Pâtes

Spaghettis, macaronis, torsades, cannellonis, tagliatelles ou encore pennes… De nombreuses variétés de pâtes alimentaires existent sur le marché pour satisfaire les goûts de chacun. Les français occupent la 7ème place du classement des plus grands consommateurs de pâtes avec entre 7 et 9 kilos de pâtes consommées par individu chaque année. Et pour cause, ce plat italien, réputé pour sa facilité et sa rapidité de préparation, est un des préférés des étudiants. En outre, les pâtes peuvent être incorporées à différentes sauces : pesto, carbonara, tomate… On a l’embarras du choix.

À l’instar du pain, du riz et des légumes secs, les pâtes appartiennent à la famille des féculents. Riches en glucides, les pâtes apportent également au corps du magnésium, du phosphore, du potassium ainsi que du calcium. Aussi, ce plat contient des vitamines D, B12 et B5 et des acides gras.

Les pâtes complètes sont-elles meilleures pour la santé ?

Alors que les pâtes classiques sont fabriquées avec de la farine blanche, les pâtes complètes sont conçues à base de blé entier. Elles sont plus riches en fibres, en minéraux et en vitamines B1, B3 et B9. Les pâtes complètes sont donc meilleures pour le transit intestinal, le rassasiement mais aussi pour la force musculaire.

Combien de pâtes doit-on consommer ?

On considère qu’une portion moyenne de pâtes doit correspondre à 70 grammes de pâtes crues qui, une fois cuites, pèseront environ 210 grammes, soit 250 calories. Il est conseillé de les cuire avec peu de matières grasses et de les associer avec des légumes. En outre, le PNNS conseille d’intégrer des féculents à chaque repas puisque les glucides doivent représenter 50% de l’apport calorique de la journée.

Les pâtes font-elles grossir ?

Contrairement à la croyance populaire, les pâtes ne font pas grossir, sauf si on dépasse la dose recommandée. En réalité, l’organisme assimile lentement les glucides complexes que renferment les pâtes, permettant ainsi de mieux contrôler sa faim et de ne pas grignoter entre les repas. Néanmoins, la sauce et le mode de préparation choisis sont déterminants et peuvent faire pencher la balance dans un sens, ou dans un autre. Pour perdre du poids, il est préférable d’opter pour une sauce tomate préparée chez soi, avec peu de matières grasses. De plus, la cuisson “al dente” permet de réduire l’index glycémique des pâtes, limitant ainsi le stockage des graisses par le corps.
Close