Les personnes bordéliques et désordonnées sont plus heureuses et plus intelligentes

Les personnes bordéliques et désordonnées sont plus heureuses et plus intelligentes


Les personnes bordéliques et désordonnées sont plus heureuses et plus intelligentes

Aussi étonnant que cela puisse paraitre, une étude récente a révélé que les personnes qui lancent des jurons, se couchent tard et sont désordonnées, sont dotées d’une grande intelligence. Peut-on dire que les critères d’intelligence ont changé ! En tout cas, des recherches sur ces comportements ont donné des résultats surprenants.

Les psychologues Kristin Jay du Collège Mariste et Timothy Jay du Massachusetts College of Liberal Arts ont mis en œuvre cette récente étude.

Les personnes qui utilisent des jurons sont plus intelligentes

Alors qu’utiliser un vocabulaire vulgaire et des jurons était considéré comme une pauvreté linguistique globale, une étude est venue contrecarrer ce courant pour prouver que les personnes qui utilisent des jurons et des termes non conventionnels ont au contraire, un vocabulaire plus large puisqu’ils sont capables en même temps de s’exprimer avec des mots banals et neutres et donc possèdent une plus grande capacité oratoire.

Ainsi, les chercheurs ont écrit « Un lexique tabou conséquent peut être considéré comme un indicateur d’aptitudes verbales saines plutôt que comme une couverture de leurs déficiences ».

De plus, les personnes qui utilisent des mots non conventionnels démontrent tout simplement leur capacité à comprendre leur contenu expressif général ainsi que les distinctions à faire pour utiliser les insultes, ce qui prouve une plus grande richesse linguistique. Ainsi, ces personnes sont dotées d’une plus grande liberté d’esprit, et apprécient le défi.

Le fait de dormir tard est associé à une plus forte intelligence.

Parallèlement, au cours de cette étude, il a été constaté que les personnes intelligentes sont le plus souvent nocturnes que celles dont le QI est plus bas. Satoshi Kanazawa, un psychologue de la London School of Economics & Political Science, démontre dans sa publication du Study Magazine, que le niveau d’intelligence d’une personne est associé à ses habitudes nocturnes.

Ainsi, les personnes normales obéissent à l’habitude de dormir tôt, contrairement aux individus plus éveillés et plus curieux qui dorment tard et défient cette coutume afin de profiter de tout le calme que procure la nuit pour mieux réfléchir, mieux formuler leurs idées et finir leurs tâches incomplètes. Ainsi, les couche-tard ont un rythme circadien, c’est-à-dire un cycle du sommeil différent.

Les personnes désordonnées sont plus intelligentes

De nombreux psychologues se mettent d’accord pour affirmer qu’un environnement désordonné est lié à un état d’esprit plus créatif, ce qui conduit à la naissance d’idées nouvelles moins conventionnelles. Par ailleurs, les esprits désordonnés sont beaucoup plus absorbés par leur réflexion que par la nécessité de ranger. A cet effet, une étude de l’Université de Minnesota corrobore ces faits et affirme que si une personne ne passe pas la majorité de son temps à ranger cela veut dire qu’elle est occupée à réfléchir à des questions plus importantes. Ainsi, selon la psychologue Kathleen Vohs, l’environnement désordonné relève un esprit de rébellion et une séparation avec la tradition, ce qui peut inciter à produire de nouvelles idées. A contrario, un environnement bien ordonné et bien rangé, incite à une vie conventionnelle et à un choix de la sécurité avant tout.

Est-ce que ces caractéristiques vous sont familières ? Alors ne vous inquiétez pas, Vous avez probablement un QI élevé. Toutefois, souvenez-vous que le manque de sommeil, le désordre et un vocabulaire vulgaire ne sont pas l’apanage que des personnes intelligentes…