Comment faire fleurir vos roses durant tout l’été ? Une astuce brillante que peu de gens connaissent

Ce n'est pas un hasard si la rose reste la fleur préférée de beaucoup de gens : celle qu'on surnomme la "reine du jardin" se distingue de loin par son élégance, la profusion de ses couleurs et son parfum reconnaissable entre mille. Poétique, romantique et intemporelle, la rose offre un spectacle de beauté incomparable, invitant à la rêverie et au vagabondage de l'esprit. Et, quoi de plus satisfaisant que de contempler un rosier en pleine floraison?

Quel bonheur que d’avoir des roses qui prennent vie dans notre jardin ! Elles apportent une touche luxuriante unique à l’environnement, sublimant aussitôt les lieux par leur éclat majestueux. Incontournable au printemps et en été, s’il est bien entretenu, le rosier offre un spectacle majestueux. Vous êtes passionnés par ces fleurs uniques? Voici le secret pour réussir la culture de vos rosiers. Suivez ces quelques étapes de plantation et d’entretien pour avoir une somptueuse floraison estivale !

Les roses, véritable source de couleurs et de parfums

rose en rouge

Une rose en rouge – Source : spm

Lorsque les rosiers sont bien entretenus et qu’ils fleurissent à foison, ils embellissent automatiquement votre maison, qu’ils soient plantés dans la cour, comme haie de jardin ou pour rehausser des plates-bandes de vivaces.

Les roses seront toujours du plus bel effet dans un environnement : car, elles dévoilent une formidable palette chromatique, alternant entre des teintes vives et flamboyantes, allant du rouge au rose au blanc et au violet, en passant par la lavande, le jaune, l’orange et même le noir. Leur particularité : elles peuvent être unicolores, rayées, tachetées ou dans une infinité de combinaisons. Outre l’esthétique et le spectacle visuel, les roses sont également réputées pour leur parfum enivrant, qu’il s’agisse d’un soupçon d’agrumes, d’une senteur de thé ou d’effluves fruitées.

Il faut le préciser : il existe peu de plantes aussi riches et aussi variées que les rosiers. Ils se différencient autant par leur taille, leur forme, leur couleur et leur parfum. Offrant ainsi une multitude de possibilités d’emplacement. Tantôt arbustes, grimpants ou miniatures, les rosiers peuvent être plantés dans une pelouse, en bordure, en pot, pour habiller une clôture, une pergola ou une façade. Certaines personnes préfèrent admirer les grandes roses classiques, tandis que d’autres craquent pour un petit bouquet attrayant. Cet été, vous pouvez aussi opter pour des rosiers arboricoles vivaces à planter en bacs et à placer sur des terrasses ou des jardinières.

Bon à savoir : avant le moindre achat, les rosiéristes conseillent toujours de bien réfléchir à l’endroit où vous souhaiter planter vos rosiers. Car toutes les maisons ne sont pas forcément propices aux plantations des rosiers, de la même manière que certains jardins ne sont pas appropriés pour donner vie à un chêne rouge, une fougère ou une azalée.

En effet, avant d’entamer d’éventuels plants de roses, il est important de prendre en compte certains paramètres essentiels et de se poser les bonnes questions : l’endroit est-il assez ensoleillé, ce type de sol convient-il vraiment aux roses, y a t’il une source d’eau à proximité? Il ne faut pas oublier que la rose reste une fleur très délicate qui a tendance à vite se faner si toutes les conditions ne sont pas convenablement réunies pour favoriser sa croissance et son épanouissement.

Comment planter des plants de roses ?

planter plants de rose

Planter des plants de rose – Source : spm

  • Luminosité : tout d’abord, sachez que les roses ont besoin d’un emplacement en plein soleil ou du moins 6 heures de soleil par jour. Autrement dit, choisissez un endroit qui reçoit beaucoup de soleil le matin ou l’après-midi.
  • Le sol : Une fois que vous avez tranché sur l’emplacement le plus lumineux, renseignez-vous maintenant sur le type de sol le plus adéquat. Il faut savoir que les rosiers aiment les sols profonds, fertiles, frais et bien drainés. Toutefois, ils s’accommodent également aux sols argileux et un peu sableux. Si tel est votre cas, et si le terreau contient également du gravier ou des roches, pensez à ajouter du compost ou un mélange de plantation pour apporter plus de nutriments. Cela aidera vos rosiers à mieux pousser.
  • Arrosage : n’oubliez pas qu’ils ont besoin d’un sol bien drainé, car les racines des roses ne doivent pas rester dans l’eau. Cela signifie que vous devrez forcément les arroser tout l’été, en particulier lors des chaudes journées du mois d’août. Par conséquent, choisissez toujours un emplacement proche d’une source d’eau et essayez d’arroser tôt le matin.
  • La plantation : généralement, la plantation a lieu entre novembre et fin mars. Il faut creuser un trou profond dans le sol (60 cm) et espacer les plants de roses d’au moins 50 cm. Comme les rosiers aiment que le sol soit riche, pour avoir une floraison abondante, il faut enrichir le terreau avec du compost, du fumier ou de l’engrais organique en poudre. Immédiatement après, arrosez généreusement vos rosiers afin de bien les enraciner.
  • Les parasites et les maladies : hélas, vos rosiers ne seront pas à l’abri des indésirables comme les pucerons, les chenilles ou les araignées rouges qui adorent s’y loger. Il faudra donc s’armer de répulsifs puissants pour s’en débarrasser. De même, bien que les rosiers d’aujourd’hui soient plus résistants aux maladies, ils peuvent tout de même être affectés par certains maux tels que la chlorose, l’oïdium, la rouille ou le champignon marsonia. Il sera alors nécessaire de les traiter pour éviter que vos roses ne meurent.

Comment stimuler la floraison en été ?

roses en pot

Des roses dans un pot – Source : spm

Comment faire fleurir les roses durant toute la période estivale? Il suffit simplement les couper ! La taille des rosiers est une étape primordiale pour assurer leur longévité, booster leur résistance aux maladies et obtenir une floraison abondante. Quelques coups de sécateur et vous obtiendrez une profusion de roses fraîches et éclatantes ! Déjà, il est primordial de supprimer les fleurs fanées au fur et à mesure, de retirer les branches mortes ou emmêlées pour que le rosier puisse respirer convenablement. Vos rosiers doivent être taillés en fin d’hiver et après la floraison.

Il est donc important de couper toutes les vieilles tiges décolorées ou abîmées.

Comment procéder? Coupez au sécateur les fleurs fanées 1/2 cm au-dessus d’un groupe de 5 ou 7 folioles. Les pousses produiront alors plus de roses. Si vous coupez les feuilles qui ne comptent que 3 folioles, le rosier continuera à pousser mais ne produira pas assez de fleurs.

Lorsqu’il s’agit de rosiers à fleurs groupées, n’hésitez pas à tailler régulièrement les fleurs qui ont tendance à se faner avant les autres. Tant que vous retirez constamment les fleurs séchées, les roses continueront à fleurir tout l’été. Ensuite, vous devrez les fertiliser après leur floraison : il faut leur donner suffisamment de nutriments et d’énergie pour rester fraîches et belles. Cela permet également aux feuilles de conserver leur couleur verte brillante tout au long de la saison estivale.

N.B : utilisez toujours un sécateur à la lame désinfectée et aiguisée pour une coupe nette, précise et harmonieuse.

Lire aussi Comment faire fleurir la sansevieria pour qu’elle parfume toute la maison ?

Contenus sponsorisés