Trois signes que vos relations vous rendent anxieux et malheureux

Vous avez sans doute pris quelques bonnes résolutions à l’occasion de la nouvelle année. Il est maintenant temps de les mettre en pratique. Certains d’entre vous vont s’inscrire à un club de sport, d’autres à des cours de yoga; certains autres vont commencer à boire des jus détoxifiants…

Mais, alors que tout le monde s’efforce de travailler sur son style de vie, il y a une composante de la plus haute importance qu’on oublie souvent : cultiver des relations saines.

Il est courant d’être préoccupé par son apparence, ses habitudes alimentaires et ses habitudes de vie, comme dormir et aller à son club de sport, que nous en oublions de considérer nos relations avec les autres comme des solutions potentielles. Année après année, nous nous consacrons à perdre du poids, à voyager davantage, à arrêter de fumer, etc. Mais combien d’entre nous ont pris la résolution d’abandonner les relations toxiques et d’en chercher de nouvelles à forger et à développer ?

Si vous souffrez d’anxiété, vous comprenez l’importance d’entretenir des relations saines – et de se débarrasser de celles qui sont toxiques. Quand vous traversez des moments difficiles, vous apprenez que nos relations deviennent des extensions de nous-mêmes. Nous sommes souvent influencés par les cinq (parfois plus, parfois moins) personnes les plus proches de nous. Ces relations deviennent une composante essentielle pour atteindre le bonheur, surmonter son anxiété ou sa dépression et conserver sa santé mentale.

A un moment donné, nous réalisons que, pour surmonter nos démons, nous avons besoin d’opérer des changements dans notre vie et que cela inclut le fait de réévaluer les personnes qui nous entourent. Nous vous proposons donc ici quelques idées pour déterminer si vos relations vous rendent anxieux et malheureux.

1. Vos amis font des choses que vous vous efforcez de bannir de votre vie.

On dit que: « Vous ne pouvez pas vous battre pour rester le même, tout en vous efforçant de devenir meilleur ». En d’autres mots, vous devez choisir entre l’un et l’autre. Mais quand vous vous efforcez de changer votre vie, vous réalisez que vous devez abandonner certaines activités si vous voulez vraiment que les choses soient différentes.

Ainsi, si vous avez décidé de tirer un trait sur votre vie nocturne agitée, vous devez abandonner les bars traditionnels au profit des bars à jus de fruits. Au lieu d’aller danser, vous devez consacrer vos soirées à la méditation et au yoga.

Comme il vous sera très probablement impossible de changer le comportement des gens qui vous entourent, vous devrez les changer par d’autres personnes.

Vous éloigner des personnes qui vous freinent dans votre progression vous permettra de vous mettre en relation avec des gens qui partagent vos centres d’intérêt. Cela vous permettra de rester motivé et vous aidera à atteindre vos objectifs, pas seulement pour cette nouvelle année, mais pour tout le reste de votre nouvelle vie.

2. Vos amis critiquent vos évolutions (au lieu de vous féliciter).

Voici les trois mots que vous ne voulez jamais entendre de la part de vos amis : « Tu as changé ». Ils nous rendent mal à l’aise, presque coupable, comme si nos amis nous disaient qu’ils ont perdu une part de nous-mêmes. Pourtant, si vous vous efforcez de faire émerger une version améliorée de vous-même ou de procéder à des ajustements positifs, où est le mal ?

Si vos amis vous critiquent ou parlent de vous de façon défavorable, ils ne sont pas de votre côté. Ainsi, vos amis ne devraient pas vous dire que vous êtes « trop maigre », maintenant que vous avez finalement perdu les 10 kilos de trop que vous traîniez depuis votre grossesse. Vous ne vous levez pas tous les matins à 6h30 pour aller courir parce que vous êtes folle. Vos amis devraient encourager vos progrès, sans quoi il est peut-être temps de changer d’amis.

3. Vous vous perdez vous-même de vue pour satisfaire vos amis.

Vous faites peut-être partie des nombreuses personnes qui font disparaître leurs besoins et désirs dans le but d’apaiser les autres. Pour beaucoup d’entre nous, il est plus facile de faire passer les autres d’abord, quitte à en subir les conséquences.

Nous sommes nombreux à nous laisser engloutir par les problèmes des autres, dans l’objectif d’être un ami sur lequel on peut compter. On perd alors fréquemment de vue son propre bonheur. On se retrouve à donner aux personnes qui n’ont pas de problème à recevoir, avant de réaliser qu’en fait, le problème vient en partie de nous, car nous ne savons pas recevoir.

Si vous vous retrouvez constamment stressé par des problèmes qui ne sont pas les vôtres, vous devez opérer des changements. Si vous portez les fardeaux des autres, il vous faut trouver un plan de sortie. Vous pouvez continuer d’être un ami fiable, mais sans prendre les problèmes des autres à votre compte. Leur douleur ne doit pas être votre priorité.

Si vous vous sentez anxieux ou énervé chaque fois qu’une personne vous contacte, il s’agit d’une relation inopportune. Le plus difficile, dans ce cas-là, est de changer d’avis. Ce que nous pensons vrai forge notre vie. C’est également le cas pour nos relations avec les autres.

Chez de nombreuses personnes anxieuses, la source de leur anxiété reste inconnue. Certaines ont vécu un événement traumatisant ou qui a transformé leur vie, alors que d’autres sont victimes de leur environnement, de pensées pessimistes et de comportements négatifs.

Si votre réseau relationnel en vaut la peine, vos relations doivent vous donner le sentiment d’être Warren Buffet.

Contenus sponsorisés
Loading...
Close