Oui, mettre une écharpe ou un foulard devant la bouche ne protège pas du coronavirus

Depuis l’avancée du coronavirus sur le territoire français, des mesures drastiques ont été mises en place pour limiter sa propagation. La France est désormais au stade 3 de l’épidémie, a annoncé Emmanuel Macron il y a quelques jours, avant de déclarer que le pays est “en guerre” contre le Covid-19. Un confinement général a été imposé pour “atténuer les effets de la vague épidémique”, en plus des mesures barrières préconisées par les autorités sanitaires pour limiter les risques d’infection. Si ces dernières ont été clairement énoncées sur de nombreuses plateformes médiatiques, la population semble prendre ses propres dispositions pour se protéger, parfois à tort, puisque certaines d’entre elles ne marcheraient pas. Dans ce sens, BFMTV fait le point dans un article sur l’utilisation de foulards ou d’écharpes pour se couvrir la bouche. Un geste qui, selon le média français, serait inutile.

Si de nombreux Français ont sévèrement réduit leurs déplacements, certains tentent naturellement de limiter les risques lors d’échanges ou de trajets inévitables en plaçant un foulard devant leur bouche. Cette mesure de protection qui peut sembler utile, serait en réalité inefficace comme le souligne également Science et Avenir, puisque les virus seraient capables de passer à travers l’étoffe.

Le foulard sur la bouche, une mesure inutile

Si l’utilisation d’un bout de tissu – en l’occurrence d’une écharpe ou d’un foulard – pour se protéger d’éventuelles gouttelettes semble ingénieuse, Alexandra Gonzalez, journaliste pour BFMTV alerte quant à son inutilité. Elle s’appuie sur les résultats d’une étude chinoise citée sur un plateau de la chaîne lundi pour expliquer que le coronavirus ne mesurerait que “60 à 140 nanomètres”, soit une taille infiniment petite. A titre de comparaison, un cheveu représenterait “100 000 nanomètres en moyenne”. En se fiant à ces informations, BFM TV explique que “le maillage d’une écharpe ne pourra que le laisser passer contrairement à celui, bien plus dense, d’un masque réglementaire lors des premières heures de son emploi”.

A cet effet, les précautions prônées et validées par les autorités sanitaires reposent sur le lavage fréquent et régulier des mains, la distance avec autrui et la limitation des déplacements sauf cas d’extrême nécessité.

Quelles sont les mesures mises en place en France ?

Pour se protéger, un seul mot d’ordre: confinement. Pour ceux qui ne mesurent pas l’ampleur de la situation dans le pays, Emmanuel Macron n’a pas hésité à employer des mots forts lors de son allocution ce lundi 16 mars. “Nous sommes en guerre”, a insisté le président de la république. Une volonté de l’Elysée de choquer l’opinion publique, souligne le journal Le Monde. Si le mot “confinement” n’a pas été prononcé, toutes les mesures mises en place reflètent une volonté de limiter les déplacements au maximum, sous peine d’amendes en cas de non-respect des règles, révèle le Figaro. En effet, les déplacements en France seront réduits au « strict nécessaire dès mardi midi, pour quinze jours au moins ».

Les Français, insouciants ?

Si des mesures aussi drastiques ont été mises en place, c’est essentiellement en raison du non respect des recommandations énoncées auparavant par les autorités sanitaires. Comme le souligne l’Express, les images du weekend dernier ont témoigné d’une difficulté importante à “appréhender le risque épidémique”. Des Parisiens en terrasses, 200 personnes présentes à un carnaval à Bordeaux, des personnes qui se promènent le long du canal Saint-Martin, des images qui démontrent que les Français peinent à appliquer les consignes et les précautions prônées par le gouvernement.

Modalités de confinement

Parmi les modalités du confinement mis en place, Le Monde révèle que les Français ne pourront se déplacer que dans les cas suivants:

  • Du domicile au lieu de travail, si le télétravail n’a pas été établi
  • Pour apporter son soutien aux personnes vulnérables
  • Pour la garde des enfants
  • Dans des commerces de proximité autorisés pour les achats de première nécessité
  • Pour une consultation médicale
  • Pour promener ses animaux à proximité du domicile
  • Pour faire de l’exercice seul, et non en groupe

Pour veiller au respect de ces mesures, 100 000 membres des forces de l’ordre sont mobilisés sur le territoire.

Lire aussi Le vinaigre blanc est-il efficace contre le coronavirus ?

Contenus sponsorisés