8 ingrédients dangereux dans les chewing-gum

Cela fait maintenant quelques décennies que nous connaissons les dangers du tabac. La consommation de nicotine provoque une dépendance et des risques de santé majeurs comme le cancer de la bouche, de la gorge, des joues, gencives, de la langue, des lèvres ainsi que le cancer du pancréas.

Le tabac à chiquer, quant à lui, expose à un risque majeur de problèmes dentaires comme les caries et les maladies des gencives. Il peut également
augmenter la pression artérielle, le rythme cardiaque et favoriser maladies cardiaques et AVC.  Vous pouvez aussi développer une leucoplasie de la
gencive ou des lésions blanches de la muqueuse buccale, pouvant être classées dans les lésions précancéreuses.

Les effets des chewing-gums ne sont pas moindres. De fait, dans ces produits que les gens mâchent tous les jours en pensant qu’ils sont sains, il y a des ingrédients pires que ceux trouvés dans le tabac à chiquer.

Lorsque vous mâchez un chewing-gum, vous apportez peut-être de la fraîcheur à votre haleine, mais vous vous exposez aux mêmes dangers que ceux
engendrés par l’utilisation du tabac à chiquer, voire à pire.

Quels sont les ingrédients qui constituent la « gomme de base » ?

« La gomme de base » est une expression que les fabricants utilisent pour cacher certains ingrédients qui entrent dans la composition des chewing-gums. Plutôt que d’énumérer ce que contient la gomme à mâcher, ils utilisent « gomme de base », et la liste des ingrédients qui la composent est plutôt inquiétante :

• Les résines, naturelles et synthétiques, permettent de donner du gonflant au chewing-gum et le rendent tendre.

• Les élastomères (polymères solides et liquides) sont le principal ingrédient de la gomme à mâcher. Ils lui donne son élasticité et ses propriétés de mastication.

• Les plastifiants pour que les élastomères se mélangent bien.

• Les charges minérales : du talc pour les arômes acides comme la fraise ou le citron ; du carbonate de calcium pour les menthes, les chlorophylles. Elles servent de corps à la gomme et améliorent les propriétés mécaniques de mastication.

• Des antioxydants, qui gardent la gomme fraîche et retardent l’apparition du goût désagréable du chewing-gum.

• Un émulsifiant, le monostéarate de glycérol, qui sert de liant et de texturant.

En d’autres termes, la « gomme de base » est souvent composée d’ester de glycérol de colophane, de cires de paraffine, de poudre de talc, de carbonate de calcium et d’acétates de polyvinyle. Certains de ces ingrédients sont extrêmement dangereux.

1. L’ester de glycérol de colophane : il est utilisé pour fabriquer des vernis à séchage rapide dans les milieux industriels. Il a un taux élevé de réaction allergique.

2. La poudre de talc : l’exposition de la peau au talc augmente le risque de cancer des ovaires, du poumon et d’autres maladies. Le talc a été interdit d’utilisation sur les enfants. On le trouve également dans les pilules amaigrissantes toxiques.

3. L’acétate de polyvinyle : est souvent désigné par PVA comme « la colle du menuisier ». Cette matière n’est pas faite pour être ingérée.

4. L’aspartame : il pourrait être la cause de plusieurs problèmes de santé allant des problèmes cardiaques jusqu’au cancer du cerveau.

5. Le stéarate de sodium : c’est un émulsifiant généralement utilisé pour ses propriétés lubrifiantes, émulsifiantes et épaississantes.

6. Le calcium caséine peptone-phosphate : ce dérivé du lait hautement transformé est essentiellement utilisé comme texturisant ou agent de blanchiment. Il a été lié à des intoxications de lait maternisé en Chine.

7. Le dioxyde de titane : c’est un cancérigène potentiel qui s’infiltre directement dans le sang. Il a également été lié à l’asthme, à la maladie de Crohn et aux maladies auto-immunes.

8. Le sorbitol : pour remplacer le sucre, certains *chewing-gums sont composés de sorbitol, un édulcorant au pouvoir sucrant. Pris en grande quantité, il peut avoir des effets secondaires préoccupants tels que des diarrhées chroniques, des douleurs abdominales et des pertes de poids importantes.
La gomme sans sucre est donc plus dangereuse que la gomme sucrée. Il existe cependant une alternative : la gomme naturelle fabriquée à partir du chiclé, issu du sapotillier, un arbre originaire d’Amérique centrale. Cette gomme est inoffensive, et toutes les gommes à mâcher étaient, à une époque pas si lointaine, faites à partir de cette substance.

Lire aussi Offrir des cadeaux fait du bien !

Contenus sponsorisés