Si vous avez cette plante, vous avez de la chance : pourquoi est-elle si indispensable à la maison ?

L'humidité a envahi votre habitation et vous ne savez pas comment lutter contre ce désagrément ? Vous avez épuisé tous les recours possibles et imaginables, mais rien n'y fait, l'humidité résiste et persiste. Ne vous inquiétez pas ! Il existe un moyen naturel, pour venir à bout de ce fléau dans votre habitation. Bien qu'elles soient généralement sous-estimées, certaines plantes peuvent être efficaces dans pareil situation. C'est le cas de la plante araignée, qui en plus d’embellir votre intérieur, permet d'absorber l'excès d'humidité de votre maison. Voici donc quelques astuces pour profiter au mieux des bienfaits de cette superbe plante.

L’humidité au sein d’un logement peut être un véritable casse-tête, hélas difficile à résoudre. En tant qu’adepte d’alternatives naturelles et économiques, vous pourrez compter sur la plante araignée pour purifier l’air de votre maison et réguler l’hygrométrie d’une ou plusieurs pièces.

Comment la plante araignée absorbe-t-elle l’humidité dans votre maison ?

Plus communément connue sous le doux nom « Chlorophytum comosum » ou phalangère, la plante araignée est un végétal originaire d’Afrique du Sud, appartenant à la famille des liliacées. Elle tient son nom, du fait de ses fines feuilles longilignes retombantes. Plante d’intérieur, la phalangère est facile à entretenir, d’autant que ses racines sont réputées pour stocker une quantité d’eau non négligeable.

Lire aussi : Ce qu’il faut verser sur les plantes pour qu’elles résistent à l’hiver : un mélange indispensable pour les préserver

Décorative quand elle est transposée dans un pot, la plante araignée est généralement choisie pour son esthétique et sa capacité à embellir un intérieur. Mais son apport ne se limite pas uniquement à ça ! En effet, cette dernière est réputée pour sa capacité à lutter contre les problèmes d’humidité dans la maison, en dépolluant et en purifiant l’air du logement, du monoxyde de carbone et du dioxyde d’azote, notamment, sans oublier le formaldéhyde, le toluène, le benzène et le xylène. Cette plante peut donc faire office de déshumidificateur naturel. Pourquoi donc s’en priver ?

Comment entretenir la plante araignée ?

La phalangère est une plante facile à entretenir, d’autant plus, si vous n’avez pas la main verte. Malgré tout, vous devrez lui offrir les conditions nécessaires pour voir ses jolies fleurs blanches en forme d’étoile fleurir, le printemps et l’été venus.

Où placer la plante araignée ?

Résistante, la plante araignée s’adapte à toutes les températures d’intérieur, et ce, tout au long de l’année. Néanmoins, cette dernière, s’adapte particulièrement à des températures comprises entre 7°C et 18°C. Vous le savez peut-être, la phalangère a besoin d’une lumière vive sans pour autant être exposée directement au soleil. L’humidité de la salle de bain peut parfaitement lui convenir, à condition que cette pièce soit un tantiné lumineuse. Par ailleurs, plus votre intérieur sera humide et plus son feuillage sera éclatant et vif.

À quelle fréquence arroser la plante phalangère ?

Comme rappelé précédemment, la plante araignée stocke l’eau, grâce à ses racines. Il est donc inutile de l’arroser abondamment au risque de noyer le substrat. Un arrosage modéré en printemps et en été fera l’affaire. Vous devrez dans ce cas, simplement vous assurer que le terreau soit humide. En automne et en hiver, vous pourrez limitez l’apport en eau, en maintenant le sol sec, entre deux arrosages. Enfin, veillez à ne pas laisser trop d’eau dans la soucoupe. De cette manière, vous éviterez aux racines de pourrir.

Comment bien entretenir la plante phalangère ?

Malgré le fait qu’elle ne nécessite pas un entretien de tous les instants, il est cependant conseillé de prêter attention à la croissance de la plante araignée. Pensez à nettoyer de temps en temps ses feuilles en utilisant un chiffon doux et humide. En les dépoussiérant, vous permettrez une meilleure infiltration de la lumière. Sachez aussi, qu’il est bon d’apporter de l’engrais à cette plante, à partir du printemps et ce, jusqu’à l’automne, deux fois tous les mois. Pour cela, privilégiez un engrais liquide pour plantes vertes. Lorsque l’hiver est là, vous pourrez cesser cet apport.

Enfin, si vous constatez que les bouts des feuilles sont de plus en plus secs, pensez à les couper tout comme les tiges mortes. Cela indiquera en substance que l’air est trop sec et que la phalangère a besoin d’un peu plus d’humidité.

Lire aussi : Ce qu’il faut vérifier avant d’acheter des fleurs. Le signe révélateur qu’elles vont bientôt se faner

Quand rempoter la plante araignée ?

Pouvant connaître une croissance rapide, la phalangère peut rapidement se sentir à l’étroit dans son pot. Si vous appercevez que les racines atteignent de plus en plus les bords du pot, vous devez envisager son rempotage assez vite, dans un plus grand pot. Nous avons conseillons d’effectuer cette opération, chaque année, lors du printemps. Pour cela, pensez à suivre les étapes suivantes :

  • Choisissez un pot de plus grande taille de manière à ce que la plante dispose de l’espace nécessaire ;
  • Remplissez le pot de terre bien drainée et placez au fond de ce dernier, des billes d’argiles afin que l’eau s’écoule mieux ;
  • Recouvrez le pot enpartie de substrat ;
  • Placez votre plante dans le pot en ajoutant le terreau nécessaire puis arrosez-la.

Vous l’aurez compris chers lecteurs, non seulement la plante araignée est un végétal qui permet de lutter contre le surplus d’humidité au sein de votre logement, mais peut également faire office de plante luxuriante, capable d’apporter une jolie touche esthétique à votre salon.

Lire aussi : Comment avoir des lucioles dans le jardin ? L’astuce des jardineries pour les attirer en 2 minutes

Contenus sponsorisés