L’odeur vaginale révèle des choses sur la santé

Selon les spécialistes, avoir une odeur vaginale est tout à fait normal, cette dernière peut d’ailleurs varier pour plusieurs raisons, allant de l’état de santé, des changements du régime alimentaire jusqu’au déroulement du cycle menstruel et hormonal. Mais le plus important est de savoir interpréter certaines odeurs spécifiques qui font office d’alerte concernant l’apparition d’une infection ou d’un quelconque dysfonctionnement au niveau du vagin.

L’objectif est donc de repérer les odeurs qui sont naturellement dégagées par le vagin tout comme celles qui vous avertissent, Mesdames, que quelque chose ne va pas au niveau de vos parties intimes et qu’il faut y prêter davantage attention. Le fait donc qu’un vagin sente différemment ne signifie pas que c’est un signe d’infection, encore faut-il savoir de quelle odeur il s’agit !

Une odeur de poisson

Cette odeur âcre est devenue au fil du temps le symbole même du « vagin qui sent mauvais », certains hommes s’en servent même pour rabaisser les femmes. Une telle senteur peut s’expliquer par la présence de deux infections vaginales bien distinctes :

La vaginose bactérienne : Il s’agit d’une infection relative à un déséquilibre bactérien dans le vagin. Bien qu’il ne soit pas question d’une IST (infection sexuellement transmissible), la vaginose peut faire son apparition suite à un rapport sexuel avec un nouveau partenaire.

La trichomonase : c’est une IST curable mais fréquente, elle peut cependant être transmise par d’autres moyens que les rapports intimes. 

Ces deux infections sont généralement accompagnées d’une odeur très semblable à celle du poisson ainsi que d’un écoulement de couleur blanche ou grisâtre ; un traitement antibiotique est dans ce cas-là nécessaire pour les éradiquer.

Une odeur métallique 

Cette senteur est typiquement courante lorsque vous venez d’avoir vos règles ou que votre vagin a eu un contact direct avec du sperme. Ceci s’explique par le fait que ces deux conditions altèrent le pH vaginal naturellement acide pour le rendre un peu plus neutre, ce qui donne forcément lieu à un changement sur le plan olfactif. Cependant, si jamais vous remarquez que cet état persiste longtemps après vos règles ou après votre dernier contact avec du sperme, n’hésitez pas à consulter votre médecin pour plus de précautions.

Une senteur semblable à celle du pain

Dans beaucoup de cas, les infections à levures n’émettent aucun parfum, les symptômes les plus visibles étant généralement des écoulements blancs et des démangeaisons. Il se peut néanmoins qu’une légère odeur de pain ou de moisi émane de votre vagin dans une telle situation. S’il s’agit d’une infection à levures, il ne devrait pas s’agir de votre seul symptôme mais cela devrait déjà vous mettre sur la bonne voie pour la différencier des autres infections qui peuvent toucher vos parties intimes.

Un étrange parfum musqué

Cette odeur est en fait une version plus prononcée de l’odeur habituelle de votre vagin. Elle signifie généralement que vous portez des sous-vêtements en matière synthétique empêchant la peau de respirer correctement, ou des pantalons un poil trop serrés ou que vous avez tout simplement bien transpiré durant la journée. Veillez donc à préserver votre hygiène intime en faisant une toilette intime avec de l’eau tiède et en évitant les savons et autres produits parfumés. Tâchez également de porter des pantalons plus amples et moins serrés.

Une odeur fétide

Cette odeur putride ne devrait en aucun être prise à la légère et devrait vous convaincre de contacter votre gynécologue le plus vite possible. C’est très souvent le signe que vous avez oublié un tampon à l’intérieur de votre vagin depuis vos dernières menstruations, un accident qui arrive plus fréquemment qu’on ne peut l’imaginer. A cet effet, une consultation chez votre gynécologue est de rigueur. Ce dernier procédera à l’examen nécessaire et à l’extraction du tampon oublié. D’ailleurs, il est impératif d’être prudent quant à son utilisation. A cet effet, une hygiène irréprochable des mains est de rigueur avant l’utilisation d’un tampon afin d’éviter toute éventuelle infection d’origine bactérienne.  

Bon nombre de femmes craignent de consulter leur gynécologue ou obstétricien lorsqu’elles remarquent quelque chose d’inhabituel au niveau de leurs parties intimes, croyant que ce dernier sera dégoûté par rapport à leur hygiène intime. C’est totalement un préjugé ! Comme pour toute partie du corps, le vagin peut aussi être infecté pour différentes raisons, il faut donc garder en tête que les gynécologues sont là pour vous aider et qu’un suivi s’impose pour chaque anomalie vaginale que vous pourriez avoir.

Nous vous offrons

Newsletter

Un livre indispensable pour
rester en bonne santé

Newsletter
  • Découvrez la liste des plantes et aliments qui guérissent
  • Apprenez à fabriquer de puissants remèdes méconnus pour guérir 90% des maladies
  • Un livre indispensable à avoir pour rester en bonne santé
Je souhaite recevoir le livre offert + m’inscrire à la newsletter
Contenus sponsorisés
Loading...
Close