x

Une femme de 92 ans défie le pronostic des médecins et rencontre sa première arrière-arrière-petite-fille

La santé et le bonheur, les deux sont-ils liés ? Nous pouvons supposer que ceux qui sont en bonne santé sont généralement heureux. Mais qu'en est-il de l'inverse ? Si quelqu'un est malade, le bonheur peut-il le faire sentir mieux physiquement ? La réponse est oui ! Et cette femme de 92 ans en est le parfait exemple !

Le pouvoir du bonheur

De nombreuses études ont montré qu’une vision positive de la vie procure de nombreux avantages tangibles. Selon la thérapeute Barbara Santay, les personnes heureuses font face au stress et aux traumatismes, résistent mieux aux chocs, ont un système immunitaire plus fort et vivent plus longtemps.

Les statistiques sont stupéfiantes, selon Santay, les deux tiers des femmes survivantes du cancer du sein qui assistent à des groupes de soutien rapportent que leur vie est devenue meilleure après avoir développé une maladie. Les femmes qui ont des liens sociaux forts vivent en moyenne 18 mois plus longtemps que ceux qui ont peu ou pas de liens. Le deuil a été associé aux hormones du stress, et il a été prouvé que le contact social amical réduit ces hormones.

Selon Michael Mirochna, un médecin de famille au Lake Porter Primary Care et Porter Physician Group de Porter Regional Hospital, quand l’humeur du patient est bonne, il ressentira moins de douleur, s’il commence à se sentir plus mal et que vous creusez dans son histoire psychosociale, vous trouvez que quelque chose est arrivée (son chien est mort, problèmes relationnels, etc.).

Il est clair que le bonheur favorise une bonne santé physique, ou du moins l’améliore. Santay ajoute que les gens pensent qu’ils seraient heureux s’ils se marient, s’ils ont un bébé, s’ils subissent une chirurgie plastique, ou s’ils gagnent à la loterie. Ces choses fournissent un coup de pouce temporaire pour ressentir du plaisir (et non du bonheur), mais après un certain temps, les gens reviennent à leur état d’esprit initial.

Les experts s’accordent à dire que ce qui conduit à un état continu de bonheur n’a rien à voir avec les circonstances ou les possessions matérielles, qui peuvent être éphémères. Au contraire, le bonheur vient de nous et de la vision que nous avons de la vie.

Heureusement, une telle perspective peut être cultivée et exercée, de sorte que toute personne puisse prendre le contrôle de sa santé mentale, émotionnelle et donc physique.

Certains disent que le bonheur peut même faire des miracles, et l’histoire de cette femme de 92 ans que nous allons vous présenter témoigne clairement du pouvoir du bonheur.

Un miracle du bonheur

Un vrai bonheur peut-il défier le pronostic pessimiste d’un médecin ? Jean Roper, âgée de 92 ans et originaire d’Alabama, est une preuve vivante que c’est possible.

Jean n’avait que deux ou trois semaines à vivre. La femme souffrait d’insuffisance rénale et les médecins ne pouvaient rien faire pour la sauver. 

L’arrière-petite-fille de Jean, Kayla Tracy, âgée de 24 ans, se souvient combien il était difficile pour toute la famille de se rendre compte que leur grand-mère aimante ne serait plus parmi eux. Pour elle, Jean a toujours été le cœur de la famille.

Mais quelque chose de miraculeux est arrivé plus tard. La sœur de Kayla, 21 ans, Amber Harris, était enceinte de son premier enfant et était sur le point d’accoucher. Elle a dit à Jean que le bébé était une fille, qui sera sa première arrière-arrière-petite-fille, et qu’elle a décidé de la nommer Jean en son honneur.

pronostic des médecins

Le jour suivant, après avoir reçu des nouvelles heureuses, l’état de Jean a commencé à changer ; elle allait mieux. Elle était excitée et elle disait à tout le monde qu’elle voulait juste vivre assez longtemps pour voir cette petite fille.

Jean et son mari Edward, âgé de 94 ans, ont trois enfants, sept petits-enfants, 11 arrière-petits-enfants et 11 arrière-arrière-petits-enfants, mais presque tous sont des garçons.

L’idée d’avoir bientôt une arrière-arrière-petite-fille est devenue un médicament pour Jean. Elle souffrait de dépression après avoir perdu son fils aîné à cause de la maladie qui a failli lui coûter la vie à elle aussi. Mais tout a complètement changé du jour au lendemain.

pronostic des médecins

Magnolia Jean est née le 21 janvier sans même se rendre compte qu’elle a déjà sauvé la vie de quelqu’un. Jean a dit qu’elle l’a vraiment aidée à survivre et à dépasser le pronostic pessimiste du médecin.

Maintenant, Jean est heureuse et en bonne santé. Le 5 mars, elle et son mari ont célébré leur 75e anniversaire de mariage.

pronostic des médecins

L’histoire de Jean démontre encore une fois le pouvoir du bonheur et son effet sur le corps humain jusqu’à même produire des miracles ! N’hésitez pas à partager cette belle histoire !

Contenus sponsorisés
Loading...