x

Comment mieux mesurer vos calories?

Vous savez à quel point les calories sont importantes quand il s’agit de perdre du poids. Peu importe le temps que vous passez en salle de gym en prévision de la saison des plages, si vous en consommez plus que votre corps en a besoin, vous n’en verrez guère le résultat. Et si vous mangiez moins de calories que vous ne le pensiez ? L’industrie de la nutrition pourrait surestimer le nombre de calories présentes dans certains aliments, parfois même jusqu’à 25%, selon un article paru dans le New York Times.

“Nous le savions depuis un bon moment, affirme le Docteur Dawn Jackson Blatner, auteur de The Flexitarian Diet. En fait, le nombre de calories indiquées sur l’emballage est celui qui correspond aux aliments, pas celui que votre corps utilise. »

Un peu d’histoire. Le scientifique Wilbur Atwater, du ministère de l’Agriculture américain, a conçu le système initial de calcul des calories à la fin des années 1880, selon le New York Times. Il a un peu évolué depuis. Aujourd’hui les chercheurs brûlent ainsi un peu de nourriture à travers un mécanisme appelé le calorimètre, qui fonctionne de la manière suivante : l’appareil mesure les calories contenues dans un échantillon de nourriture en mesurant la chaleur dégagée lorsque cette nourriture est brûlée. Un thermomètre est inséré dans un récipient rempli d’eau qui se trouve sous la source de chaleur.

On mesure la teneur en calories en trouvant la différence entre la température du début et celle de la fin du processus. Une calorie booste la température d’un cl d’eau de 1°C. Les calories nécessaires sont généralement une unité trop petite pour mesurer la nourriture, donc les indications des étiquettes sont en kilocalories, chacun équivalant à 1.000 calories.

Quand un aliment est difficile à digérer, le corps brûle les calories au cours d’un processus appelé l’effet thermique des aliments. Plus l’aliment est complexe, plus vous brûlez généralement de calories en le digérant.

« Une étude a été réalisée il y a de années sur des gens qui mangeaient deux types de sandwichs : du pain blanc avec du fromage américain et du pain complet avec du cheddar, affirme le Dr Jackson Blatner. Même si le nombre de calories était identique, les personnes qui mangeaient le sandwich le plus sain brûlaient plus de calories. » Ceci signifie que, si le nombre de calories contenues dans les aliments riches en fibres et en protéines peut induire en erreur en raison du travail qu’effectue le corps pour les traiter, les quantités de calories indiquées sur les emballages d’aliments industriels malsains sont probablement plus objectives. De plus, les snacks pleins de protéines et de fibres vous laissent rassasiés pendant plus longtemps, le temps que votre corps les traite.

En outre, il y a des aliments que votre corps n’absorbe pas complètement et dont il ne peut, par conséquent, absorber toute l’énergie. Pensez au Saint Graal des snacks : les amandes. Une étude récente a suggéré que le nombre de calories qu’elles contiennent a été surévalué de 25% (du moins, en ce qui concerne votre corps). « Il y a eu des discussions concernant l’amande, indique le Dr Jackson Blatner. Même si le nombre de calories indiqué n’est pas exact à 100%, il vous met dans la bonne fourchette. Il n’est pas inutile. »

Ces indications ne sont pas non plus le reflet exact en termes de nutrition qu’on pourrait espérer et il est bon de le rappeler. « Je préfère les appeler ‘les calories devinées’ que ‘les calories comptées’, dit le Dr Jackson Blatner. C’est juste l’un des instruments de la boîte à outils. » En d’autres termes, cette nouvelle sur la façon de compter les calories peut vous faire sursauter, mais elle ne doit pas vous faire rejeter tout ce que vous savez en matière d’alimentation saine.

« Agir en pleine conscience » est l’expression à la mode. Appliquée à la nutrition, elle signifie « prendre son temps avant de décider ce que vous mettez dans votre assiette et mâcher assez lentement pour faire attention à vos sensations de faim et de satiété, déclare le Dr Jackson Blatner. Je pense que cette notion est actuellement populaire parce que nous comprenons à quel point la question des portions est importante dans la perte de poids. » En même temps, le Dr Jackson Blatner affirme que la notion d’agir en pleine conscience n’a pas détrôné l’habitude de compter les calories.

Donc, est-ce que consommer involontairement trop peu de calories peut être potentiellement la source d’une balance qui ne bouge pas ? C’est peu probable selon le Dr Jackson Blatner. « Le fait de compter les calories marche, parce que cela vous met sur les bons rails, dit-elle. Même si les indications étaient exactes à 100%, il resterait toujours le facteur humain qui consiste à consommer les portions adéquates. Donc, vous en mangeriez toujours plus ou moins que vous ne le pensiez. »

Si vous êtes sceptique et que vous inquiétez d’avoir triché avec vous-même concernant le nombre de calories dont votre corps a besoin pour perdre du poids, laissez votre balance vous guider. « La seule façon de savoir si vous mangez la quantité de calories adéquate pour atteindre votre objectif et de le vérifier sur votre balance après avoir mangé la même quantité pendant 7 à 10 jours », affirme le Dr Jackson Blatner.

Si vous en êtes au même point, que vous ayez augmenté ou baissé le nombre de calories consommées, elle recommande de vérifier à nouveau la taille de vos portions et de vous assurer que vous mangez des aliments sains. Pensez-y : quand vous mangez des aliments nourrissants, il est automatiquement plus facile de vous en tenir à des portions saines. Et n’oubliez pas qu’en bonus, vous brûle plus de calories !

Contenus sponsorisés
Loading...