7 remèdes naturels pour lutter contre les extrémités froides

Les jambes lourdes, les varices, les vertiges ou encore les mains et les pieds constamment froids, traduisent généralement une mauvaise circulation sanguine. Beaucoup de français sont victimes de ce désagrément, indépendamment de leur âge et de leur sexe.

La circulation du sang, de l’oxygène et des nutriments, sont transmis par le biais du système circulatoire de notre corps. Lorsque le flux sanguin vers une partie spécifique du corps diminue, il en ressort les symptômes d’une mauvaise circulation sanguine qui se manifestent généralement au niveau des  extrémités du corps comme les jambes et les bras.

De nombreuses raisons sont liées à la mauvaise circulation sanguine, à savoir, le tabagisme, le manque d’activité physique, une position statique prolongée, la présence de caillots de sang, l’hypertension artérielle ainsi que l’obésité.

Symptômes de la mauvaise circulation sanguine

Les symptômes les plus courants sont :

  • Des picotements
  • Un engourdissement
  • Des crampes musculaires
  • Des douleurs au niveau des membres
  • Un refroidissement des membres

Causes de la mauvaise circulation sanguine

Selon les scientifiques, il y a de nombreuses raisons pour lesquelles nous pouvons avoir une mauvaise circulation sanguine, notamment :

  • Les caillots de sang qui peuvent obstruer l’écoulement du sang. S’ils se développent sur les  bras et les jambes, ils peuvent engendrer une mauvaise circulation sanguine.
  • L’obésité entraine un surpoids au niveau du corps et une mauvaise circulation, surtout en position debout.
  • La maladie de Raynaud qui provoque le rétrécissement des petites artères des mains et des orteils et sont donc moins capables de faire circuler le sang dans notre corps.
  • L’hypertension entraine une pression sanguine anormalement élevée au niveau des parois et des artères.

La médecine traditionnelle met à notre disposition quelques remèdes naturels qui peuvent traiter ce désagrément et qui sont à notre à portée de main dans nos cuisines.

L’ail

Outre les différentes vitamines et les oligo-éléments que contient l’ail, entre autres, la vitamine A, B1, B2, B3, ainsi que le sélénium, le cuivre, le fer, l’iode et le manganèse, qui lui confèrent des propriétés antifongiques et antibactériennes, d’autres composants tels que les fructosanes, le magnésium et l’adénosine, ont pour action de fluidifier le sang. Ils agissent comme un anticoagulant qui permettrait de rendre la circulation sanguine plus fluide au niveau des membres. Par ailleurs, une étude menée par les scientifiques de la BioMed LA a été publiée dans la revue médicale journal of Nutrition, a démontré que l’ail permet de réduire les plaques de graisses sur les artères et réduit ainsi les risques des maladies cardiovasculaires. De plus, l’ail contient de l’ajoène, une substance anticoagulante qui empêche la formation de caillots.

Attention, il est déconseillé de consommer de l’ail avant une opération chirurgicale.

Le Marronnier d’Inde

Le marronnier d’Inde a des propriétés anti-inflammatoires et peut traiter les varices, détendre les muscles et renforcer les parois des capillaires. La Commission E, l’ESCOP (European Scientif Cooperative on Phytothérapy)et l’Organisation Mondiale de la Santé confirment la capacité de l’extrait des graines du marronnier d’Inde pour remédier à l’insuffisance veineuse. Cette dernière se manifeste par une mauvaise circulation du sang dans les veines qui touche généralement les jambes ; d’où la sensation de jambes lourdes et enflées et l’apparition des varices. Son composant appelé l’escine, favoriserait la perméabilité de la paroi veineuse, facilitant ainsi la transmission du sang vers le cœur.

L’huile de poisson

Du fait de sa haute teneur en acides gras et en oméga 3, l’huile de poisson est extrêmement saine et permet d’améliorer et stimuler le flux sanguin en éliminant les dépôts de graisse des artères. D’après une étude publiée dans le Journal of the American College of Cardiology, les suppléments d’huile de poisson permettent la dilatation des artères et la circulation sanguine.

Le piment de Cayenne

Le piment de Cayenne contient un composant actif appelé capsaïcine, qui permet de renforcer les capillaires et les artères. Le piment de Cayenne a pour rôle de protéger le système cardiovasculaire. Mais si vous souffrez du syndrome du côlon irritable, d’hémorroïdes ou si vous êtes allergique à ce produit, ne le consommez surtout pas.

Le gingembre

Les composés actifs appelés zingerone et gingérols contenus dans le gingembre lui confèrent la capacité de stimuler la circulation sanguine et de réchauffer le corps. Une consommation régulière du gingembre permettra une protection du cœur et la prévention de la formation de caillots sanguins.

Toutefois, si vous êtes enceinte, sous traitement médicamenteux, si vous souffrez de diabète, de calculs biliaires ou de problèmes cardiaques, il est impératif d’en parler avec votre médecin afin d’éviter toute interaction médicamenteuse.

Les huiles essentielles

Les huiles essentielles de thym, de romarin et de gingembre ont des propriétés thermogènes. Elles ont la capacité de réduire l’engourdissement en réchauffant les parties extrêmes du corps. Toutefois, les femmes enceintes ne devraient pas utiliser d’huile essentielle.

L’hydratation

Boire huit verres d’eau par jour permettra de sauvegarder une bonne hydratation du corps, de transporter de l’oxygène dans le sang et améliorer la circulation sanguine.

Afin de réduire les effets d’une mauvaise circulation sanguine ou la prévenir, il serait conseillé d’adopter un bon régime alimentaire, de pratiquer une activité physique, de diminuer la consommation du tabac et de l’alcool, d’éviter les situations de stress.

Contenus sponsorisés
Loading...
Close