À 23 ans, elle fait le tour du monde depuis 8 mois en ayant dépensé que 320 euros

Sarah Gysler, une Suissesse de 23 ans a souhaité changer de vie sur un coup de tête et s’est tout bonnement convertie en « Globe-trotteuse ». C’est à l’âge de vingt ans qu’elle a décidé de tout plaquer pour changer de vie. Elle a quitté son travail, son appartement et est tout simplement devenue nomade avec un budget plus que serré. Depuis plus de deux ans, Sarah a entamé avec seulement 320 euros en poche, un tour du monde qui s’achèvera en 2019.

Les jeunes d’aujourd’hui et notamment ceux se situant dans la tranche d’âge

18 – 25 ans se voient révéler en eux, un gros appétit de voyages et de découvertes. S’immerger dans la culture locale et découvrir un pays ou une ville inconnue, échapper à la routine, se recentrer sur soi-même, apprendre une autre langue ou même se reposer sont les principales raisons qui poussent les jeunes à partir à la découverte du globe.

L’aventurière sans un sou 

Sahah Gysler, cette aventurière « fauchée », originaire de la région de Lausanne en Suisse s’est lancée dans un tour du monde avec pour budget, 320 euros en poche. Partie de Suisse, elle commence son périple en débarquant à Gibraltar, où elle rencontre un couple d’Australiens qui l’embarque sur leur voilier et lui font traverser l’Atlantique vers les îles de la Caraïbe, en passant par la Barbade jusqu’aux Grenadines, puis de la Dominique à la Guadeloupe.

Elle voyage sans smartphone dont elle a dû se « désintoxiquer », ni moyen de paiement avec pour seuls compagnons de route, une caméra et un ordinateur, pour garder le contact avec sa famille et son entourage.

Périple au quatre coins du monde

Pour Sarah, cette découverte du monde est une façon de redécouvrir l’échange avec des inconnus, se rapprocher et connaître les spécificités locales. Elle déclare faire plus confiance aux locaux qu’elle rencontre pour sortir des sentiers battus, plutôt qu’aux guides touristiques. 

Depuis plus de deux ans, Sarah aura parcouru l’Europe avec très peu d’argent, elle a passé des mois en Norvège, traversé le lac Baikal à pied et la Russie en train, rencontré des nomades en Mongolie, et a même pris le temps de découvrir les Philippines, un rêve qu’elle espérait se voir réaliser depuis plus de dix ans.

Elle a parcouru des dizaines de milliers de kilomètres pour briser une routine qui semblait la limiter et qui l’a amenée au fait qu’elle soit parvenue à se forger une vision de « l’autre » qui lui faisait si peur auparavant, une véritable richesse. 

Le luxe de se laisser vivre en toute simplicité 

Voyager sans argent, peut paraitre de prime abord complètement inconscient et irréalisable et relève d’un concept en totale opposition avec tout ce à quoi Sarah était habituée dans sa vie « d’avant ». Cela lui a tout simplement permis et obligée à se servir d’instincts qu’elle n’imaginait pas exister en elle. Et face à ces données inconnues, le seul moyen qu’elle avait de ne pas perdre pied, c’était de lâcher prise tout en se détachant du monde matériel, qui lui semblait peu à peu si superficiel. 

Sarah aime échanger au sujet des voyages, des personnes qu’elle aura rencontrées et des expériences qu’elle a vécues. Ainsi, elle estime contribuer de la façon la plus vaste qui soit, au bien commun. Elle filme ses aventures et en publie les vidéos sur sa chaîne Youtube, elle écrit même des articles et anime des conférences. Elle désirerait également, écrire un livre qui parlerait et décrirait ses périples à travers le monde mais pas que, elle y coucherait également, ses ressentis, ses impressions et aussi, il faut bien le dire, ses peurs. Partir seule et vivre une telle aventure demande une ouverture d’esprit et un courage infinis.

Cette aventure humaine, elle la partage quotidiennement via son blog

« L’aventurière fauchée » avec plus de 7 000 internautes à travers le monde.

Comme sait si bien le dire Paulo Coelho, "Voyager n’a jamais été une question d’argent, mais de courage."

Lire aussi Ce « voyageur du temps » affirme avoir voyagé en 2027 et pris en vidéo « l’extinction humaine »

Contenus sponsorisés