Pourquoi est-il bon d’arroser les plantes par le bas ?

À la vue du nombre de jardiniers amateurs qui se bousculent dans les pépinières, chez les horticulteurs, les fleuristes et surtout dans les rayons jardinerie des grandes surfaces de bricolage, il est clair que le jardinage a le vent en poupe.

Les adeptes de jardinage sont de plus en plus nombreux. Il faut reconnaître que c’est une passion des plus reposantes qui convient aussi bien aux habitants de la campagne qui peuvent disposer d’un grand jardin potager qu’aux citadins qui peuvent aménager un petit espace vert en intérieur ou sur le balcon.

Quiconque jardine, qu’il soit jardinier en herbe ou expérimenté, sait que s’il y a un sujet épineux, c’est celui de l’arrosage des plantes. Après une bonne exposition au soleil et un terreau de qualité, doser convenablement les besoins en eau est l’élément central d’une plante verte en bonne santé.

Nous allons voir une astuce que vous devez absolument connaître si vous souhaitez avoir de belles plantes en bonne santé.

L’arrosage classique par le haut

arrosage par le haut

Arrosage par le haut – Source : spm

Traditionnellement, arroser ses plantes en pot se fait par le haut. On prend alors son arrosoir que l’on remplit d’eau, peu calcaire, puis on arrose “par le haut”, d’où son nom, en versant l’eau sur le terreau. Certains préfèrent parfois arroser le feuillage. C’est possible, mais attention, il y a des espèces de plantes vertes qui ne sont pas particulièrement friandes de cette technique. Cela a tendance à leur laisser des traces sur les feuilles ou à favoriser la moisissure lorsqu’elles ont un tubercule saillant.

En versant l’eau par le haut, sous l’effet de la gravité, celle-ci va lentement percoler et ainsi alimenter les racines. Dans la nature le substrat n’est jamais complètement saturé, l’eau s’infiltrant dans les profondeurs de la terre ou s’écoulant. La situation est toute autre dans le jardinage. Le souci qui se pose est que les plantes peuvent vite se retrouver noyées du fait de l’excédent d’eau stagnant au fond des pots. Effet délétère garanti. À cause de l’humidité excessive et du surplus d’eau, les racines vont s’asphyxier (anoxie) puis pourrir. Sans parler du gaspillage d’eau occasionné.

Ceci est la méthode classique et conventionnelle. Et si vous passiez à l’arrosage par le bas ?

L’arrosage par le bas

arrosage par le bas

Arrosage des plantes par le bas – Source : spm

L’arrosage par le bas est aussi appelé arrosage par la soucoupe du nom du contenant en terre cuite ou en plastique que l’on place sous le pot, le bac ou la jardinière. En quoi cette méthode permet-elle un bon arrosage ? Plutôt que de verser l’eau sur le terreau ou le feuillage comme ce que l’on fait dans l’arrosage par le haut, vous allez ici verser l’eau directement dans la soucoupe.

L’intérêt de l’arrosage des plantes par le bas

1. Éviter l’excédent d’eau qui est encore plus mauvais pour une plante que le manque d’eau.

2. Doser convenablement l’apport en eau.

3. Éviter que le terreau reste détrempé et attire toutes sortes d’insectes et de pucerons.

4. Économiser l’eau.

5. Éviter le lessivage des nutriments présents dans le substrat qui vont être, par un arrosage par le haut, drainés au fond du pot.

6. Enfin, il s’agit du meilleur arrosage possible lorsque vous n’avez pas arrosé depuis un moment et que le substrat est particulièrement sec. Si vous arrosez par le haut, l’eau va couler directement au fond du pot sans même que les racines de la plante aient pu en profiter.

Méthode pas à pas :

1. Remplissez votre arrosoir d’eau du robinet (ou pensez à récupérer l’eau de pluie).

2. Versez l’eau directement dans la soucoupe. Ainsi la plante va littéralement boire l’eau qui va remonter par capillarité. C’est toujours surprenant d’observer l’eau être absorbée par la plante au fur et à mesure que l’on arrose.

3. Au bout d’un quart d’heure, regardez si l’eau a complètement été absorbée. S’il ne reste plus rien, il est probable que la quantité d’eau versée ne suffisait pas.

4. Renouvelez l’opération et rajoutez un peu d’eau dans la soucoupe.

5. Laissez cette fois-ci passer une demi-heure. Si lorsque vous repassez vous trouvez qu’il reste de l’eau, il s’agit de l’excédent dont la plante n’a pas besoin. Surtout ne le laissez pas dans la soucoupe, il va faire pourrir les racines et attirer les insectes. Videz la soucoupe.

En appliquant cette technique vos plantes seront plus belles que jamais.

Lire aussi Voici comment obtenir une eau d’arrosage sans calcaire pour vos orchidées

Contenus sponsorisés