« NON à la maltraitance contre les animaux » Cette influenceuse fait tatouer son chat provoquant l’indignation des internautes

Certaines personnes peuvent être prêtes à tout pour réaliser leurs caprices. Elena Icanickaya, une grande partisane de fitness, a reçu une rafale de critiques après avoir fait tatouer son chat. Plus de détails ont été relayés par le journal The New York Times.

Elena Icanickaya est mannequin et influenceuse. Elle a désiré faire tatouer son chat, nommé Sphynx, afin de le rendre aussi « glamour » qu’elle. Mais elle ne s’attendait pas à la révolte des internautes.

elena
L’influenceuse a fait tatouer son chat. Source : nypost

Faire tatouer un chat. Une torture ?

L’ukrainienne a eu l’idée de marquer la poitrine de son chat du symbole d’un Anubis ailé (un dieu égyptien) comme relayé par le New York Times. Mais l’on ne sait pas si l’animal de compagnie aime l’idée.

Sur une photo, on peut voir le chat inconscient et sous anesthésie, pendant que le spécialiste de tatouage fait son travail. Des images qui ont pu choquer un grand nombre d’utilisateurs dès qu’elles ont été publiées par Elena.

elenachat
Le chat a été marqué d’un symbole d’Anubis ailé – Source : Instagram

D’après, Natalia Chovpylo, la porte-parole de la police, des procédures pénales pourraient être ouvertes si on arrivait à établir que l’animal a bel et bien été torturé.

En Ukraine, UAnimals est le plus grand groupe de défense des animaux et donne déjà des éléments de réponse quant au ressenti de l’animal sans défense. Le groupe a déclaré ceci : « La propriétaire a trouvé cela amusant de faire tatouer son chat. Malheureusement, l’animal a passé les pires heures de sa vie. Il est même impossible de regarder ces photos ! »

elenachat1
Sphinx est sous anesthésie pendant que la procédure de tatouage – Source : Dailydot

Des commentaires révoltés

Les images ont suscité l’indignation de plus d’un utilisateur sous le regard stupéfait du mannequin. L’un d’eux, Tatakuksa, a écrit : « Vous ne pouvez tout simplement pas torturer ceux qui sont plus faibles que vous. Ce n’est pas un jouet, c’est un être vivant. »

L’inquiétude des internautes est proportionnelle à la maltraitance que subissent des millions d’animaux domestiques à travers le monde. Le cas du garçon de 12 ans qui a jugé bon d’envoyer son chien au refuge témoigne de cela.

Outrée par les commentaires, Elena a riposté en vantant que la vie de Sphinx est bien meilleure que celle des gens qui se plaignent. Il a son propre compte Instagram et mange des huîtres fraîches. Elle a également précisé qu’il n’a pas été blessé et qu’il est, au contraire, bien portant. Aux yeux de sa propriétaire, la vraie cruauté serait de le castrer, or il ne l’est pas.

tatouages
En commentaires, des utilisateurs révoltés : Dailydot

Une opération qui n’avait rien de cruel d’après l’influenceuse

Pendant que le tatoueur effectuait son travail, tout était sous contrôle puisqu’un vétérinaire était présent sur les lieux. « Le chat est traité avec amour et soin… Il est très intelligent et aime sa vie. Le tatouage a été fait sur la couche supérieure de la peau. », a assuré Elena avant d’ajouter que son comportement était normal après la procédure. Cependant, la fanatique de fitness pourrait bien être accusée de cruauté envers les animaux.

Qu’est-ce qu’un animal victime d’abus ou de maltraitance ?

Les animaux de compagnie restent des êtres sans défense. On pourrait même dire que leur vie dépend des hommes qui peuvent autant les gâter que leur faire vivre un enfer. L’en atteste le cas des jeunes adolescents qui ont cassé les œufs d’une maman cygne.

Bien que ces animaux subissent des indignations qui font l’objet de la révolte de bien des associations et organisations, plusieurs cas passent inaperçus. Il convient alors de repérer ce qui pourrait témoigner de leur mal afin de mieux prévenir les dangers qu’ils pourraient encourir. Voici donc les cinq principes directeurs que l’Organisation Mondiale de la Santé Animale nous exhorte à remarquer afin de jauger le bien-être de l’animal domestique :

  • L’animal ne doit pas être victime de faim, de malnutrition et de soif
  • Il ne doit pas faire l’objet de détresse et de peur
  • Il ne doit pas subir de stress physique ou thermique
  • Il doit être protégé de la douleur, des lésions et des maladies
  • Il faut laisser libre cours à l’animal d’exprimer les comportements inhérents à sa propre espèce

En dehors, de la maltraitance et de l’abus des animaux, plusieurs encore font face à l’abandon.

Lire aussi Un chat se cache dans cette photo, pouvez-vous le trouver ?

Contenus sponsorisés