Les changements des ovules et du sperme entre 20 et 40 ans

Les ovules d’une femme subissent des changements entre sa vingtaine et sa quarantaine. Au fil du temps, la femme est de moins en moins certaine de pouvoir mettre au monde une nouvelle génération. Néanmoins, la fertilité féminine se rapporte davantage à la qualité qu’à la quantité de ses ovules. Par ailleurs, les hommes doivent également composer avec une horloge biologique, bien qu’elle soit moins conséquente que celle de la femme. Ainsi, chaque décennie, des changements se produisent au niveau des ovules et du sperme, mais ces changements varient d’une personne à l’autre. Découvrez le cycle de vie des ovules et du sperme grâce aux explications des experts en gynécologie-obstétrique et en reproduction.

Chez la femme :

Début vingtaine : Parmi les 1 à 2 millions d’ovules avec lesquels vous êtes nés, seulement 100 à 200 000 ovules sont encore vivants, mais leur qualité est encore élevée.

Fin vingtaine : Une légère baisse de la fécondité se produit. Néanmoins, les chances de tomber enceinte en moins d’un an sont d’environ 75 %.

Début trentaine : Les femmes ont moins d’ovules que pendant leur vingtaine, moment où elles commençaient à perdre environ 1 000 ovules par cycle.

Fin trentaine : Les ovules sont plus susceptibles d’avoir des problèmes chromosomiques, de sorte que 54 % des femmes pourront tomber enceinte pendant une période de 12 mois d’essai. Les chances d’avoir une fausse couche augmentent également.

Début quarantaine : Les chances qu’une femme conçoive un bébé avec le désordre chromosomique du syndrome de Down (trisomie 21) augmente à un sur cent.

Après 45 ans : Très peu de femmes auront une grossesse réussie. Les chances de concevoir un enfant atteint du syndrome de Down augmentent de 1 sur 30.

Chez l’homme :

Début vingtaine : Son sperme n’a environ que trois mois, soit le temps dont il a besoin pour arriver à maturité.

Fin vingtaine : La consommation excessive d’alcool, la consommation de drogues, le tabagisme et des environnements toxiques peuvent tous diminuer la quantité et la qualité du sperme.

Fin trentaine : Les hommes commencent à produire plus de sperme dont la forme est anormale. Ils ont aussi tendance à se déplacer plus lentement. Tout cela augmente leur chance d’avoir un enfant atteint d’autisme ou de schizophrénie.

Début quarantaine : Ce sera plus long pour l’homme de rendre sa partenaire enceinte.

Après 45 ans : Les oreillons, une maladie des reins et les problèmes d’hormones peuvent réduire la fertilité des hommes.

Nous vous offrons

Newsletter

Un livre indispensable pour
rester en bonne santé

Newsletter
  • Découvrez la liste des plantes et aliments qui guérissent
  • Apprenez à fabriquer de puissants remèdes méconnus pour guérir 90% des maladies
  • Un livre indispensable à avoir pour rester en bonne santé
Je souhaite recevoir le livre offert + m’inscrire à la newsletter
Contenus sponsorisés
Loading...
Close