Le Zona : combien de temps durent les symptômes et comment le traiter

Alors que la varicelle atteint principalement les jeunes enfants, le virus peut se réactiver à l’âge adulte sous forme de zona. Cette pathologie infectieuse se caractérise par des éruptions cutanées douloureuses localisées sur le thorax, les fesses, le dos, la nuque ou encore le visage. Dans cet article, découvrez la durée des symptômes du zona et les solutions pour traiter cette maladie.

Le zona est une maladie virale causée par une réactivation du virus de la varicelle. De nombreuses personnes portent en elles le virus varicelle-zona. Souvent, cette primo-infection survient durant l’enfance et le virus s’installe dans les ganglions nerveux sensitifs. Plusieurs années plus tard, une réactivation de ce même virus peut se manifester et entraîner un zona.

Les facteurs qui peuvent entraîner une réactivation du virus

Craignant d’éventuels effets indésirables, certains parents préfèrent ne pas vacciner leurs enfants contre la varicelle.  Or le virus varicelle-zona, qui appartient au groupe des herpès-virus, est très contagieux. Et si la plupart guérissent de cette infection au bout de quelques jours, le virus peut réapparaître plusieurs années plus tard.

Les facteurs qui favorisent le zona sont :

  • L’âge  : Douloureux, le zona touche plus fréquemment les adultes de plus de 50 ans.
  • Une baisse des défenses immunitaires : Certaines situations chroniques comme un stress persistant, une fatigue prolongée ou un manque de sommeil qui s’installe dans la durée peuvent altérer les défenses immunitaires de l’organisme et laisser apparaître le zona.
  • Une maladie qui entraîne une baisse de l’immunité : Lorsque le système immunitaire est affaibli par un cancer, une maladie neurologique ou une infection, le virus varicelle-zona peut se réactiver.
vesicules rouges

Des vésicules rouges et douloureuses peuvent apparaître – Source : Spm

Quels sont les symptômes de la maladie ?

Contrairement à la varicelle qui entraîne une fièvre, des maux de tête, des rougeurs, des petits boutons sur tout le corps et des démangeaisons, le zona prend une forme différente. Parmi ses symptômes :

  • Une éruption localisée sur le trajet d’un nerf sensitif et sur certaines parties du corps comme le thorax, les côtés, le bas de l’abdomen et parfois sur les organes génitaux, le cou, le visage ou encore le dos.
  • Des douleurs névralgiques et des poussées douloureuses peuvent se manifester avant, pendant ou même après l’infection.
  • De fortes démangeaisons cutanées accompagnent la névralgie.
  • Des sensations de brûlures et des picotements se manifestent sur le trajet du nerf sensitif et peuvent être suivies de rougeurs.
  • Une fièvre modérée, qui peut aller jusqu’à plus de 38 °C.
  • Des douleurs localisées sur un seul côté peuvent apparaître pendant 2 à 3 semaines.
  • Une perte de la sensibilité des petites zones de la peau.

Généralement, cette infection est bénigne et la guérison survient 2 à 3 semaines après l’apparition des premiers symptômes. Toutefois, une personne âgée, un individu immunodéprimé (souffrant d’un cancer ou du SIDA par exemple) ou une personne qui souffre d’un zona ophtalmique peuvent rencontrer des complications. Par ailleurs, les femmes enceintes ou celles qui ont un nouveau-né doivent être très vigilantes. Ce virus peut être dangereux pour le fœtus et le bébé de moins de 6 mois. Si vous êtes à risque, pensez à consulter un médecin pour vous prescrire un traitement adéquat.

Quel est le traitement médical habituel contre le zona ?

Pour traiter la maladie, le médecin peut d’abord vous proposer une désinfection de la peau à l’aide d’un antiseptique qui a une activité fongicide. Ensuite, le spécialiste peut prescrire un antiviral pour réduire la charge virale du virus du zona. En sus, pour atténuer les douleurs, il peut recommander un traitement à base de paracétamol combiné à de la codéine. Par ailleurs, il est bon de rappeler que la vaccination contre le zona est conseillée chez les personnes âgées de plus de 65 ans.

Des conseils pour soulager la maladie

astuces naturelles

Certaines astuces naturelles apportent un soulagement rapide  – Source : Spm

Pour soulager les démangeaisons et les douleurs liées au zona, il est possible d’opter pour des solutions naturelles en traitement d’appoint :

  • Prendre des douches et des bains quotidiens à l’eau tiède ou froide en utilisant un savon surgras
  • Appliquer des compresses froides pour soulager les douleurs et les démangeaisons
  • Porter des vêtements amples et légers, de préférence en coton
  • Éviter de gratter les lésions

Mise en garde : Consultez toujours votre médecin traitant pour un diagnostic fiable de votre état de santé.

Lire aussi 94 % des gens peuvent avoir un zona sans le savoir – Voici les signes de cette maladie

Contenus sponsorisés