3 avantages de la naturopathie

L’une des bases de la naturopathie reste le vitalisme, c’est-à-dire le pouvoir de guérison de la nature. La naturopathie est exercée par un naturopathe dont le rôle est de vous traiter en vous aidant à retrouver un équilibre favorable à l’auto-guérison. Voici quelques avantages de la naturopathie.

Une aide saine pour la perte de poids et l’arrêt du tabac

Flacons d’hydrolats de plantes

Flacons d’hydrolats de plantes – source : spm

Vous pouvez découvrir la naturopathie à travers une prise en charge pour la perte de poids. À cet effet, le naturopathe vous aidera à réaliser un bilan sanitaire global. En fonction du profil qui en ressortira, il vous proposera une batterie de mesures convenables pour facilement perdre du poids.

La prise en charge du naturopathe emprunte un procédé assez simple. Celui-ci vous aidera à adopter une bonne hygiène de vie, favorable à l’élimination des graisses.

En outre, grâce à la naturopathie, vous avez plusieurs alternatives pour arrêter le tabac. Vous prendrez par exemple le Kudzu qui est une plante vous permettant de contrôler la dépendance en stimulant la production de dopamine.

Aussi, l’utilisation d’autres plantes et compléments alimentaires peut améliorer les symptômes du sevrage. C’est le cas du millepertuis qui sert d’antidépresseur.

L’amélioration des symptômes du syndrome prémenstruel

Macération des plantes

Macération des plantes – source : spm

En modifiant toujours votre régime alimentaire, vous pourrez diminuer certains des symptômes associés au syndrome prémenstruel. La naturopathie vous propose différentes solutions pour stopper les symptômes du syndrome prémenstruel.

L’alimentation

  • Vous devez éviter les hypoglycémies : l’approche proposée par la naturopathie consiste à diminuer considérablement sur quelques jours avant les règles, les aliments et plats à index glycémiques élevés comme les sucres industriels et raffinés ;
  • Modérer la rétention d’eau : vous devriez diminuer la consommation de sel en supprimant les plats industriels par exemple. Ceux-ci ont en effet une teneur importante en sodium ;
  • Lutter contre l’inflammation : les douleurs abdominales et mammaires sont causées par l’inflammation. Vous devrez donc consommer des aliments anti-inflammatoires comme ceux riches en oméga 3, les jours précédant le syndrome prémenstruel.

Adapter des plantes à votre cycle menstruel

Plusieurs plantes sont utiles et efficaces pour le soulagement du syndrome prémenstruel. L’erreur que vous ne devez pas commettre est de prendre des infusions de plantes sans avoir une idée précise de leurs actions.

En effet les plantes choisies pour traiter le syndrome prémenstruel changent en fonction de ce qui cause le syndrome pré menstruel. Ainsi :

  • En cas d’excès d’œstrogènes, il est conseillé de prendre : Passiflore, Réglisse, Achilllée, Alchémille ;
  • En cas d’excès de progestérone, il est conseillé de prendre : Fenouil, Houblon, sauge sclarée.

L’affermissement du système immunitaire

épices

De manière générale, les allergies sont dues à un dysfonctionnement du système immunitaire. Pour pallier les allergies, la naturopathie permet de corriger en profondeur les troubles ayant rapport avec le système immunitaire.

Grâce à des mesures diététiques, alimentaires et l’usage de certains remèdes naturels, la naturopathie permet de renforcer votre système immunitaire. Ce qui contribue à amoindrir ou stopper définitivement les allergies. La naturothérapie est particulièrement efficace dans le traitement de l’arthrose.

La lutte contre l’arthrose

L’évolution de l’arthrose est influencée en grande partie par votre mode de vie. Ainsi, il a été prouvé que des plantes naturelles comme le gingembre ou encore la griffe du diable sont efficaces en ce qui concerne la réduction des douleurs et symptômes de l’arthrose.

Ainsi, si vous souffrez d’arthrose, un régime alimentaire proposé par un naturopathe peut vous aider à améliorer votre qualité de vie. Si vous suivez scrupuleusement le régime, vous réduirez considérablement les inflammations que cause l’arthrose.

Lire aussi Les plantes adaptogènes, c’est quoi ?

Contenus sponsorisés