« Tu es grosse, tu as du gras sur le ventre » Marion Bartoli se confie sur l’enfer qu’elle a vécu avec un pervers narcissique

Dans son autobiographie « Renaître », l’ancienne joueuse de tennis, Marion Bartoli, revient sur l’enfer de la relation toxique qu’elle a eue avec son ex petit ami. Dans l’émission, On n’est pas couché, elle témoigne de la souffrance psychologique qu’elle a vécue aux côtés d’un pervers narcissique qui ne cessait de la dévaloriser.

Le livre intitulé « Renaître », retrace l’autobiographie de l’ancienne joueuse de tennis, co-écrite avec Géraldine Maillet. Elle se confie sur sa carrière, son histoire familiale, sa réussite mais également sur son invraisemblable perte de poids qui a failli lui coûter la vie, comme relayé par nos confrères de LCI.

Marion Bartoli

instagram

Une perte de poids périlleuse

Sur le tapis rouge des NRJ Music Award en 2015, Marion Bartoli affichait une maigreur inquiétante, qui a suscité l’interrogation de la plupart de ses fans. A 41 kilos, elle dévoilait une silhouette fine et un corps svelte. Ce changement au niveau de son poids, cachait les tourments qu’a vécu la jeune femme et qu’elle devait à son ex petit ami. Critiques et moqueries de la part l’homme qu’elle surnomme « D » avec qui elle a vécu en couple, étaient le lot de son quotidien.

« Tu es grosse, tu as du gras sur le ventre »

L’ex-tenniswoman vivait en réalité avec un pervers narcissique qui la rabaissait, la dévalorisait et la critiquait continuellement au sujet de son poids. A ce propos, elle s’exprime « En signe d’affection, il me pince la peau du ventre chaque matin. Enfin la peau…la graisse ». Elle évoque des souvenirs de son voyage en Grèce, où son compagnon lui lançait des phrases assassines. « Dis donc Marion, tu as des jambes super grosses sur cette photo. C’est bizarre, sur ce cliché, tu es plus fine, mais sur celle-là, t’es carrément énorme ». Elle sentait qu’il la détruisait à petits feux.

Accusée à tous les coups de prendre du poids et fatiguée sans cesse de subir les critiques de son compagnon, Marion Bartoli décide alors de perdre du poids et de suivre un régime draconien en se lançant le défi de maigrir le plus tôt possible. Aussi, ses repas se limitaient à des salades sans sauce et à des exercices intensifs qui lui ont valu une perte de poids vertigineuse en douze mois, lui causant des problèmes de santé induisant une hospitalisation, au péril de sa vie.

L’ex-tenniswoman a appris à renaître

Epuisée moralement et physiquement, la jeune femme s’exprime : « Je n’avais plus envie de vivre. Je trouvais que c’était inutile tellement ce qu’il me disait était absolument horrible. J’avais l’impression de ne plus servir à rien ». Toutefois, après avoir pris conscience de la réelle souffrance qu’elle endurait, elle prit son courage à deux mains et quitta son bourreau. « Ce n’était pas de l’amour. Quand je l’ai quitté, il ne me manquait pas. Aujourd’hui, je suis avec un homme que j’aime vraiment, qui me manque quand je ne suis pas avec lui » ne manque-t-elle pas d’ajouter.

Sur le plateau de On n’est pas couché, Marion Bartoli a tenu à travers son témoignage, de faire prendre conscience aux femmes qui sont sous l’emprise d’un homme toxique de ne plus se laisser faire. « Cela ne s’améliorera pas, il faut fuir pour se sauver. On ne le répétera jamais assez ! », déclare-t-elle.

Pervers narcissique. Comment s’en débarrasser

Tout doux, tout miel en public, le pervers narcissique peut se transformer en véritable tyran en privé. Possédant plusieurs visages, il manipule sa proie qui est somme toute vulnérable. Mais toute personne peut être à risque de tomber dans les filets d’un manipulateur. Et espérer le changer, relève de l’impossible puisque le pervers narcissique ne se remet jamais en question et les conséquences peuvent être désastreuses, notamment en couple.

Tomber dans ses filets, équivaut voir son équilibre psychologique se détériorer, il devient alors urgent de s’en éloigner au plus vite. Et comme le précise Claire-Lucie Cziffra, psychanalyste, « il faut fuir, même si cela implique de perdre quelque chose ». Pour la spécialiste, il ne faut pas hésiter à demander de l’aide à un proche de confiance ou encore à un psychologue. Ce dernier sera à même d’apporter tout l’accompagnement nécessaire pour se défaire de cette relation nuisible et dévastatrice.

Lire aussi Avoir des cheveux blancs n’est pas irréversible !

Contenus sponsorisés