6 signes que vous pourriez avoir bientôt un AVC

En France, on estime environ un cas d’AVC (accident vasculaire cérébrale) toutes les 4 minutes, soit 140 000 par an. Et dans 20% des cas, les personnes concernées décèdent. Mais il existe, heureusement, des moyens de le prévenir si vous faites attention à certains aspects de votre vie quotidienne. L’équipe de Santé + a rassemblé quelques signes à ne pas ignorer pour prévenir un futur accident vasculaire cérébral.

Un accident vasculaire cérébral survient lorsqu’il y a obstruction d’un vaisseau sanguin empêchant ainsi l’oxygène et les nutriments de circuler normalement. Cette obstruction peut également provoquer un éclatement du vaisseau en question. La partie du cerveau touchée nécessite des soins médicaux urgents car il est important que le cerveau reçoive un apport continu en oxygène et en nutriments pour pouvoir fonctionner normalement. D’ailleurs, comme le font bien remarquer nos confrères du Figaro Santé, un accident vasculaire cérébral est une urgence vitale car s’il n’est pas pris en charge très rapidement, la personne qui en est victime peut en mourir.

Les symptômes d’un accident vasculaire cérébral se développent généralement rapidement, mais il faut parfois des heures, pour constater que quelque chose ne va pas. Donc, si vous pensez que vous présentez peut-être l’un de ces symptômes, il est important de ne pas l’ignorer, même si certains d’entre eux ne semblent pas trop graves.

  1. Hypertension artérielle

Une hypertension artérielle peut entraîner de graves problèmes, tels qu’un accident vasculaire cérébral, en endommageant les nerfs cérébraux ou en affaiblissant le vaisseau sanguin et en provoquant une fuite ou une rupture. En dehors de cela, l’hypertension artérielle est la raison de la formation de caillots dans la circulation sanguine et les conduit au cerveau, provoquant un accident vasculaire cérébral.

  1. Trouble de la vision

Les accidents vasculaires cérébraux peuvent provoquer une vision double, une perte de vision d’un œil ou une vision floue. Lorsqu’on a interrogé environ 1 300 personnes au Royaume-Uni lors d’une enquête, elles se sont toutes rappelées que les problèmes de vision / vision floue étaient un indicateur fort.

  1. Engourdissement sur un côté du corps, visage, bras…

Il est courant d’avoir un engourdissement ou une faiblesse dans le visage, un bras ou une jambe d’un côté du corps. Dans certains cas, il peut également y avoir une paralysie du côté opposé à l’endroit où l’accident vasculaire cérébral s’est produit dans le cerveau.

  1. Vertiges et nausées sans raison

Une étude a montré que les vertiges et la nausée sont également un facteur commun chez les patients victimes d’un AVC. L’état de confusion pourrait être le résultat d’un cerveau affecté.

  1. Migraine ou mal de tête persistant

Au cours d’un accident vasculaire cérébral, le flux sanguin vers le cerveau est soit bloqué, soit interrompu en raison d’une interruption de la circulation sanguine. Cela peut provoquer des dommages entraînant une migraine ou un mal de tête très soudain et intense.

  1. Troubles de la parole

Il s’agit ici d’un signe facilement détectable puisqu’il entraine une perte totale ou partielle de la parole. Ce signe survient quand il y a une lésion qui touche l’hémisphère cérébral qui est responsable du langage. La personne peut même parler mais en utilisant des mots qui n’ont aucun rapport avec ce qu’elle veut dire.

Facteurs de risque

  • Âge et sexe : Les femmes sont plus susceptibles d’être victimes un accident vasculaire cérébral que les hommes comme relayé par nos confrères du Figaro Santé.
  • Tabagisme : Le tabagisme peut affecter la quantité d’oxygène qui atteint le cerveau et peut également endommager gravement les vaisseaux sanguins.
  • Diabète : Le diabète est causé par une déficience ou un défaut d’utilisation  d’une hormone appelée insuline qui régule le taux de sucre dans le corps. Dans les deux cas, le sucre ne pourra pas atteindre les parties du corps où l’énergie est nécessaire – comme le cerveau, par exemple.
  • Maladie cardiaque : Une maladie cardiaque peut provoquer des caillots sanguins, entraînant parfois une interruption du flux sanguin pouvant entraîner un accident vasculaire cérébral.
  • L’abus d’alcool et de drogue
  • Obésité
  • Alimentation malsaine
  • Dépression et anxiété
  • Sédentarité
  • Tout autre problème neurologique

Vous pouvez sauver une vie

La victime d’un accident vasculaire cérébral peut subir de graves lésions cérébrales lorsque les personnes à proximité ne reconnaissent pas ses symptômes.
Vous pouvez désormais reconnaître un AVC en demandant à la personne de faire trois choses simples :

  • Sourire : Un sourire asymétrique avec un coin des lèvres qui ne tombe pas est une chose anormale.
  • Parler en répétant une phrase simple. Une incohérence dans le langage est un signe d’un AVC.
  • Lever les deux bras. Si un des deux bras ne s’élève pas, il faut immédiatement appeler les secours.
Contenus sponsorisés
Loading...
Close