x

Cette huile vous aide à soulager les douleurs dentaires

Dû à une mauvaise hygiène bucco-dentaire, le mal de dents peut devenir paralysant en un rien de temps. Vous rendant incapable de manger ou de parler, la douleur peut même se propager jusqu’à votre tête ou votre nuque.

Dans la majorité des cas, les personnes souffrant de douleurs dentaires ont recours à des analgésiques pour se débarrasser de la douleur. Mais ces médicaments contiennent de la benzocaïne, un anesthésique local qui peut causer des allergies. Heureusement, des recherches scientifiques récentes ont trouvé un remède naturel très efficace pour vous en débarrasser : l’huile essentielle de giroflier.

Les propriétés diverses de l’huile essentielle de giroflier

L’efficacité de cette huile naturelle lui vient de ses propriétés anti-infectieuses, antibactériennes, antivirales, antifongiques, antiparasitaires et antiseptiques. Elle est d’ailleurs largement utilisée pour traiter plusieurs infections intestinales, urinaires et même vaginales, comme elle participe au traitement de certaines maladies tropicales telles que le paludisme (la malaria), le choléra et le pneumocoque.

Outre ces bienfaits curatifs, l’huile de clous de girofle est aussi stimulante pour le corps et aide à traiter les états de fatigue, l’hypotension, et à améliorer la concentration.

C’est aussi un allié beauté puisqu’elle contribue au traitement de plusieurs maladies de peau telles que les parasitoses cutanées, la gale et les infections liées à l’acné.

Ce remède naturel est également extrêmement efficace pour soulager la douleur, et plusieurs cultures l’utilisent depuis des siècles pour traiter les problèmes bucco-dentaires tels que les aphtes, les gingivites, et bien sûr les infections dentaires.

Selon une étude publiée par le Journal of Dentistry en 2006, l’huile de giroflier a le même effet anesthésiant que la benzocaïne, ce qui lui permet de soulager efficacement la douleur chronique des dents.

Mode d’emploi :

Disposez, au maximum, 3 gouttes d’huile essentielle de giroflier sur un coton-tige et appliquez-le directement sur la partie douloureuse pour engourdir le nerf et soulager la douleur. Attention toutefois à ne pas l’avaler.

Mises en garde :

L’huile de giroflier est déconseillée aux femmes enceintes ou allaitantes, aux enfants de moins de 12 ans et aux personnes souffrant d’hypertension ou de problèmes hépatiques.

Pour le traitement des problèmes cutanés, elle doit être fortement diluée pour éviter d’éventuelles allergies ou brûlures.

Consommée ou inhalée en doses élevées, l’huile de girofle peut devenir hépatotoxique.

Un autre remède contre le mal de dents : l’ail

L’ail est un aliment aux propriétés multiples : c’est un puissant antiseptique, antioxydant et anti-inflammatoire dont on ne peut se passer. Il permet de stimuler la circulation sanguine et de préserver le système cardiovasculaire.

Ses gousses sont aussi très riches en vitamines et en minéraux tels que le manganèse qui est très important pour le métabolisme et la force des os. Elles constituent de puissants antioxydants qui nettoient le corps des radicaux libres, boostent le système immunitaire et permettent de prévenir plusieurs types de cancer tels que celui de l’estomac, du côlon et du rectum.

L’ail contribue aussi au traitement des maux communs tels que le rhume, la grippe, la bronchite et l’anémie, tout en étant très efficace pour traiter les problèmes de gencives et pour soulager le mal de dents.

Comment l’utiliser ?

Vous pouvez utiliser des gousses d’ail entières. Il vous suffit d’en placer quelques-unes sur la zone douloureuse pendant quelques minutes. Une fois ramollies par votre salive, commencez à les mâcher doucement sur la dent qui vous fait mal. Votre douleur disparaîtra immédiatement.

Précautions :

La consommation d’ail est déconseillée aux personnes atteintes de porphyrie – une maladie du sang qui rend photosensible – dont elle peut augmenter les effets ; et aux personnes ayant subi une intervention chirurgicale, à cause de son effet anticoagulant qui risque de causer des hémorragies.

Il est préférable aussi que la femme allaitante évite d’en consommer pour que son goût n’altère pas celui du lait maternel et que le nourrisson le repousse.

Contenus sponsorisés
Loading...