Pourquoi les employés des fast-foods doivent-ils toujours porter des casquettes ? La raison méconnue de cette pratique courante

Lorsque nous entrons dans un fast-food, nous avons certaines exigences : que le service soit rapide et efficace, que les employés soient attentifs à nos besoins, qu'ils ne se trompent pas de commande et qu'ils aient une tenue impeccable. Ils portent d'ailleurs tous un uniforme adapté à l'image de l'entreprise. Mais, en plus du t-shirt, de la chemise ou du tablier gratifié du logo de la marque, tous les travailleurs portent une casquette. A votre avis, quelle est son utilité exactement?

Employés d’un fast-food

Employés d’un fast-food – Source : spm

Pourquoi les employés de la restauration rapide portent-ils des casquettes ?

La restauration rapide a pris beaucoup d’ampleur ces dernières années. Même si, pour la plupart des fast-foods, la nourriture servie est loin d’être healthy et même déconseillé pour la santé. Comme il s’agit d’un contact de proximité avec le client, toutes les enseignes doivent répondre à des normes de sécurité et d’hygiène. Ainsi, l’équipement vestimentaire joue beaucoup. Certes, pour se démarquer des concurrents, les tenues sont toutes personnalisées pour représenter la signature de la marque. Mais de façon générale, le « costume » et les chaussures doivent être confortables pour favoriser la réactivité et la liberté de mouvement. En cuisine, les employés doivent obligatoirement porter des gants : il s’agit d’une mesure d’hygiène essentielle pour éviter la propagation de bactéries et de microbes.

Le couvre-chef a également son importance. Les employés qui prennent votre commande et vous l’apportent, mais aussi ceux qui travaillent à l’arrière, en cuisine, où ils préparent votre nourriture, doivent nécessairement se couvrir la tête. Jusqu’ici, on pensait que le port de la casquette n’était qu’une question d’esthétique. Mais, la mesure prise par les employeurs n’est pas liée à la mode ni aux tendances, mais bel et bien aux règles sanitaires et à la politique de la restauration rapide.

Lire aussi : Pourquoi faut-il prendre l’avion tôt le matin ? Le secret que seuls les employés des compagnies aériennes connaissent

Tous les acteurs de la chaîne alimentaire doivent ainsi suivre la règlementation des normes HACCP (Le système d’analyse des risques et de maîtrise des points critiques en vigueur en Europe), une méthode de maîtrise sanitaire pointue. En termes d’hygiène et de sécurité alimentaire, les professionnels de la restauration doivent ainsi se soumettre à un éventail de normes strictes. Et le port du couvre-chef en fait partie. Par conséquent, les casquettes portées par les employés des fast-foods ont le même rôle que les filets portés sur la tête par ceux qui travaillent dans les cantines. Le but étant d’empêcher les cheveux de tomber dans les aliments : ce qui entraînerait des problèmes de santé pour le client, mais aussi de lourdes amendes en cas d’inspection d’hygiène et de protection des consommateurs. Il est d’ailleurs interdit par la loi dans certains pays d’avoir la tête découverte en cuisine. Ceux qui ne respectent pas scrupuleusement les règles d’hygiène peuvent même être lourdement sanctionnés.

Manger dans un fast-food 

Manger dans un fast-food – Source : spm

Et pourquoi pas simplement des filets à cheveux ?

Comme vous le savez, le filet à cheveux est un accessoire qui protège la chevelure pour respecter toutes sortes de règles d’hygiène. Il est appliqué généralement dans les usines de production, les hôpitaux et les laboratoires. Mais, il est également très courant dans la restauration. Les employés qui le portent sont principalement ceux qui préparent ou manipulent de la nourriture et des ustensiles de cuisine. Ce sont surtout ceux-là qui sont en contact direct avec la nourriture : leur équipement de protection doit donc être irréprochable. Et leurs cheveux doivent ainsi être à l’écart des aliments.

Lire aussi : Des idées cadeaux pour Noël ? En voici à moins de 50 euros : personne ne sera déçu

Qu’en est-il des autres employés ? Pourquoi de nombreux travailleurs de la restauration rapide troquent le filet à cheveux contre la casquette, alors que,les chances de protéger la nourriture seraient plus élevées. En vérité, c’est surtout une question d’esthétique. Comme il y a une proximité directe avec le client, la casquette représente davantage l’image du fast-food. Et, bien qu’ils ne manipulent pas directement la nourriture, les caissiers, gérants et serveurs se déplacent souvent entre la cuisine et le comptoir, ils doivent donc garder leur casquette. Ce qui n’est pas le cas dans les grands restaurants. Si le Chef cuisinier porte une toque, les serveurs ou les barmans, par exemple, ne disposent pas d’un couvre-chef. Pourquoi ? Tout simplement parce que le risque de contamination est très faible. Tout est bien structuré : ils apportent directement les plats aux clients et déambulent entre les tables, sans avoir un accès direct aux aliments.

Lire aussi : Voici l’endroit le plus sale de l’avion : il n’est presque jamais nettoyé, ce qu’il faut faire avant de l’utiliser

Contenus sponsorisés