x

11 choses sur votre vagin que les médecins veulent que vous sachiez

Le vagin est un organe reproductif plein de mystère. Capable des plus grandes prouesses, il ne cesse d’étonner au quotidien. Pourtant, combien d’entre nous connaissent vraiment son fonctionnement ? Au-delà de certaines fonctions primaires telles que l’accouchement ou le plaisir sexuel, de nombreuses femmes ignorent encore ce dont il est capable. Dans un article relayé par nos confrères du magazine The Sun, le Dr Alyssa Dweck et ses confrères explorent les secrets de cet organe…

Pour beaucoup de femmes, le vagin est encore un sujet tabou. Odeurs étranges, forme irrégulière ou sécheresse vaginale, certains aspects de ce membre du système reproducteur font encore hésiter le sexe féminin à aborder le sujet. A cet effet, voici 11 choses qu’il faut connaître sur votre vagin :

Il faut sécher votre vagin après une relation sexuelle

Bien que cette astuce puisse vous paraître aberrante, le Dr Alyssa Dweck la recommande après le rapport sexuel. Selon ce médecin, également auteur d’un livre consacré au vagin et intitulé V is for Vagina, l’usage d’un sèche-cheveux en mode froid permettrait de réduire les risques d’infection au niveau de la vulve. Après le sexe, rincez vos parties intimes et séchez-les en utilisant cette technique afin de vous débarrasser de l’humidité favorable à la prolifération des bactéries.

Les odeurs vaginales sont parfaitement normales

Selon le Dr Karen Morton, les odeurs vaginales sont parfaitement normales et ne devraient en aucun cas mener à de la gêne. Celles-ci sont généralement causées par des sécrétions vaginales qui contiennent des phéromones. Loin d’être repoussantes, elles seraient la raison même qui attirerait les hommes et créerait un lien entre la mère et son enfant.

Votre vagin est autonettoyant

De nombreuses femmes ont tendance à croire que les odeurs vaginales sont anormales et se jettent donc sur des savons parfumés pour se nettoyer. Malheureusement, ces actions auraient tout l’effet contraire puisqu’elles pourraient provoquer des infections. La meilleure manière de nettoyer son vagin est de le rincer à l’eau tiède.

Il n’y a pas de norme lorsqu’il s’agit du vagin

Votre corps vous est unique et chaque vagin est normal à sa manière. Comme l’explique Dr Dweck, il existe des milliers de formes chez les femmes et nulle ne peut être choisie comme la forme standard. Ne vous inquiétez pas d’avoir une vulve trop grande ou trop petite, il est très probable que des millions de femmes se posent la même question que vous.

Les relations sexuelles ne lui feront pas perdre son élasticité

Face aux questions liées au mythe du vagin qui se relâche, une seule réponse : ne sous-estimez jamais l’élasticité du vagin. N’oubliez pas que cet organe capable de faire passer un bébé à travers sa membrane est également capable de retenir un tampon de la taille d’un morceau de craie !

Les pertes vaginales sont normales

Liées au cycle menstruel, les pertes vaginales devraient vous rassurer car elles montrent que le vagin procède à son nettoyage. De couleur blanche ou un peu plus pâles, elles sont l’indice d’une bonne santé. En revanche, si la couleur vire vers le vert, gris ou le jaune, n’hésitez pas à consulter votre médecin ; cela pourrait indiquer une infection.

Votre clitoris contient des milliers de nerfs

A l’origine du plaisir féminin, le clitoris serait l’hôte de près de 8000 nerfs ! D’après le Dr Dweck, cet organe dépasserait tous les membres du corps humain car il contiendrait une quantité exceptionnelle de nerfs à chaque millimètre à sa surface.

Il existe plusieurs manières d’atteindre l’orgasme

Selon un rapport publié par la revue Neuroquantology, des scientifiques auraient découvert que certaines femmes pouvaient ressentir le plaisir clitoridien et vaginal de manière simultanée, menant ainsi à ce qu’ils appellent l’orgasme mixte. Quant à l’orgasme multiple, celui-ci se produirait lorsque différentes vagues de plaisir s’enchaînent lors d’un seul et même rapport sexuel.

Dormir nu est excellent pour votre santé

Dans un article relayé par le New York Post, Dr Vanessa McKay explique les bienfaits de dormir nu, surtout chez les femmes atteintes ou susceptibles d’avoir des infections vaginales. En se débarrassant de sous-vêtements trop serrés et des frottements liés au port de pyjamas, le corps se retrouve dans un climat sec qui empêcherait les bactéries de subsister dans le vagin.

Les poils pubiens jouent un rôle important

D’après le Dr Mckay, il serait important de préserver les poils pubiens en raison de leur action protectrice au niveau du vagin. En effet, ces derniers empêchent les bactéries d’accéder à vos parties intimes et vous permettent par la même occasion d’éviter les irritations causées par le rasage.

Le vagin a besoin d’exercices réguliers

Comme pour les muscles de votre corps qui nécessitent de l’exercice afin de rester fermes, votre vagin a aussi besoin d’activité pour rester en forme. Dr Mckay recommande les exercices de Kegel afin de prévenir de futurs troubles d’incontinence. Pour les réaliser, il vous suffit de contracter plusieurs fois vos muscles pelviens et de les relâcher.

Contenus sponsorisés
Loading...