9 choses étonnantes que votre corps fait pendant que vous dormez

Entre le temps passé devant les écrans, les différentes tâches à accomplir au quotidien mais aussi le stress et les pensées anxiogènes, nombreux sont ceux qui ne dorment pas assez. Pourtant, le sommeil est un phénomène biologique qui participe au bon fonctionnement l’ensemble des organes du corps humain. Dans cet article, découvrez ce qui se passe dans votre corps lorsque vous dormez.

Essentiel à une bonne santé, le sommeil joue un rôle fondamental pour préserver notre bien-être. Pour autant, ce processus n’est pas aussi simple qu’il n’en a l’air. Et pour cause, une pléthore de réactions dont nous n’avons pas conscience se produisent après que l’on ait rejoint les bras de Morphée. Passons-les en revue :

1.Le cerveau passe d’un sommeil léger à un sommeil profond

Pendant qu’on dort, le corps passe par plusieurs phases de sommeil distinctes que l’on peut regrouper en deux grandes catégories : le sommeil à ondes lentes (Non-REM) et le sommeil paradoxal (Rapid Eye Movement REM). Comme l’explique la National Sleep Foundation, le sommeil Non-REM intervient après l’endormissement. Durant ce sommeil, le cerveau traverse plusieurs étapes. Tout d’abord, il produit des ondes alpha qui signalent un état de non-réveil. Ensuite, le cerveau produit des ondes thêta associées aux rêves que l’on peut faire pendant notre sommeil. Ensuite, il produit des ondes delta plus lentes responsables du sommeil profond.

2.Le cerveau régule les souvenirs durant le sommeil paradoxal

Durant le sommeil paradoxal qui survient après la phase du sommeil profond, le cerveau devient plus actif. Il sélectionne certains souvenirs et analyse les informations de la journée. Lors de cette phase REM, les yeux s’agitent de façon rapide et irrégulière. “Le rêve est très différent dans le sommeil non-REM que dans le sommeil REM. Les rêves non-REM sont beaucoup plus littéraux et précis, c’est surtout notre cerveau qui repasse les souvenirs de la journée précédente”, révèle le Dr Matt Johnson, neuroscientifique et professeur de psychologie à Business Insider.

dormir1

3.Les muscles subissent une sorte de paralysie

Si nous ne bougeons pas forcément durant notre sommeil, c’est parce que nos muscles subissent une sorte de paralysie. Selon le professeur Johnson, le cortex frontal responsable des mouvements du corps est quasiment éteint, ce qui nous empêche de bouger. Toutefois, certains ont l’impression de se réveiller durant la nuit sans être capable de bouger. Ce phénomène, connu sous le nom de paralysie du sommeil, donne l’impression de réaliser physiquement un rêve, ce qui peut être extrêmement déstabilisant.

4.La température corporelle diminue

Durant le sommeil, le système nerveux sympathique se détend et se décharge du stress. Ainsi, la tension artérielle diminue, la respiration ralentit et la température corporelle chute. Comme l’explique l’Inserm, le sommeil a un rôle homéostatique et permet de préserver de l’énergie. Dans ce sens, la température corporelle peut baisser jusqu’à 36°C durant la nuit.

dormir2
Le sommeil participe à la régulation des neurotransmetteurs – Source : Badabun

5.Des neurotransmetteurs sont sécrétés

Les neurotransmetteurs sont des molécules qui permettent au cerveau d’envoyer des messages entre les différents neurones. Lorsque ces neurotransmetteurs sont déséquilibrés, une personne peut afficher des troubles de l’humeur. “Le sommeil aide à réguler de nombreux neurotransmetteurs dans notre corps, dont la noradrénaline, la sérotonine et la dopamine”, indique Terry Cralle, spécialiste du sommeil. “Le fait d’avoir des périodes de sommeil suffisantes maintient des niveaux de neurotransmetteurs stables, nous maintient en alerte et prévient les troubles de l’humeur”, conclut-t-elle.

dormir3

6.On peut parler ou marcher sans en être conscient

Il s’agit de somnambulisme, une condition pendant laquelle la personne se trouve entre un sommeil lent profond et un état intermédiaire. Interrogée par le Journal des Femmes, le Pr Isabelle Arnulf, neurologue et somnologue à Hôpital Pitié Salpêtrière à Paris, cela peut pousser le somnambule à effectuer des actes moteurs spécifiques et complexes, notamment agir, écrire, parler ou marcher et ce, sans s’en rendre compte !

dormir4
Le somnambulisme se définit par des actes inconscients – Source : Badabun

7.La peau se régénère

Outre les astuces naturelles qui permettent d’avoir une belle peau, avoir un sommeil réparateur est de mise. “De nombreuses cellules de la peau ont des horloges circadiennes et sont directement affectés par la quantité de sommeil que nous recevons chaque nuit”, explique Terry Cralle. Par ailleurs, une étude révèle qu’après une nuit de privation de sommeil, les participants ont constaté une diminution de l’élasticité et de l’hydratation de leur peau. En sus, leurs pores étaient plus visibles et il y a eu une diminution du flux sanguin vers la peau du visage.

dormir5
Les ronflements constituent un problème courant chez les couples – Source : Badabun

8.Il nous arrive de ronfler

Généralement dûs à une obstruction, les ronflements peuvent s’avérer pénibles pour celui ou celle qui partage notre lit. Pourtant, nous sommes rarement conscients de ce processus lorsqu’il opère. Selon le Dr Sylvie Royant Parola, auteur des “Mécanismes du Sommeil”, il existe des ronflements pharyngés ou nasaux. Autrement dit, ces derniers proviennent de la gorge ou de nos fosses nasales.

dormir6
Le sommeil est un processus essentiel au système immunitaire – Source : Badabun

9.Le système immunitaire se renforce

Avez-vous remarqué que tel un automatisme, lorsque vous êtes fatigué ou malade, vous avez tendance à vous écrouler sur votre lit ? Il y a une explication logique à ce mécanisme. Durant le sommeil, les cellules de l’organisme libèrent des cytokines, des protéines qui agissent tels des médiateurs chimiques pour renforcer le système immunitaire.

De ce fait, il est nécessaire d’avoir un sommeil réparateur pour prendre soin de sa santé.

Contenus sponsorisés
Loading...
Close