x

Cet homme se réveille avec un œil au beurre noir, puis lit le mot que sa femme lui a laissé avant de fondre en larmes

Dans bien des cas, l’abus d’alcool peut devenir problématique au point d’amener une personne à commettre des choses qu’elle finira par regretter le lendemain matin. Mais dans des cas extrêmes, elle peut faire des choses très graves et d’oublier peu de temps après, l’infidélité en fait partie. C’est dans ce même registre que s’inscrit notre histoire d’aujourd’hui, celle d’un homme qui se réveille dans un état lamentable en ne se souvenant que de bribes de la veille.

La réalité de la fidélité en France reste assez alarmante

En ce qui concerne les chiffres représentant le phénomène de l’infidélité en France, le verdict est sans appel : 55% des hommes, ce qui équivaut à plus d’un homme sur deux et 32% des femmes, ce qui correspond au ratio de près d’une femme sur trois déclarent avoir déjà commis une infidélité, une tendance qui connaît un réel essor depuis les années 70, selon une enquête menée par l’institut français de l’opinion publique (IFOP).

Le pourcentage des français ayant déjà trompé leur partenaire au cours de leur vie a augmenté de façon ininterrompue durant les 4 dernières décennies. En 1970, il était question de 19% français qui était concernés, le chiffre grimpera pour atteindre les 30% en 2001 et progressera toujours jusqu’à franchir le seuil alarmant des 43% en 2014, révèle une enquête menée par Gleeden, un site spécialisé dans le domaine des rencontres extraconjugales.

Ce que les français pensent de la fidélité 

En dépit de cette tendance écrasante que l’infidélité a prise depuis bien des années, 68% des français pensent qu’il est encore possible de rester fidèle à vie à une seule et même personne. Alors qu’en 2010, 53% seulement des français engagés sont convaincus que l’amour et la fidélité sont faits pour cohabiter, 63% partageront ce point de vue 4 ans plus tard.

L’histoire d’un réveil pas comme les autres

Jack, homme marié, se réveille avec une « gueule de bois » après une soirée bien arrosée passée en compagnie de ses amis. Il ne se rappelle même pas comment il est rentré de la fête ni de ce qui s’est passé après.

« Oh, mon dieu ! » se dit-il, se demandant s’il avait fait quelque chose de déplacé la nuit précédente. Le jeune homme a dû se forcer à ouvrir les yeux et la première chose qu’il a vue, ce sont deux cachets d’aspirine et un verre d’eau posés sur la table de nuit.

Jack se redresse et voit ses vêtements face à lui, tous propres et repassés. Il prend les comprimés puis se recroqueville aussitôt à la vue de son énorme œil au beurre noir dans le miroir de la salle de bain. Et c’est là qu’il remarque une note accrochée au coin du miroir, écrite en rouge avec des petits cœurs et une marque de baiser en rouge à lèvres déposée par sa femme :

« Cher mari, la nuit dernière, tu es rentré saoul et tu t’es vraiment fait mal. Mais ne t’inquiète pas ! Le petit déjeuner est sur la cuisinière. Je suis partie tôt pour faire un tour à l’épicerie afin de préparer notre dîner de ce soir. Je t’aime chéri !

Jillian. »

Il trébuche dans la cuisine et tombe bien évidemment sur un petit déjeuner prêt, un café chaud et un journal matinal qui l’attendaient. Son fils, lui, était déjà à table, en train de manger.

Jack se tourne alors vers son fils et lui demande : « Dis-moi fiston, qu’est-ce qui s’est passé la nuit dernière ? »

Ce à quoi l’homme ne s’attendait pas du tout

« Eh bien, tu es rentré à la maison après trois heures du matin, tu étais totalement ivre. Tu es tombé sur la table basse et tu l’as cassée, ensuite, tu as vomi dans le couloir. L’œil au beurre noir, tu te l’es fait en heurtant la porte. »

Confus, il demande à son fils : « Alors, pourquoi ta mère est-elle de si bonne humeur, et pourquoi y a-t-il un petit déjeuner qui m’attend sur la table ? »

Le fils répond alors : « Eh bien, quand maman t’as traîné dans la chambre à coucher et a essayé de t‘enlever ton pantalon, tu as crié : « laissez-moi tranquille, je suis marié ! je suis marié ! »

Des paroles qui n’ont fait que soulager et mettre en larmes ce mari fidèle.

S’il y a bien quelque chose qu’il ne faut jamais oublier quand on est couple, c’est bien l’engagement qu’on prend auprès de notre partenaire. Rappelez-vous donc que sans fidélité, il n’y a point de confiance et sans confiance, l’amour ne peut survivre.

Contenus sponsorisés
Loading...