Les archéologues découvrent les restes d’une femme qui a « accouché » dans un cercueil après sa mort

Donner naissance à un bébé est une expérience souvent inoubliable qui donne lieu à une panoplie de sentiments et d’émotions ambivalentes. Peur, excitation, stress, douleurs ou encore joie peuvent se conjuguer pour faire de cette expérience un moment marquant. Malheureusement, certains phénomènes imprévisibles peuvent survenir et altérer les projets des parents. En Finlande, une jeune femme enceinte est morte et a accouché pendant son enterrement.

La mort est un phénomène qui peut se manifester au moment où on s’y attend le moins. Bouleversant les projets de toute une famille, le décès d’un proche peut changer la vie toute entière. La période entourant la naissance d’un bébé est une période d’extrême vulnérabilité. Chaque année, 2,8 millions de femmes enceintes et de nouveau-nés décèdent, soit 1 toutes les 11 secondes. D’après les média mexicains Debate et Milénio, une femme a perdu la vie en Finlande et a accouché pendant son enterrement.

jeune femme morte

Maison – Source : spm

Une jeune femme morte accouche pendant son enterrement

Charlotta Björnram avait seulement 24 ans lorsqu’elle est morte. Alors qu’elle attendait un bébé, la femme a succombé à des complications dues à la grossesse, qui se manifeste par plusieurs symptômes. Sa famille l’a enterrée dans une chapelle privée dans la ville de Vihti qui se trouve dans le sud de la Finlande. À la surprise générale, la femme aurait accouché dans son cercueil, selon le média. Dans la chapelle, huit autres corps étaient enterrés et la plupart étaient momifiés. Charlotta, elle, est morte durant le premier trimestre de sa grossesse. Son corps a été retrouvé par un groupe d’archéologues. Selon les données rapportées par son église, Charlotta est décédée à cause d’une inflammation. Lorsque les archéologues ont trouvé la chapelle privée, ils ont analysé les corps avant de découvrir que Charlotta avait le crâne d’un fœtus qui dépassait du canal pelvi-génital. D’après les spécialistes, il s’agit d’un cas d’expulsion foetale post-partum, un phénomène caractérisée par l’expulsion d’un foetus non viable par le vagin suite à la pression des gaz intra-abdominaux qui se libèrent pendant la décomposition du corps.

complication grossesse

Maison vide – Source : spm

Les complications liées à la grossesse

Bien que rares, des complications peuvent survenir durant la grossesse et peuvent causer la mort de la mère ou du bébé. Parmi elles :

Une grossesse extra-utérine

Une grossesse extra-utérine survient lorsqu’un ovule fécondé s’implante à un endroit anormal. Généralement, une opération chirurgicale doit être pratiquée pour retirer le fœtus et le placenta.

Une fausse-couche

La fausse couche survient pendant les 5 premiers mois de la grossesse et entraine une interruption immédiate de la grossesse.

Un accouchement prématurée

Un accouchement prématuré entraîne une grossesse qui dure entre 20 et 37 semaines. Les bébés nés prématurément peuvent souffrir de problèmes de santé et sont souvent contraints de rester à l’hôpital pour recevoir des soins spécialisés.

Des maladies infectieuses

Rubéole, toxoplasmose, infection urinaire ou encore varicelle peuvent se manifester durant la grossesse et entraîner des risques pour la mère et l’enfant.

Une incompatibilité Rhésus

L’incompatibilité Rhésus se manifeste quand le groupe sanguin de la femme enceinte et du bébé sont incompatibles. Dans ce cas, les globules rouges du fœtus peuvent être détruits, entraînant alors une anémie potentiellement sévère.

Une hypertension artérielle

L’hypertension gestationnelle survient souvent après la 20 ème semaine de grossesse et peut entraîner une pré-éclampsie.

Un diabète gestationnel

Le diabète gestationnel ou de grossesse survient vers la fin du 2ème trimestre. L’excès de glucose chez la mère peut être transmis au bébé et entraîner un surpoids et des difficultés lors de l’accouchement. Parfois, le pronostic vital du bébé est engagé. Pour la mère, les risques sont de développer un diabète de type 2 suite à l’accouchement, d’accoucher par césarienne ou prématurément.

Lire aussi « J’ai 37 ans et je suis enceinte de mon 12ème enfant – Nous avons une camionnette de 15 places et une remorque. »

Contenus sponsorisés