Si vous avez cette douleur aux jambes pendant la nuit, ça peut être grave !

Si vous avez cette douleur aux jambes pendant la nuit, ça peut être grave !


Vous ressentez des picotements, des fourmillements et des sensations de brûlures au niveau des membres inférieurs ? Vous souffrez probablement du syndrome des jambes sans repos. Explications.

Décrit en 1945 pour la première fois dans la littérature médicale et mieux connu dans les années 80, le syndrome de jambes sans repos (SJSR) est un trouble neurologique qui se caractérise par un besoin irrépressible de bouger les jambes. Ce besoin « maladif » s’accompagne souvent de douleur et d’inconfort au niveau des membres inférieurs.

Le SJSR est un problème de santé qui altère la qualité de vie… Il peut entraîner fatigue, insomnie chronique et somnolence durant la journée.

Quels sont les symptômes du syndrome des jambes sans repos ?

– Le besoin de bouger et secouer les jambes

– Des douleurs aux pieds

– Des picotements

– Des démangeaisons

– Un sentiment d’inconfort au niveau des jambes

Rappelons que ces symptômes ne sont soulagés qu’en bougeant, ils peuvent se manifester quotidiennement ou de manière intermittente et peuvent être sévères ou légers. Ces sensations embarrassantes se manifestent souvent pendant l’inactivité ou les périodes de repos, raison pour laquelle rester assis lors d’une réunion, se reposer ou voyager en avion devient difficile !

Les causes du syndrome des jambes sans repos

Il existe des syndromes primaires et secondaires. Lorsqu’il s’agit d’un SJSR primaire, la cause de la maladie est souvent héréditaire et réside dans la partie du cerveau qui est responsable de la surveillance.

La forme secondaire de cette maladie peut être causée par des facteurs tels que l’anémie, la grossesse, l’insuffisance rénale et les maladies dégénératives de la colonne vertébrale.

En outre, le SJSR résulte parfois de :

– L’utilisation de certains médicaments comme les antidépresseurs et les antipsychotiques

– Une consommation excessive de café

– L’alcool

– La cigarette

Habituellement, le diagnostic est fait selon le tableau clinique. Les analyses de sang, le profil hormonal et l’état des reins sont nécessaires pour le diagnostic. Après le diagnostic, la prise de minéraux, de vitamines et d’analgésiques ou de tranquillisants peuvent être prescrits, le sport peut également être fortement recommandé.

Comment soulager les symptômes du syndrome des jambes sans repos ?

Le sport

– Faire des exercices simples et de la marche.

– Les spécialistes recommandent de faire des étirements avant de se coucher. Asseyez-vous sur le sol, les jambes allongées, puis ramenez lentement le torse vers les pieds pour pouvoir toucher vos orteils avec vos mains. Gardez cette position pendant quelques minutes.

Un bain

Prendre un bain chaud avant de se coucher soulage le symptôme du SJSR.

Le yoga

Pendant la journée, faites une séance de yoga composée essentiellement d’étirements, de respiration profonde et de relaxation.

La caféine

Évitez les boissons contenant de la caféine telles que le thé noir et le café car ils altèrent la circulation sanguine et la qualité du sommeil.

La nutrition

Dans de nombreux cas, le syndrome des jambes sans repos est dû à une carence en fer dans le sang. Pensez donc à favoriser la consommation d’aliments riches en fer tels que la viande rouge (en quantité modérée), les pruneaux et la betterave.

L’aromathérapie

Mélangez 5 gouttes d’huile essentielle de basilic, 5 gouttes d’huile essentielle de marjolaine et 2 cuillères à soupe d’huile d’amande douce (huile support). Massez vos pieds avec ce mélange chaque soir avant de vous coucher.

Ce massage à base d’huiles essentielles procure des propriétés antalgiques et relaxantes permettant de calmer le SJSR.

NB : Les huiles essentielles sont déconseillées aux enfants de moins de 3 ans et aux femmes enceintes ou allaitantes.

Recette d’un thé pour soulager le syndrome des jambes sans repos

Ingrédients :

– 1 cuillère à soupe de fleurs de camomille séchées

– ½ L d’eau bouillante

– Une petite quantité de jus de citron

– 1 cuillère à café de miel pur

Préparation :

Versez l’eau chaude sur les fleurs de camomille, couvrez et laissez reposer pendant quelques minutes. Ensuite, filtrez et ajoutez le jus de citron et le miel. Sirotez ce thé tout au long de la journée, et avant de vous coucher.

Ce thé à la camomille calme le corps et l’esprit. En effet, la camomille est une fleur aux bienfaits apaisants, elle aide à retrouver le sommeil et à réduire les crampes et les contractions musculaires. Ces vertus aideront à soulager les symptômes du syndrome des jambes sans repos et à calmer votre esprit, pour une meilleure qualité de vie.

Important :

La camomille est déconseillée aux personnes allergiques aux plantes faisant partie de la famille des astéracées telles que le pissenlit, la marguerite, l’échinacée, et aux femmes enceintes, car elle déclenche les menstruations.


Loading...