Apprenez à faire revivre une plante morte avec cette astuce : elle redeviendra luxuriante

Les plantes d’intérieur sont un atout pour la maison. En plus de décorer les espaces intérieurs, certaines plantes sont efficaces pour améliorer la qualité de l’air ambiant et le purifier des toxines. Toutefois, pour profiter des vertus des plantes d’appartement, un bon entretien est de mise, autrement elles risqueraient de flétrir et mourir. Cela dit, découvrez comment faire repartir une plante morte, grâce à des gestes simples.

Les plantes d’intérieur ont besoin d’un entretien régulier, afin de les garder vigoureuses et luxuriantes. Avec de simples gestes, vous redonnez vie à une plante flétrie.

Comment faire repartir une plante morte ?

Plante fletrie

Plante flétrie – Source : spm

Avant d’essayer de sauver une plante flétrie, il faut vérifier d’abord s’il est toujours possible de la faire revivre. Pour cela, il convient de vérifier les tiges. Coupez la base et regardez de quelle couleur est l’intérieur de la tige. Si vous trouvez une couche verte, cela veut dire que la plante peut encore être sauvée. En revanche, si l’intérieur de la tige est marron, et qu’en plus de cela, elle se casse facilement, cela veut dire qu’il n’est plus possible de faire repartir la plante. Dans le cas où il serait encore possible de la sauver, voici les gestes simples à adopter afin de lui redonner vie.

  • Tailler la plante

Lorsque la plante commence à flétrir, elle tente de sauver les parties qui commencent à agoniser. Cela a tendance à l’affaiblir davantage. C’est pour cela qu’il est important de retirer tout ce qui vous semble mort. Pour cela, coupez à l’aide d’un sécateur nettoyé et désinfecté, les parties qui vous paraissent sèches, jaunâtres, molles ou brunes.

  • Changer l’emplacement de la plante

Les plantes d’intérieur n’ont pas les mêmes besoins en lumière. Certaines plantes préfèrent rester à l’ombre, comme les fougères, les bégonias ou le bambou, tandis que d’autres aiment une exposition très lumineuse comme les plantes grasses. Si votre plante commence à flétrir, changez son emplacement afin d’améliorer ses conditions d’ensoleillement.

  • Vérifier l’humidité du terreau de la plante

Arroser une plante dinterieur

Arroser une plante d’intérieur – Source : spm

Bien que l’eau soit un élément vital pour les plantes, l’arrosage excessif peut également nuire à vos plantes d’intérieur. En effet, cela peut entraîner le pourrissement des racines et les asphyxier. Si le terreau regorge d’eau, sortez votre plante du pot, afin de permettre aux racines de sécher, et retirez les racines pourries. Pour cela, enlevez à l’aide d’un sécateur les racines qui vous paraissent brunes ou molles, afin de ne garder que les racines blanches. Après cette étape, rempotez votre plante dans un nouveau pot qui contient des trous de drainage. Déposez au fond du pot des billes d’argile afin de favoriser le drainage.

Si en revanche vous remarquez que le terreau de votre plante est très sec, cela veut dire que son flétrissement est dû à un manque d’eau. Dans ce cas, votre plante aura besoin d’un bain. Baignez le pot dans l’évier en utilisant une eau à température ambiante. Cela permettra à votre plante de retrouver toute sa vitalité. Privilégiez pour votre plante une eau non calcaire, comme une eau de source et n’oubliez pas après chaque arrosage de retirer l’eau stagnante dans la soucoupe ou le cache-pot.

  • Ajouter de l’engrais à la plante

L’absence de nutriments est également un facteur responsable du flétrissement des plantes. Cela dit, au moment du rempotage, pensez à utiliser une terre riche en nutriments, ou ajoutez au terreau un engrais naturel comme le marc de café, l’eau de cuisson des légumes ou des pâtes ou encore les cendres de bois.

  • Protéger la plante des parasites

Plante dinterieur attaquee par la cochenille

Plante d’intérieur attaquée par la cochenille – Source : spm

Les parasites ou nuisibles qui attaquent vos plantes peuvent les affaiblir et causer leur flétrissement. Il est de ce fait important de protéger votre plante des parasites comme les pucerons, la cochenille ou les araignées rouges, d’autant plus si vous trouvez sur le feuillage des trous ou des traces blanches. Pour cela, plusieurs astuces écologiques et naturelles peuvent vous aider à éliminer efficacement ces nuisibles comme le vinaigre blanc ou le savon noir.

Grâce à ces gestes simples, vous allez pouvoir sauver votre plante qui agonise et la rendre à nouveau vigoureuse et luxuriante.

Lire aussi Comment les plantes communiquent-elles ?

Contenus sponsorisés