Des opposants à la vaccination recommande à une maman de ne pas vacciner son fils : il décède 4 jours plus tard

Selon l’OMS, la vaccination est une intervention efficace qui permettrait de sauver plusieurs millions de vies. Cette mesure sanitaire aide à prévenir un certain nombre de maladies infectieuses telles que la rougeole, la coqueluche, la rubéole, le rotavirus, la grippe ou encore les hépatites A et B. Pourtant, les opposants à la vaccination sont de plus en plus présents sur la toile et tentent d’influencer un maximum de personnes en présentant divers arguments contre cette intervention sanitaire. Selon NBC News, des groupes anti-vaccination sur Facebook ont recommandé à une femme de ne pas donner du Tamiflu à son fils. Ce dernier a fini par succomber à sa maladie.

Tous les ans, les épidémies de grippe peuvent se manifester dans plusieurs régions du monde et faire un grand nombre de victimes. Cependant, les personnes les plus fragiles face au virus de la grippe sont les enfants. Leur système immunitaire étant plus faible, les conséquences de cette infection peuvent être plus ou moins importantes sur leur santé. Le Tamiflu ou Oseltamivir, est un antiviral couramment prescrit pour prévenir ou traiter la grippe chez certaines personnes. Ce médicament fait l’objet de controverses et pourtant, il peut sembler nécessaire dans certains cas. Une femme a dû faire face à la perte de son enfant, après avoir suivi les conseils de certaines personnes sur Facebook l’incitant à ne pas respecter la prescription de son médecin.  

Un enfant décède de la grippe après que sa mère ait refusé de lui donner du Tamiflu 

De nombreux groupes sur Facebook véhiculent des messages pour dissuader les gens de recourir à la vaccination. Ce système de désinformation est justifié par des arguments sans fondement scientifique.  Certains vont jusqu’à affirmer à des parents endeuillés que la cause de la mort de l’enfant pourrait être la vaccination. En colportant ces allégations, les opposants à cette intervention sanitaire espèrent y mettre fin. 

Pourtant, au Colorado, un enfant âgé de 4 ans a succombé au virus de la grippe à cause de certains opposants à la vaccination. Le petit garçon présentait des symptômes grippaux et son médecin lui aurait prescrit du Tamiflu. Mais sa mère, influencée par les propos de certains groupes sur Facebook, n’a pas voulu suivre les recommandations du médecin. « Le docteur a prescrit du Tamiflu, je ne l’ai pas acheté », a-t-elle déclaré. 

Rappelons que la Tamiflu est un médicament viral qui agit contre symptômes de la grippe. Néanmoins, si les effets secondaires du médicament ont suscité diverses inquiétudes, l’enfant qui n’a pas bénéficié du traitement recommandé par le médecin est décédé quatre jours plus tard, laissant la mère dans un état de choc indescriptible.

 La femme, aurait déclaré aux médias qu’elle prônait l’utilisation de certains « remèdes naturels ». En effet, elle prétend soigner ses quatre enfants avec des ingrédients tels que la vitamine C, la lavande ou encore l’huile de menthe poivrée. Le groupe Facebook dont elle était membre lui aurait conseillé de traiter les symptômes grippaux de son fils avec du lait maternel, du thym et du sureau.

La femme aurait également avoué n’avoir jamais vacciné ses enfants contre la grippe. Dans un communiqué, un porte-parole de Facebook a déclaré « nous ne voulons pas de désinformation sur les vaccins sur Facebook, c’est pourquoi nous travaillons dur pour la réduire partout sur la plateforme, y compris sur les groupes privés ». 

Kolina Koltai, chercheuse à l’Université du Texas à Austin, a indiqué que de nombreux médias sociaux véhiculent des informations douteuses dans le domaine de la santé, ce qui peut entrainer de lourdes conséquences. « Ces communautés sont devenues un refuge ou une source pour les parents en leur permettant de se connecter avec les autres et demander de l’aide », a affirmé la chercheuse. 

De nombreuses controverses 

Alors que les opposants à la vaccination gagnent du terrain sur Facebook, les spécialistes de la santé publique luttent contre cette propagande infondée. « Il est étonnant de voir tant d’informations erronées et irrationnelles dans le pays de Pasteur », déclare le Dr Olivier Mariotte, cité par Le Figaro

Par ailleurs, le Ministère de la Santé a déclaré que la vaccination présentait plus de bénéfices que de risques pour la santé. En effet, se faire vacciner est le meilleur moyen de prévention contre la grippe. « L’injection du bon virus inactivé va permettre de fabriquer des anticorps », rappelle Béatrice Riteau, chercheuse à l’Inra.  

Nous vous offrons

Newsletter

Un livre indispensable pour
rester en bonne santé

Newsletter
  • Découvrez la liste des plantes et aliments qui guérissent
  • Apprenez à fabriquer de puissants remèdes méconnus pour guérir 90% des maladies
  • Un livre indispensable à avoir pour rester en bonne santé
Je souhaite recevoir le livre offert + m’inscrire à la newsletter
Contenus sponsorisés
Loading...
Close