Comment protéger les géraniums en octobre pour qu’ils refleurissent au printemps ?

L'automne est une excellente saison pour tous les jardiniers. Octobre est le moment idéal pour préparer vos plantations à l'arrivée de l'hiver et les protéger contre les dégâts causés par la neige et surtout le gel. En particulier les plantes vivaces telles que les géraniums qui doivent absolument hiverner pour se préserver des frimas hivernaux. Si vous en cultivez dans votre jardin, vous devez connaître la procédure adéquate pour un hivernage en bonne et due forme. Suivez nos conseils pour que vos beaux géraniums colorés ne pourrissent pas et survivent à l'hiver en toute sécurité.

De son nom botanique « pélargonium », le géranium est une magnifique plante rustique aux variétés diverses qui met en scène des fleurs abondantes et très colorées. Oscillant entre le blanc, le rose, le rouge ou le parme, elles apportent une vraie touche de gaieté et de fraîcheur parfumée dans le jardin ou sur le balcon.

Passez en revue chacune de vos potées. Après de généreuses floraisons tout l’été, les géraniums doivent maintenant entrer en repos pour passer un hiver serein. Ils repartiront d’autant mieux au printemps. Un toilettage minutieux s’impose : enlevez les parties mortes, susceptibles d’abriter des spores de maladies ou des parasites, ainsi elles ne tomberont pas dans le local d’hivernage. Ne les mettez pas au compost car elles risquent de le contaminer.

Taillez les tiges trop longues et dénudées au-dessus d’une ramification ou de feuilles, puis les autres à la même hauteur. Donnez une forme compacte à la touffe. Ne laissez pas les fleurs ou les boutons qui maintiendraient les plantes en activité alors qu’elles doivent entrer en repos. La baisse des températures et les jours plus courts vont les y aider.

Après le nettoyage des pots, regroupez-les sous l’avancée d’un toit ou un auvent pour les isoler des pluies. Arrosez peu et stoppez les engrais. Cette étape entre la vie au jardin et l’hivernage prépare les plantes aux nouvelles conditions de culture. Vous les rentrerez le plus tard possible, avant les premières gelées.

La bonne technique : Le grand toilettage en trois étapes valables pour tous types de géraniums

1 – Retirez les feuilles sèches ou abîmées à la main, délicatement, pour ne pas blesser les tiges ou bien coupez-les au sécateur.

2 – Réduisez les géraniums de la moitié de leur hauteur environ. Retirez toutes les fleurs, même si quelques-unes sont encore belles.

3 – Brossez les parois du contenant en insistant sous le rebord et sur le fond car des parasites ou des maladies peuvent s’y trouver.

Géraniums de lierre

Le géranium de lierre

Le géranium de lierre – Source : spm

Une fois que vous décidez d’hiverner ces géraniums, vous devez leur fournir suffisamment de lumière et une température au-dessus du point de congélation. Avec leur feuillage lisse et brillant, ils  sont un peu plus sensibles pendant l’hiver. Avant de déplacer vos géraniums dans un endroit sûr, taillez la plante pour conserver ses feuilles. Ne les arrosez pas trop durant la période hivernale, mais assurez-vous que le sol ne soit pas très sec non plus. Au printemps, ils auront besoin de plus de chaleur et de luminosité pour retrouver leur belle apparence et offrir une floraison abondante.

Géraniums du Tyrol

Géranium du Tyrol

Géranium du Tyrol – Source : spm

L’hivernage n’est pas nécessaire pour cette catégorie. Il serait préférable de préparer les boutures en automne et d’en prendre bien soin pendant l’hiver. Au printemps, il suffit de les repiquer dans un pot et vous obtiendrez de magnifiques plantes saines et vivaces. Prenez soin de vos plantes en leur octroyant une irrigation constante et une température avoisinant 10 à 15°C. Au printemps, placez-les dans un endroit ensoleillé et chaud. Vous verrez que vos géraniums vont grandir très vite.

Géraniums traditionnels

Comment gérer les géraniums les plus populaires que nous avons à la maison?

  • Arrêtez de les arroser avant l’arrivée des gelées.
  • Sortez-les du sol à temps et enlevez un peu de terre des racines.
  • Ne coupez rien, mais retirez les parties malades.
  • Enveloppez ensuite les tiges dans du papier journal.
  • Stockez simplement les géraniums ainsi préparés dans la cave et attendez le printemps.
  • A ce moment-là, vous pourrez les replanter dans le pot et vous remarquerez l’apparition de fleurs luxuriantes.

Cette méthode reste la plus simple et la plus fiable.

A noter que le géranium ne doit pas être arrosé avec de l’eau dure, car cela entraîne le développement de taches blanchâtres à la surface du sol. C’est un signe évident de présence de calcaire. Mieux vaut donc purifier l’eau à l’aide d’un filtre.

Vous vivez dans une région où le gel et la neige sont omniprésents en hiver? Il est alors fortement recommandé de mettre les géraniums dans des pots de grande capacité et de les rentrer à l’intérieur de la maison, ou du moins de les protéger à l’abri dans un endroit chaud. Installez-les et recouvrez-les. Attention : méfiez-vous de l’humidité qui risque d’affecter grandement vos géraniums. Un environnement trop humide peut provoquer la maladie de l’anthracnose, un champignon qui provoque des taches brunes et noires. Cette pathologie est difficilement traitable, les fleurs risquent de pourrir et mourir.

Lire aussi Le secret pour avoir de beaux géraniums : ces petits détails font toute la différence

Contenus sponsorisés