Une survivante du cancer du sein poste une photo seins nus pour répondre aux critiques

Se battre pour se reconstruire, voilà l’histoire de Laura Owens. Atteinte d’un cancer du sein en 2012, cette femme de 38 ans partage son histoire et publie des photos d’elle seins nus sur les réseaux sociaux. Face aux critiques et aux commentaires désagréables, elle décide de prendre la parole.

Survivre à un cancer est une expérience intense et très émotionnelle. Devoir se battre pour sa vie est probablement la chose la plus difficile à faire, surtout si l’on ne se sent pas soutenu. Après son diagnostic, Laura Owens a dû subir une mastectomie des deux seins, une reconstruction mammaire, puis une seconde ablation des seins. En dehors de la transformation physique qui résulte de ces opérations, les conséquences psychologiques sont elles aussi, très nombreuses. 

Une survivante du cancer du sein poste une photo seins nus

Le regard des autres

Il est souvent difficile de faire face au regard des autres. Il faut savoir trouver la force de relever la tête et de confronter ces personnes aux remarques désagréables, parfois haineuses, qui peuvent nous rabaisser et affaiblir notre estime de soi. 

En effet, une ablation mammaire est une expérience difficile pour une femme. Le simple fait d’avoir changé d’apparence peut provoquer un mal profond. Les seins, petits ou grands, sont l’un des attributs les plus admirés chez la femme. D’ailleurs, ils attirent généralement les regards des hommes qui y voient un indicateur de féminité.  

Une survivante du cancer du sein poste une photo seins nus

Le cancer du sein 

Selon l’Organisation Mondiale de la Santé, il y a chaque année près de 1,38 million de nouveaux cas dépistés et 458 000 décès dus au cancer du sein. C’est d’ailleurs pour cette raison que le mois d’octobre est reconnu dans le monde entier comme le mois dédié au cancer du sein. Cet effort de sensibilisation a pour but d’informer les gens et de les familiariser avec les risques qui résultent d’un cancer s’il n’est pas  traité ou diagnostiqué à temps. En effet, le cancer du sein est la forme la plus répandue de cancer chez les femmes. 

Cette maladie se caractérise par des cancers provenant du tissu mammaire. En effet, les cellules cancéreuses sont formées à partir de cellules saines en raison d’une modification de l’ADN ou/et de l’ARN. Le cancer du sein est donc considéré comme une maladie entropique car il est associé à une augmentation de l’entropie de l’organisme au point que ce dernier en devient incapable de se corriger lui-même. Par conséquent, le corps a besoin d’une intervention externe pour revenir à un état entropique stable. 

Dans un article publié par The World Journal of Clinical Oncology, le cancer du sein serait lié à certains facteurs à risques tels que :

  • l’âge
  • les antécédents personnels et familiaux
  • la pathologie mammaire
  • la prédisposition génétique

L’œstrogène fait également l’objet de nombreuses études. Selon la Maurer Foundation for Breast Health Education, il existe un lien de causalité entre cette hormone et les risques cancéreux. En raison de sa nature qui pousse à la division cellulaire, les femmes en présence d’œstrogène seraient plus prédisposées au cancer du sein. En effet, plus les cellules se divisent, plus elles risquent d’être anormales, voire cancéreuses.

Une survivante du cancer du sein poste une photo seins nus

Laura Owens : une femme au courage inégalé

Tout a commencé en 2012, lorsque Laura a appris qu’elle avait un cancer du sein. Elle subit une première mastectomie du sein droit, qu’elle fera reconstruire la même année. Deux ans plus tard, elle subit les deux mêmes procédures pour le sein gauche : mastectomie en premier, suivie de chirurgie réparatrice. 

Après ses interventions sur le deuxième sein, elle commence à ressentir des douleurs aigües au niveau de son bras gauche et sa peau devient jaunâtre. Après 4 ans de souffrances, Laura décide de retirer ses prothèses et subit sa troisième et dernière opération chirurgicale.  

Le Mercredi 19 Décembre 2018, Laura Owens prend la décision de poster une photo d’elle seins nus sur Facebook. Désormais forte et pleine de vie, cette survivante prend la parole et s’exprime pour la première fois sur ce qu’elle ressent face aux critiques sur son apparence. Elle raconte sous sa photo que deux de ses amis ont dit devant elle « vous auriez dû voir Laura il y a 10 ans, c’était sa belle époque… », et à quel point elle avait trouvé ces paroles irrespectueuses. 

Elle explique sur ses commentaires que le cancer l’a faite grandir et qu’elle n’a plus besoin d’artifices pour se sentir belle. Elle écrit, 

« Si je n’avais pas traversé toutes ces épreuves et que j’étais encore la même personne que j’étais il y a 10 ans, leurs remarques m’auraient sûrement abattue. Mais j’ai changé. »

La jeune femme raconte comment son mode de vie a évolué, et que c’est ce qui lui permet d’être la femme forte d’aujourd’hui. Laura, qui avait pour habitude de travailler dans les boites de nuits les plus célèbres, est désormais professeur de Yoga. Elle raconte que sa vie en est devenue beaucoup plus simple et qu’elle sait maintenant apprécier les vraies valeurs. 

Elle achève sa publication sur ces dernières paroles : 

« J’ai des rides, des cicatrices et je n’ai pas de seins. Mais je suis aussi féminine et pleine de vie. Je suis une femme forte, pas un objet sexuel. Si vous ne pouvez pas le voir, tant pis pour vous. C’est MON heure de gloire »

Contenus sponsorisés

Loading...

Plus d'articles

Close
Close