Pourquoi la mer est-elle bleue, alors que l’eau est transparente ? Peu de gens le savent

Voilà une question qui vous a probablement trotté dans l'esprit plus d'une fois. Pourquoi l'eau nous apparaît-elle transparente dans une bouteille ou sous le robinet, alors que les mers et océans dévoilent cette divine teinte bleue azur ? Lorsque vous allez à la plage, de loin, vous êtes souvent émerveillé par toute cette étendue d'eau bleue à perte de vue : lorsque vous vous approchez de plus près, vous remarquez alors qu'elle est transparente sous vos pieds, ce qui vous offre un fabuleux spectacle des alentours. Mais dès que vous commencez à nager un peu plus à l'intérieur, tout autour de vous, c'est le bleu foncé qui règne en maître, vous empêchant alors de voir le fond. Comment donc expliquer ce phénomène?

Ce n’est pas pour rien que la Terre soit surnommée « Planète bleue » : comme elle regorge de plus 70% d’eau, vue de l’espace, elle apparaît forcément toute bleue, mettant en évidence les mers, océans, lacs et autres cours d’eau. Mais, justement, dans la mesure où l’eau est sensée être un liquide incolore et transparent à l’état pur, comment peut-on expliquer cette teinte bleue sur toutes ces étendues? Question mystère sans réponse ? Absolument pas. Les scientifiques ont une explication logique à cette curiosité de la nature : ce somptueux dégradé de bleu, de vert ou de gris résulte de la réflexion de la lumière blanche du soleil et celle diffusée par le ciel. Au contact de l’eau, cette luminosité est alors absorbée, laissant de magnifiques reflets bleus comme un effet trompe l’œil. On vous en donne plus de détails.

Pourquoi voyons-nous la mer bleue, alors que l’eau est transparente ?

L’océan

L’océan – source : spm

Il existe de nombreuses hypothèses qui peuvent expliquer pourquoi la mer est bleue. Les chercheurs proposent diverses explications, issues de la physique. A noter d’ailleurs que l’eau de mer peut être de plusieurs couleurs, pas uniquement bleue.

Evidemment, l’explication la plus évidente : c’est la fameuse réflexion de la lumière bleue du ciel transposée sur la surface de la mer. Voilà pourquoi on remarque souvent que l’eau est plutôt grise lorsque le ciel est orageux ou quand il fait mauvais temps. Mais ce n’est pas la seule explication.

Ces dégradés de couleurs ombragés dans la mer ou l’océan découlent des particules en suspension, de la quantité des rayons solaires qui entre en contact avec l’eau, mais aussi de la profondeur de l’eau. Ces teintes dépendent également des longueurs d’onde qui découlent de la lumière blanche du soleil. Bien que tout ceci  ne soit pas visible à l’œil nu, cette lumière naturelle se propage dans divers coloris à travers l’atmosphère. Tenez par exemple, vous êtes souvent fasciné par un arc-en-ciel multicolore qui survient après la pluie. Comment expliquer que la réflexion de la lumière crée ces transitions de couleurs ?  Il s’agit tout simplement de la lumière du soleil qui traverse les particules d’eau laissées dans l’air après une averse.

Ainsi, selon la composition et la densité d’un matériau, les longueurs d’onde se propagent différemment et, par défaut, entraînent d’autres couleurs. Lorsqu’il s’agit de l’eau de mer, la longueur d’onde est proche du spectre bleu et elle se déplace vers de plus grandes profondeurs. Quant aux longueurs d’onde rouge, orange et jaune, elles sont absorbées plus rapidement et on en remarque parfois que quelques reflets sur l’eau, lors du coucher de soleil notamment.

Zoom sur les différentes nuances de la couleur de l’eau de mer

La plage

La plage – source : spm

Il faut savoir que les molécules d’eau aident davantage à propager les ondes bleues et en même temps, elles absorbent très vite les autres couleurs. Les ondes rouges et jaunes disparaissent généralement en premier, suivies des vertes, pour ne laisser que les ondes bleues, pouvant atteindre jusqu’à 90 mètres de profondeur. Cette tonalité bleue va aussitôt attirer l’œil humain qui ne percevra le plus souvent que cette couleur reflétée dans les mers et les océans. Les experts expliquent également que même dans les sources d’eau les plus reculées, comme une grotte par exemple, il suffit d’un rayonnement solaire pour que l’eau apparaisse bleue.

Bien sûr, nous avons tous constaté qu’il y a également des eaux sombres ou vertes. L’abondance et la diversité de la faune aquatique dans l’eau interfèrent justement avec la réflexion de la lumière. Si les eaux abondent en phytoplanctons, ensemble d’organismes végétaux et d’algues microscopiques, les ondes bleues seront alors absorbées plus vite, laissant visible une splendide couleur verte turquoise, comme celle que l’on trouve facilement dans les eaux du Pacifique Sud.

De même, le climat tropical et la lumière du soleil entraînent la vie marine et créent de vastes zones de plancton. Quant aux eaux sombres, elles résultent le plus souvent du passage d’une grosse tempête. En raison de l’action du vent et des courants, beaucoup de sable et de sédiments sont collectés à la surface de l’eau, rendant ainsi sa couleur plus sombre.

N.B : la plupart des océans et des mers sont sombres, car la lumière peut difficilement atteindre les profondeurs supérieures à 200 mètres.

Lire aussi Des graines de café dans la voiture : tout le monde le fait pour résoudre ce gros problème

Contenus sponsorisés