Pourquoi faut-il ne jamais laver une dinde crue avant la faire cuire ?

Noël approche à grands pas et les rituels accompagnant cette fête de fin d’année, ne vont pas tarder à se faire ressentir. Parmi lesquels, la préparation de la fameuse dinde de Noël, pour le dîner du réveillon. En effet, chacun compte la cuisiner à sa manière. Néanmoins et si vous avez pour habitude, de laver cette volaille avant de la faire cuire, sachez que cela est largement déconseillé. Explication.

Laver votre dinde avant de la faire cuire pourrait se révéler dangereux pour votre santé, comme le souligne l’Agence britannique de sécurité alimentaire (FSA), dans un article publié dans LE FIGARO.

Pourquoi est-il déconseillé de laver la dinde avant de la faire cuire ?

La réussite d’un plat dépend de nombreux détails, qui demandent une attention toute particulière. En ce sens et avant l’arrivée de Noël, il n’est pas rare de s’approvisionner en dindes afin de réaliser quelques essais de cuisson. L’objectif ? Évitez que cette volaille ne soit trop cuite, trop sèche voire trop grasse. Un sacré challenge, qui ne manque pas de stimuler les apprentis cuisiniers qui souhaitent faire plaisir à leurs proches, en cette période de fêtes de fin d’année. Néanmoins, s’il y a bien une pratique que la majorité adopte au moment de préparer la dinde ou avant de la faire cuire, c’est de la laver soigneusement. Mais saviez-vous que cette pratique peut être dangereuse pour votre santé ?

Lire aussi : Pourquoi les chats apportent des souris à la maison ?

Dinde crue sur une planche à découper

Dinde crue sur une planche à découper. Source : spm

Ne lavez pas la dinde pour éviter tout risque de contamination

Vous l’ignorez peut-être, mais la bactérie Campylobacter est l’une des premières causes de gastroentérite aiguë d’origine alimentaire. Cette dernière, étant largement présente dans le tube digestif des animaux d’élevage à l’image de la volaille et de la dinde particulièrement. Raison pour laquelle et afin d’éviter tout risque de contamination, il est conseillé de ne jamais laver la volaille avant de la faire cuire. En effet, en ayant recours à cette pratique, les gouttelettes d’eau pourraient disséminer les germes dans l’évier de votre cuisine, sur votre plan de travail, vos ustensiles de cuisine, voire même sur vos mains et vêtements.

Dès lors et en cas de contamination, cette bactérie pourrait provoquer de nombreuses pathologies dont les symptômes n’apparaîtront qu’après deux voire trois jours suivant la consommation de la dinde contaminée et se manifestent sous forme de diarrhées, de vomissements, de fièvre, de douleurs abdominales et un état de faiblesse général. Le risque est d’autant plus grand avec la contamination croisée entre la viande crue et d’autres aliments à proximité comme la salade, les crudités ou encore d’autres objets comme l’évier ou les ustensiles de cuisine.

Les précautions à prendre avant de préparer votre dinde

Pour réduire au maximum le risque de contamination et éviter que la bactérie ne prolifère, voici quelques conseils à suivre afin de bien préparer votre dinde ou tout autre volaille, tout en observant certaines mesures d’hygiène.

Emballer la dinde dans le réfrigérateur : le campylobacter se développe généralement sur le conditionnement. Il est donc recommandé d’emballer et de conserver la dinde dans un sac ou tout autre contenant hermétique, en la tenant éloignée des autres aliments présents dans le réfrigérateur. L’idéal serait de la placer tout en bas de l’appareil. Dans ce cas et même si du liquide s’échappe de la volaille, celui-ci ne n’affectera pas le reste des aliments, évitant ainsi, un risque de contamination croisée.

Décongeler correctement la dinde : si votre volaille est congelée, il est conseillé de suivre les indications mentionnées sur l’emballage. De manière générale, le temps de décongélation est déterminé en fonction du poids de la volaille, ainsi une dinde d’une dizaine de kilos peut nécessiter jusqu’à deux jours, pour bien décongeler. Par ailleurs, il est préférable de laisser votre volaille décongeler au réfrigérateur, car le froid ralentit le développement des bactéries. Encore une fois, pensez à placer la dinde tout en bas du réfrigérateur à l’écart des autres aliments.

Bien laver ses mains : dans le feu de l’action, c’est une étape que l’on néglige bien souvent, mais il est primordial de bien se laver les mains, avant de cuisiner et après avoir manipulé votre dinde, étant donné que le campylobacter se trouve généralement sur la volaille voire sur son emballage.

Laver le plan de travail et autres ustensiles de cuisine : afin d’éviter de contaminer la planche à découper ou tout autre ustensile ayant servi à travailler la dinde, il est conseillé de les laver après les avoir utilisés.

Lire aussi : L’astuce de Julie Andrieux pour faire de délicieuses pâtes sans les faire bouillir dans l’eau

Bien faire cuire la dinde : le germe campylobacter ainsi que d’autres bactéries, ne résistent pas à la chaleur. À partir de là, vérifiez que la volaille soit cuite à cœur et qu’elle ne soit plus rose. Notez que les bactéries sont généralement détruites autour des 65°C, comme précisé dans le site agriculture.gouv.fr.

Dinde bien cuite

Dinde bien cuite. Source : spm

Vous l’aurez compris, le nettoyage de la dinde à l’eau avant de la faire cuire pourrait accélérer la prolifération de certaines bactéries, notamment le campylobacter. Vous savez à présent, ce qu’il vous reste à faire, avant de déguster votre dinde de Noël !

Lire aussi : Comment faire des galettes de pommes de terres croustillantes ? Un ingrédient secret fait toute la différence

Contenus sponsorisés