Un garçon de 10 ans se suicide après avoir été victime de harcèlement scolaire à cause de son sac de colostomie

Rapporté par nos confrères de FOX NEWS, un garçon a mis fin à ses jours après avoir été harcelé et intimidé par ses camarades de classe à cause du port de son sac de colostomie. Le harcèlement physique ou verbal peut engendrer des conséquences psychologiques irréversibles, qui peuvent pousser la personne souffrante au suicide.

Le jeune Seven Bridges était âgé de 10 ans et souffrait d’une maladie des intestins et même après plusieurs opérations chirurgicales sans succès, il était acculé à porter un sac de colostomie qui recueillait les déchets du côlon à l’extérieur du corps. 

Un harcèlement qui n’en finit pas

Un garçon de 10 ans se suicide après avoir été victime de harcèlement scolaire à cause de son sac de colostomie

Et lors de son transport en bus scolaire, il subissait souvent des insultes raciales et des humiliations de la part de ses camarades à cause de la mauvaise odeur qui se dégageait parfois de son sac.

Après des mois d’intimidation et de harcèlement, le jeune Seven n’a pas pu tenir le coup et s’est donné la mort par pendaison à l’intérieur de son placard. 

Un garçon de 10 ans se suicide après avoir été victime de harcèlement scolaire à cause de son sac de colostomie

Après l’avoir découvert, les parents du petit sont restés sous le choc. Car voir son propre fils mort et inanimé n’est pas facile à accepter. Après cette tragédie, ils ont réalisé à quel point leur enfant souffrait en silence.

Aujourd’hui, ils envisagent d’entamer une procédure judiciaire à l’encontre de l’école  publique du comté de Jefferson, pour harcèlement et intimidation ayant conduit leur fils au suicide.

Les conséquences du harcèlement scolaire

Le harcèlement sous toutes ses formes engendre des séquelles psychologiques graves. Paroles humiliantes ou gestes agressifs sont tous, à même d’affaiblir l’estime de soi de la victime de harcèlement. Un enfant sur dix est affecté par ce fléau et subit des agressions répétitives et incessantes à n’en plus finir. 

Selon Nicole Catheline, pédopsychiatre, le harcèlement scolaire est plus apparent chez les enfants que chez les plus grands, ce qui prouve que c’est un problème développemental et non pathologique. Toutefois, c’est en bas âge que les principales complications apparaissent. Ainsi, d’après l’association Marion la main tendue, il en découle :

  • Un déficit scolaire

Suite à une perpétuelle intimidation, l’enfant manque de concentration et ne porte plus d’intérêt à ses études, avec pour conséquence, des résultats scolaires défaillants.

  • Une perte de confiance en soi

Un enfant qui subit un harcèlement scolaire se retrouve tout seul face à une bande d’élèves qui le malmènent et l’humilient. Ses autres camarades le délaissent et ne prennent pas son parti de peur de subir des humiliations à leur tour. De ce fait, la victime perd son estime de soi et se considère comme une personne n’ayant aucun mérite et se sent plus bas que terre. 

Les parents doivent être attentifs à tout changement de comportement de l’enfant. Tristesse, anxiété, stress ou encore la colère sont des signes de mal-être à prendre en considération et s’ils sont détectés à temps, il sera possible d’apporter une aide psychologique à l’enfant.

  • La solitude

Lorsque l’enfant se met à se cloitrer dans sa chambre, préférant la solitude à la vie sociale, cela peut être un signe précurseur d’une dépression qui pourrait conduire au suicide. Il ne faut jamais délaisser un enfant qui s’enferme sur lui-même mais essayer de s’intéresser à sa vie sociale et voir comment se déroule aussi sa vie scolaire.

De même, les adultes, sont les principaux défaillants car ils doivent s’intéresser de près à la vie sociale de leurs enfants et poser des questions afin de détecter un quelconque problème qui pourra à la longue détruire leur vie. Tout changement inattendu de la part de l’enfant doit interpeler les adultes.

Lire aussi Cette mère de 42 ans a eu des relations sexuelles avec les amis d’école de sa fille – Des garçons âgés de 14 et 15 ans

Contenus sponsorisés