Les métiers de la médecine douce ont la côte

Les métiers de la médecine douce sont aussi appelés les médecines non conventionnelles. Certains les désignent sous le vocable de médecine alternative ou parallèle. Elles regroupent plusieurs centaines de pratiques thérapeutiques dont parfois l’efficacité est douteuse en raison d’un manque d’expérience au laboratoire. Elles se distinguent de la médecine réglementaire dont l’efficacité est prouvée sans contestation aucune devant la science. Néanmoins, la médecine douce est recommandée par plusieurs institutions étatiques, dont l’académie nationale de médecine. Voilà pourquoi nous tenons à présenter dans cet article les métiers de la médecine douce utiles pour tous.

Acupuncture, la médecine à la chinoise

Si vous êtes passionné par la médecine, nous vous recommandons de devenir acupuncteur, car cette médecine est l’une des méthodes traditionnelles les plus efficaces dans la guérison de certains maux. Elle est jugée par plusieurs pays comme étant efficace à cause des exploits remarqués ces dernières années. Malheureusement, les citoyens peinent à identifier les praticiens les mieux formés. L’acupuncteur est considéré comme un spécialiste de la médecine traditionnelle chinoise. Avec des aiguilles implantées sur le corps humain, il arrive à soigner les maux physiques et psychiques. Il est aussi capable de faire ce que la médecine conventionnelle arrive à faire au sein de l’humanité. L’acupuncture demeure moins connue de quelques personnes à qui la bonne nouvelle n’est pas parvenue. Au demeurant, les conditions de formation dans cette science demeurent moins rigides comparativement à d’autres formations médicales.

En ce qui concerne le statut professionnel, il faut retenir que le salaire de base est de 3000€ brut. C’est-à-dire que sans les indemnités éventuelles et les primes sur salaire, la nouvelle recrue peut gagner jusqu’à 3000€. C’est l’un des facteurs qui attirent plusieurs jeunes à s’intéresser au domaine. Sur le plan du statut professionnel, c’est qu’il y a deux possibilités qui s’offrent au diplômé. Il peut exercer la fonction de façon libérale comme il peut travailler sous une autre personne avec le contrat de travail. En œuvrant pour son propre compte, il est indépendant et soumis au régime de mutuelle. Une autre médecine douce proche de l’acupuncture est la réflexologie.

La réflexologie

Selon cette discipline, la main, le pied, l’oreille et le visage sont des parties qui regroupent des terminaisons nerveuses qui conduisent vers tous les autres organes du corps humain. Ce sont donc des zones réflexes sur lesquelles repose la réflexologie. Il est dit que la face du pied gauche soulagerait la moitié gauche du corps tandis que la face du pied droit ferait de même pour la moitié droite. Par la réflexologie plantaire, le spécialiste de cette science apaise surtout le rein, la rate, le foie, les poumons en passant par le pied. Par la réflexologie palmaire, certains réflexes du corps de l’homme sont réactivés surtout si ce dernier avait subi des traumatismes. La réflexologie auriculaire est efficace pour libérer de certaines douleurs et aussi de certaines addictions comme celle du tabac. Quant à la réflexologie faciale, elle influence bien plus le crâne et soulage des céphalées et migraines.

homeopathie

L’homeopathie – Source : spm

L’homéopathie

L’homéopathie est une technique thérapeutique se reposant sur le principe de similitude. Ce qui signifie guérir par ce qui s’apparente à la maladie.  Elle consiste en l’administration de remèdes à des doses très faibles ou infinitésimales au patient. Parfois, l’administration de substances qui peuvent provoquer chez un homme sain, des manifestations similaires aux symptômes présentés par le patient.

Toutefois, elle se repose sur quelques principes saillants :

  • La similarité : c’est le premier principe énoncé dans les années1796 par son fondateur Samuel Hahnemann. Ce principe postule l’idée selon laquelle « toute substance capable d’induire des symptômes pathologiques à des doses pondérales chez des sujets sains, et capables, à des doses spécialement préparées, d’éliminer des maladies. Symptômes similaires chez le patient qui les présente ».  Sous un autre angle, la loi des similitudes prévoit que ce qui peut vous rendre malade à forte dose peut être guéri à faible dose.
  • Infinisimalité : ce second principe suit directement le premier. Selon lui, les différents remèdes sont préparés par une sorte de dilutions successives d’une substance notamment active qu’on appelle « souche », c’est son vocable latino. Par ailleurs, les souches homéopathiques proviennent essentiellement de trois différents grands règnes : végétal, minéral et animal. Pour ne pas être toxiques, ces différentes souches sont diluées selon une technique appelée hahnemannienne, qui est de nos jours courante ou encore selon la technique korsakovienne. Chacune des dilutions a été suivie de nombreuses secousses du récipient dans lequel elle a été réalisée.
  • Le principe d’individualisation (ou de globalité) : l’homéopathie appréhende la personne dans sa globalité (physique, psychique, etc.) et pas seulement les symptômes liés à la maladie.

La kinésithérapie

Issue du grec « Kinêsis », la kinésithérapie est une spécialité paramédicale dont les domaines d’intervention sont très vastes. Elle est pratiquée par des professionnels ayant obtenu un diplôme d’État dans cette spécialité. Ils suivent des cours théoriques en psychologie et anatomie puis des cours pratiques pour le massage et la maitrise des articulations du corps. Les kinésithérapeutes interviennent pour la rééducation et le renforcement musculaire. Ils accompagnent et aident leurs patients à améliorer leur mobilité et leur endurance dans les cas où ces derniers ont subi des traumatismes musculaires ou même des accidents cardiovasculaires. Le kiné apporte du soulagement dans la vie de son patient à partir de mouvements bien choisis et dans certains cas, par l’utilisation de l’eau, de la chaleur, des sons et même du froid. Dans la plupart des pays, tout comme en France, un conseil national des kinésithérapeutes existe et répertorie les professionnels de cette activité.

Lire aussi Les plantes adaptogènes, c’est quoi ?

Contenus sponsorisés