui vaudra à cette âme innocente de mourir en silence. Une affaire relayée par nos confrères de l’antenne de l’Illinois d’ABC News.

Des déclarations contradictoires

Un bébé de 11 mois d’origine pékinoise est décédé à cause d’une mort par étouffement causée par sa mère sans cœur. Angel Vanduker, une jeune femme de 19 ans doit faire face à une accusation d’homicide involontaire.

Selon les rapports, ce sont les actions de cette dernière qui ont entraîné la mort de l’enfant de 11 mois. Toujours d’après les autorités, elle aurait fait des déclarations contradictoires sur les faits. Seulement, les rapports disposent du véritable scénario qui a valu la mort de la victime. Une histoire qui glace le sang parmi tant d’autres, témoignant de la violence des mères vis-à-vis de leurs bébés.

Une mort horrible

Si la mère se défend d’avoir tué son bébé, le rapport d’enquête définit le meurtre avec précision. Selon ce document, Angel Vanduker était « frustrée et fatiguée ». Elle avait tenté de faire dormir son enfant sur le canapé mais il était très agité. Ensuite, la mère l’a maintenue fermement sur sa poitrine avec la tête collée contre elle pendant plusieurs minutes jusqu’à ce qu’il cesse de bouger.

Un acte qui a causé la mort de la victime. D’après l’autopsie, la cause de cette dernière est la suffocation après avoir été soigné en urgences et avoir été sous assistance respiratoire. Malheureusement, le bébé de 11 mois n’a pas survécu à cette étreinte fatale trois jours plus tard. Comme Angel, ce père et cette mère ont causé le décès de leur enfant, cette fois en le forçant à boire de l’eau.

« Il a été étouffé avec une gaufre »

Angel Vanduker a tenté de se défendre face aux accusations du tribunal en utilisant plusieurs versions. La prévenue a d’abord dit que son bébé de 11 mois s’était « étouffé avec une gaufre ». Après vérification du médecin, aucun aliment n’a été retrouvé dans les voies respiratoires de la victime. Selon le rapport policier, la femme aurait raconté plusieurs scénarios incohérents avant de faire son aveu final.

Elle a finalement dit que le bébé n’était pas calme et qu’elle l’a enveloppé dans une couverture avant de le serrer très fort jusqu’à ce qu’il soit inanimé. Après cela, la femme s’est endormie et à son réveil, son bébé ne montrait aucun signe de vie. Elle doit comparaitre au tribunal pour pouvoir être jugée.

Une histoire similaire

Il existe de nombreux fait divers aux traits communs avec l’affaire d’Angel Vanduker. Relayée par les journalistes de CNews, celle-ci a mis les Etats-Unis sous le choc car elle était spectaculairement macabre. Une mère a étouffé ses 3 enfants en fredonnant des chansons. Après avoir avoué son crime, elle a révélé des détails horrifiants en affirmant avoir étouffé son bébé d’un an devant son frère de 3 ans.

Choqué, ce dernier criait et frappait la criminelle pour qu’elle s’arrête. Cette dernière a ensuite dissimulé le cadavre à l’arrivée du père et d’une femme qui serait sa tante. Ensuite, elle a tué l’autre enfant en le plaquant au sol pendant qu’elle fredonnait un air et a également assassiné la benjamine en l’étouffant. Après ses crimes horribles, la mère sans cœur a aligné les corps dans le salon.

Une personne non identifiée a alerté la police pour signaler les faits. Selon les membres de la famille, l’accusée serait accroc à la méthamphétamine, une puissante drogue aux effets stimulants mais d’après la police elle n’aurait pas été sous son influence pendant ces actes criminels.

Quand les parents tuent leurs enfants

Dans la plupart des cas, les infanticides choquent l’opinion publique et dans ce contexte, le meurtre est souvent commis par la mère et des fois avec la complicité du père. Plusieurs facteurs peuvent être à l’origine de ce crime comme le cas de personnes isolées socialement où un bébé n’a pas sa place dans le couple ou encore le déni de grossesse.

Selon Marc Ferrero, psychologue, les infanticides sont différents et souvent son commis par des mères aux personnalités psychologiques atypiques. Chez certaines mamans, l’arrivée d’un enfant peut les bouleverser psychiquement et physiquement et mettre à rude épreuve leur aptitude à s’occuper d’un enfant.

Lire aussi Ce bébé meurt dans un incendie dans la maison pendant que sa mère est en boîte de nuit

Contenus sponsorisés