Un couple adopte trois frères séparés pour qu’ils puissent grandir ensemble

Pour de futurs parents, recourir à l’adoption est une aventure riche en émotions fondée sur l’envie d’assouvir un désir profond d’avoir un enfant. En plus d’apporter un foyer aimant à ce dernier, cette expérience nouvelle pour le couple ouvre la voie à plus d’amour et de partage au sein de la famille agrandie. Deux mamans en ont fait l’expérience aux Etats-Unis et ont prouvé que leur bienveillance n’a d’égal que leur grand coeur. Leur histoire attendrissante a été relayée par l’émission Good Morning America.

Tout a commencé lors d’un événements sponsorisé par le Children’s Friend, un centre d’adoption et de services familiaux, quand KC et Lena Currie ont aperçu la photo d’un bébé de 18 mois. Les deux femmes qui aspiraient à devenir mamans sont immédiatement tombées sous le charme de ce petit garçon nommé Joey et ont entamé la procédure d’adoption.

Une famille qui s’agrandit

Alors que KC, Lena et Joey s’habituaient à leur nouvelle vie de famille, les deux mamans étaient loin de se douter de ce qui les attendait. En effet, quelque temps seulement après l’arrivée de Joey à la maison, ces dernières ont été contactées à nouveau par le centre d’adoption. Le Children’s Friend leur a alors annoncé à leur plus grande surprise que Joey avait un petit frère et que ce dernier allait être placé dans une famille d’accueil.

Sans hésitation aucune, Lena et KC ont proposé d’adopter Noah. il n’avait jusqu’alors que 6 semaines. Mais KC et Lena Currie n’étaient toujours pas au bout de leurs surprises.

freres

Un troisième petit frère !

Un mois seulement après que Noah soit officiellement devenu le quatrième membre de la famille, elles ont été informées que Joey et Noah avaient un troisième frère, le benjamin d’une future famille de cinq membres, répondant au nom de Logan.

freres 1

Ce dernier devait initialement être adopté par une autre famille d’accueil. Seulement, pour des raisons administratives et l’échec des plans d’adoption à la dernière minute, Logan finira par rejoindre ses aînés. La famille sera donc officiellement au complet et la décision de réunir les trois frères fera le bonheur de leurs parents adoptifs.

freres 2

freres 3

Pour le couple, il était important que les trois frères soient réunis

Selon KC, tout était une question d’instinct et elles savaient qu’elles allaient finir par décider de répondre positivement à la proposition du centre. Ainsi, leur désir était de maintenir une fraternité soudée qui arborait pour elles une importance capitale pour toutes les personnes impliquées. Une décision applaudie par Veronica Listerud,  la directrice des services d’adoption.

freres 4

La fratrie: la construction de l’identité

Si l’influence des frères et soeurs peut sembler évidente, celle-ci est en réalité bien plus importante qu’on ne le croit. Elle serait d’ailleurs, “bien plus importante que celle des parents”, souligne la philosophe et psychothérapeute familiale Nicole Prieur lors de son entretien avec Psychologies. Pour la spécialiste, les fratries sont définies par des relations horizontales malgré leurs multiples différences et explique que “Nous sommes faits de la même pâte que nos frères et sœurs, en partie modelés, ou bosselés, par chacun d’entre eux et continuons, quand bien même la vie nous a éloignés, à voir le monde à travers le prisme de ces liens manquants”.

En effet, quelles que soient les épreuves traversées, le lien qui unit une fratrie est indestructible. Entre jalousie, tendresse, conflit ou rivalité, les relations frères-soeurs évoluent au fil du temps et peuvent toujours s’améliorer. Comme l’explique Nicole Prieur, “Les fratries qui ne s’entendent pas ou peu sont légion”, mais cela ne signifie pas qu’elles ne pourront pas trouver la paix plus tard. C’est d’ailleurs cette histoire familiale commune qui relie la fratrie à ses origines, permettant de créer un sentiment d’appartenance et de partage, pour peu que l’on sache faire preuve d’empathie et se mettre à la place de l’autre.

Contenus sponsorisés
Loading...
Close