6 choses importantes à faire pendant la culture des semis de concombres pour avoir une bonne récolte

Le concombre est une plante potagère annuelle au feuillage caduc. Originaire d’Asie, ce légume d’été est riche en eau et en fibres bénéfiques pour le bon transit intestinal. Pour profiter des bienfaits du concombre et déguster une récolte bio, pensez à le cultiver dans votre potager. Pour cela, découvrez les 6 choses importantes à prendre en considération, afin de réussir les semis des concombres.

Le concombre est un légume rafraîchissant. Il peut être consommé cru dans une salade ou avec d’autres crudités. Pour réussir la culture de cette plante potagère et obtenir une récolte croquante et juteuse, il faut d’abord réussir l’étape du semis.

Quelles sont les 6 choses importantes à connaître pour réussir le semis des concombres ?

Pour réussir le semis des concombres, il faut tenir compte de ces 6 facteurs.

  1. Respecter la période du semis des concombres

graines de concombre

Graines de concombres – Source : spm

Le concombre apprécie d’être exposé au soleil et aime le climat tempéré. Cela dit, la période idéale pour semer les concombres est entre mars et mai. Si vous voulez semer les graines en mars, vous devez le faire sous abri chauffé. Ce n’est qu’après la germination des graines que vous pouvez repiquer les jeunes plants en pleine terre. Mais cela doit se faire uniquement à la fin des gelées, soit à partir de mi-mai. Veillez dans ce cas à garder un espacement d’un mètre entre les plants.

Étant donné que les concombres n’apprécient pas le froid et le gel, vous ne pouvez les semer en place, c’est-à-dire directement à l’endroit où ils seront récoltés, qu’à partir de mi-mai. Plantez jusqu’à 3 graines par trou, en veillant à conserver un espacement d’un mètre entre les plants.

  1. Choisir un sol adapté à la culture des concombres

Les concombres préfèrent un sol bien drainé, profond, et meuble, c’est-à-dire léger, qui a été préalablement travaillé. Le concombre apprécie également une terre humifère, qui veut dire une terre riche en débris végétaux, et donc riche en humus.

Si vous avez choisi de démarrer le semis en intérieur, remplissez les pots avec un bon terreau d’empotage. Ce dernier se caractérise par sa capacité à retenir l’eau et les nutriments, tout en étant drainant, afin de permettre à l’air de circuler autour des racines. Plantez jusqu’à 3 graines par pot et recouvrez-les d’environ 2 cm de terreau d’empotage.

  1. Garder les graines de concombres au chaud pour favoriser leur germination

Pour germer, les graines ont besoin de chaleur. D’ailleurs, pour réussir le semis des concombres en pleine terre, il est important d’attendre la fin des gelées, afin que les graines aient suffisamment de chaleur et de soleil. Concernant les semis en pot, il est conseillé de disposer les pots sur un plateau et de le déposer au-dessus d’un appareil électroménager qui dégage de la chaleur, comme le réfrigérateur. Couvrez ensuite le plateau avec un film transparent, afin de retenir la chaleur. Notez que les semis ont besoin d’une température d’environ 20°C.

  1. Conserver l’humidité pour réussir la germination des graines de concombres

Les graines ont également besoin d’humidité pour germer. D’ailleurs, s’il est conseillé de couvrir les pots d’un film transparent, ce n’est pas uniquement pour retenir la chaleur, mais également pour conserver l’humidité. Cela dit, pensez à vérifier chaque jour le terreau, et arrosez-le au besoin. Évitez toutefois l’excès d’eau, car cela pourrait faire pourrir les racines et entraîner le flétrissement des jeunes plants.

jeune plant de concombre

Jeune plant de concombre – Source : spm

  1. Offrir une exposition lumineuse pour les jeunes plants de concombres

Les graines de concombres ont besoin de lumière, dès qu’elles commencent à germer. Pour cela, il est conseillé de retirer le film transparent qui couvre les pots, et de placer le plateau sous une ampoule fluorescente, car la lumière de la fenêtre pourrait ne pas fournir une exposition suffisante pour les jeunes plants. Notez que même les graines semées en place ont besoin d’une exposition en plein soleil, en plus d’être à l’abri du vent.

  1. Savoir quand tailler et repiquer les jeunes plants de concombres

Le repiquage des plants concerne uniquement les semis réalisés en intérieur, dans des pots. Lorsque les jeunes plants atteignent environ 3 cm de hauteur, taillez ceux qui vous paraissent faibles, afin de ne garder que les plants vigoureux dans chaque pot. Lorsque les plants que vous avez conservés atteignent 5 cm de hauteur, repiquez-les en pleine terre, dans un endroit ensoleillé de votre jardin.

En tenant compte de ces 6 facteurs, vous allez réussir le semis des concombres, afin d’obtenir des jeunes plants sains et vigoureux, qui donneront par la suite une récolte abondante.

Lire aussi 5 conseils pour réussir la culture des concombres et obtenir des légumes juteux

Contenus sponsorisés