Comment sont produites les tisanes à base de CBD ?

Si son lien avec le chanvre a fait l'objet de polémiques, le CBD fait aujourd'hui partie intégrante de la vie de nombreux Français. Sa vente et sa consommation se sont en effet largement démocratisées ces dernières années. On a pour preuve l'engouement des consommateurs pour les produits dérivés de cette substance, à laquelle on prête des vertus particulières. Consommer le CBD sous forme de tisane semble être le moyen le plus naturel pour profiter pleinement du produit. Les tisanes de CBD ne subissent pas autant de transformation que des produits tels que les huiles ou les cosmétiques. Pour obtenir un résultat si apprécié des consommateurs, les tisanes de CBD suivent un processus de production bien précis.

Rappel de la loi sur la commercialisation des tisanes de CBD

En France, le cannabis a toujours été soumis à une réglementation stricte. Il est ainsi normal que des restrictions aient longtemps été appliquées au CBD, l’un des composés de cette plante. Depuis peu, les autorités se sont beaucoup adoucies sur le sujet, permettant ainsi aux producteurs et consommateurs de souffler. Décembre 2021 a connu l’avènement d’une nouvelle loi qui interdisait la commercialisation des fleurs et feuilles brutes de chanvre, sous toutes leurs formes. Seule la vente des produits dérivés de ces fleurs était alors possible. Ces fleurs représentent pourtant près de 70 % environ du chiffre d’affaires des boutiques de vente de produits CBD. Il convient de préciser que cette interdiction a été posée, selon les autorités, pour des questions de sécurité.

La même loi autorisait par ailleurs la culture et la vente du cannabis de variété Sativa L, tant que les plantes ne contenaient pas plus de 0,3 % de THC. En ce qui concerne les tisanes de CBD, elles étaient purement et simplement interdites à la vente. Depuis janvier 2022, la vente et la consommation du CBD sous différentes formes sont officiellement légalisées. Pour cause, la loi sur l’interdiction de la vente et l’achat des fleurs de CBD n’a pas été appliquée. L’arrêté en question fut en effet provisoirement suspendu par le Conseil d’État. La condition concernant le taux de THC reste cependant d’actualité. On peut ainsi désormais consommer le CBD en tisane et sous d’autres formes en toute légalité si celles-ci proviennent de plantes de chanvre ne contenant pas plus de 0,3 % de THC. Il faut rappeler que les tisanes CBD sont constituées de feuilles de chanvre, fraîches ou séchées. Elles sont ensuite plongées dans de l’eau chaude pour obtenir une infusion.

plantes de chanvre

Plantes de chanvre – Source : spm

Les plantes de chanvre sont cultivées dans un environnement contrôlé

Les plantes de chanvre sont cultivées de différentes manières : en intérieur, à l’extérieur et en serre. Dans un cas comme dans l’autre, le mode de culture ainsi que l’environnement sont très contrôlés.

Les différents types de culture

La culture du cannabis en extérieur permet ainsi d’obtenir des plants incroyables avec de bons rendements. On peut dire que c’est réellement le mode de culture qui permet de produire des plants naturels, aux caractéristiques très prononcées. Bien que les plants cultivés en extérieur profitent du soleil et disposent de beaucoup d’espace, le cultivateur doit tout de même respecter certaines limites de température, les heures d’ensoleillement, mais aussi de protection des plants.

Avec la culture sous serre, les plants de chanvre évoluent dans un environnement plus sain, qui allie à la fois les bienfaits du soleil et ceux d’un environnement en intérieur. Plus que la culture sous serre, la culture en intérieur est celle qui requiert un maximum de contrôle de la part des producteurs. De l’éclairage à la nutrition en passant par le pH de l’eau, ils veillent minutieusement à la croissance normale des plants. De manière générale, les plants de chanvre ne sont pas laissés livrés à eux-mêmes. Les producteurs prêtent une attention particulière aux conditions dans lesquelles ils évoluent. Les heures de lumière, la température, les nutriments, l’entretien sont autant de facteurs qui déterminent la réussite d’une plantation de chanvre.

Une culture écologique et contrôlée

La plante de chanvre est par ailleurs considérée comme très écologique. Sa culture ne nécessite l’utilisation d’aucun produit chimique toxique. De même, la plante utilise très peu d’eau pour se développer et en même temps, participe à la sauvegarde des sols. Plusieurs variétés de CBD sont d’ailleurs issues de l’agriculture biologique.

Comme déjà mentionné, la culture des plants de chanvre est très réglementée par la loi. Les variétés de plants de chanvre cultivées pour produire les tisanes de CBD peuvent être du cannabis Sativa L, avec un taux de THC inférieur à 0,3 %. Les producteurs sont également tenus de produire l’une des variétés de plants de cannabis recensées par le ministère de la Santé et autorisées en France. Les semences utilisées doivent pareillement être certifiées et fournies par des organismes agréés. Les plantations de chanvre font l’objet de contrôles à chaque étape de leur production jusqu’à la commercialisation. L’objectif est de s’assurer de la légalité des produits de la plante. On peut pratiquer la culture à domicile à condition qu’elle respecte les directives et que les autorités soient informées.

plantes chanvre séchées

Plante de chanvre séchée – Source : spm

Les feuilles de CBD de chanvre sont récoltées et séchées

Les tisanes de CBD sont obtenues suite à l’extraction des fleurs et de feuilles de chanvre de plants à forte teneur en cannabidiol. Elles sont ainsi majoritairement dépourvues de THC et ne provoquent aucun effet psychotrope. Une fois arrivées à maturité, les feuilles de CBD doivent être récoltées. Ce sont en effet elles qui concentrent le plus de CBD. Il est à noter que la technique utilisée pour récolter les feuilles a un effet sur la qualité de ces dernières. Il est également fréquent que les fleurs soient récoltées en même temps que les feuilles. Il faut pour cela, couper les têtes contenant ces feuilles à la base des branches.

Plusieurs tisanes de CBD sont ainsi composées d’un mélange de feuilles et de fleurs. Il faut préciser que le moment de la récolte est essentiel, car il impacte aussi directement la qualité des feuilles obtenues. Pour autant, les feuilles récoltées ne peuvent pas encore être servies en tisane. Elles doivent être séchées et affinées, pour assurer la bonne qualité du produit final, mais aussi sa durabilité. Le séchage est aussi une étape très importante, parce qu’il élimine les risques de moisissures dues à l’humidité. Il se fait au moyen de techniques particulières qui permettent ainsi aux feuilles de conserver leurs composants actifs et, par ricochet, leur efficacité.

La technique la plus utilisée est de suspendre vers le bas, les branches avec les feuilles, et ceci à l’aide de ficelles. Il peut également s’agir de sécher uniquement les têtes à l’aide d’une grille de séchage. Dans l’idéal, le séchage se fait à l’abri de la lumière, durant tout le temps nécessaire. À une étape du processus, les têtes récoltées devront être taillées. Cette tâche peut être réalisée juste après la récolte ou après que les feuilles ont séché. L’affinage est l’étape ultime qui vient parfaire le travail sur la tisane de CBD. Les feuilles séchées sont enfermées dans des bocaux hermétiques, qui sont ouverts quelques minutes chaque jour, afin de perdre tout le reste de leur humidité.

Le CBD est mélangé à d’autres plantes pour créer des tisanes

Les tisanes sont connues pour être très appréciées par les consommateurs de CBD. Pour cause, ce mode de consommation de la substance semble procurer plus d’effets, qui durent plus longtemps. Les feuilles de CBD peuvent en principe être consommées après l’étape du séchage. L’un des intérêts des feuilles de tisane de CBD est que l’on peut y ajouter d’autres plantes. C’est d’ailleurs pour cela que l’on retrouve autant de variétés de tisanes de CBD sur le marché. Un grand nombre de consommateurs et même d’entreprises de production de ces tisanes associent ces feuilles à d’autres, et pour diverses raisons. Dans leur forme brute, les feuilles et fleurs de CBD peuvent avoir un goût prononcé. Si pour certains, cela passe sans mal, pour d’autres en revanche, cela est moins agréable.

L’association d’autres plantes et herbes permet ainsi de couvrir ce goût et faciliter la consommation de la tisane de CBD. Le mélange du CBD avec d’autres espèces végétales permet par ailleurs de profiter de bien plus que des seuls effets du cannabidiol. Plusieurs tisanes de CBD contiennent ainsi du cannabidiol à une certaine dose (parfois faible) en plus d’autres herbes et plantes aux propriétés diverses. Menthe, verveine, camomille, etc., et même des fruits et légumes ont alors pour rôle d’accentuer l’efficacité du CBD. D’autre part, certains producteurs composent des mélanges très spécifiques conçus pour aboutir à des effets très précis. Pour ces entreprises productrices, il est alors possible de composer des mélanges pour obtenir des saveurs variées, plus fraîches, fruitées ou tout simplement gourmandes.

L’objectif reste d’offrir une belle expérience aux consommateurs en associant la saveur de la tisane et ses effets. C’est également pour cette raison que ces tisanes ont autant de succès. Elles se retrouvent en plusieurs versions et pour tous les goûts. Chaque consommateur y trouve ainsi son compte. Les consommateurs se procurent parfois les tisanes composées uniquement de feuilles de chanvre et ajoutent, au moment de la préparation, les saveurs de leur choix. La consommation des tisanes CBD est de plus conditionnée à l’ajout de matières grasses. D’une manière générale, le choix du mélange de tisanes varie en fonction des préférences du consommateur et des effets qu’il recherche.

Lire aussi Comment l’huile de CBD est-elle fabriquée ?

Contenus sponsorisés