Le chat noir porte malheur ou bonheur ? Voici l’explication à l’une des plus grandes superstitions

D'hier à aujourd'hui, croyances et superstitions n'ont cessé de marquer les esprits. Culturellement parlant, à travers le monde, de nombreuses espèces d'animaux sont encore et toujours en ligne de mire. Qu'on y croit ou pas, volontairement ou inconsciemment, on est souvent conditionné par ces légendes urbaines. Ainsi, le "chat noir" n'a cessé d'alimenter bon nombre de superstitions. Au Moyen-âge, on associait ce félin au diable, aux sorcières et à la magie noire. A partir de là, les croyances les plus folles n'ont cessé de se multiplier. Dans cet article, nous allons tenter de vous éclairer davantage sur la symbolique et la signification de toutes ces superstitions qui tournent autour de certains animaux.

De manière générale, les superstitions s’articulent autour de la chance et de la malchance, du bien et du mal. Le plus souvent, elles naissent d’une simple coïncidence ou de l’incapacité humaine à expliquer certaines choses. Prenons le cas du chat noir, par exemple. Depuis des siècles, ce félin au caractère étrange et au regard intense n’a cessé de fasciner les hommes. Baignant dans certaines croyances païennes, on a fini par lui prêter une secrète connivence avec la sorcellerie. Dès lors, parmi les  superstitions les plus célèbres, le fait de croiser un chat noir serait de très mauvais augure. Petit florilège sur ces croyances populaires qui touchent les animaux.

Zoom sur certaines superstitions bien ancrées sur les chats

Un chat noir

Un chat noir – source spm

Bien plus que d’autres animaux, ces boules de poils ont souvent alimenté les superstitions humaines. D’ailleurs, pendant longtemps, les gens s’éloignaient autant que possible des chats, persuadés qu’ils pouvaient porter malheur ou provoquer la malchance. Aujourd’hui encore, dans de nombreux pays, beaucoup de personnes superstitieuses sont convaincues que le fait de croiser un chat noir est synonyme d’un mauvais présage. Selon une autre superstition associée au chat noir, on dit que s’il vient à couper le chemin d’un cortège d’enterrement, une autre personne de la famille devrait mourir prochainement.

On dit également que les chats aurait la faculté de prédire le temps qu’il fera : si un chat éternue ou qu’il met sa patte derrière l’oreille, ce serait le signe d’une pluie imminente, s’il s’assoit dos au feu, un orage s’approche et s’il aiguise ses griffes, il annonce l’arrivée du vent.

Mais revenons à la symbolique du chat noir. D’où lui vient donc cette réputation effrayante d’être l’incarnation du mal? En vérité, cela date du Moyen-âge, où ce félin se retrouvait souvent dans les cavernes des « sorcières » et rôdait autour des sacrifices païens. Associé au diable, ce pauvre animal était alors persécuté par les autorités religieuses : à cette époque, les chats étaient brûlés ou crucifiés. Au fil des siècles, le chat a retrouvé une place privilégiée auprès des humains, mais de nombreuses superstitions (positives et négatives) ont encore la dent dure.

En voici quelques unes :

  • Croiser un char noir le 1er janvier serait annonciateur de 365 jours de malheur.
  • Un chat noir qui se balade près d’une tombe indique que l’âme du défunt serait en enfer.
  • Si une jeune femme célibataire écrase par accident la queue d’un chat, elle ne pourra pas se marier dans l’année.
  • Un chat qui éternue 3 fois de suite serait le présage d’une maladie grave.
  • Si un chat domestique abandonne le foyer, la malchance risque de s’abattre sur son propriétaire.
  • Si un chat sauvage finit par élire domicile chez vous, il apporte avec lui la bonne fortune.
  • Si vous traversez la route juste après un chat noir, l’un de vos souhaits pourra se réaliser.
  • Rêver d’un chat blanc est signe de grande chance.

Le saviez-vous ? Le chat noir fait peur encore à bon nombre de français. Bon nombre le rejettent encore aujourd’hui, craignant qu’ils n’attirent le malheur et la malchance. En revanche, les anglais ont une toute autre perception. Ce félin noir est plutôt perçu comme un porte-bonheur. On dit qu’il permet aux jeunes filles de se marier plus rapidement et qu’il aide à remporter de grandes batailles.

Et qu’en est-il des chiens ?

Un chien blanc

Un chien blanc – source : spm

Vous ne le saviez peut-être pas, mais il y a également beaucoup de superstitions sur les chiens. Le meilleur ami de l’homme aurait donc lui aussi un pouvoir mystique. Selon certaines croyances, si vous voyez un chien blanc, c’est un signe de chance. S’il se met à aboyer à la porte sans raison, cela peut être de mauvais augure et annoncer la mort de quelqu’un. On dit aussi que si un chien mange de l’herbe, cela signifie que la pluie arrive. Une autre superstition dit que vous aurez de la chance si un chien étranger vous suit jusqu’à chez vous. Dans la culture indienne, le chien se dote d’une aura protectrice contre les mauvais esprits, en particulier le chien noir. Côté français, il apparaîtrait que marcher sur une crotte de chien avec le pied gauche porterait chance ! Selon d’autres croyances européennes, le chien serait annonciateur d’un conflit, d’une dispute voire même d’un divorce, s’il passe entre l’homme et la femme qui marchent l’un à côté de l’autre. Enfin, beaucoup font confiance au flair de leur chien : s’il se met à aboyer ou à grogner devant une personne sans raison évidente, c’est qu’elle est malveillante ou indigne de confiance.

D’autres superstitions courantes sur certains animaux

L’hirondelle, un oiseau porte-bonheur 

A travers le monde, il faut croire que l’hirondelle serait une messagère de bonnes nouvelles. Selon de nombreuses croyances, elle symbolise la pureté, la chance, la fécondité, la loyauté et le bonheur.

  • Si l’hirondelle stridule et chante à l’aube devant votre maison, attendez-vous à avoir une bonne dose de chance dans les jours qui viennent.
  • On dit que si une hirondelle entre dans votre maison, cela signifie que vous recevrez de bonnes nouvelles. Et si elle fait son nid sous votre toit, la chance et le bonheur entreront chez vous. En revanche, si elle quitte le nid, elle emporte cette bonne fortune avec elle.
  • Vous rêvez d’une hirondelle qui plane en rasant l’eau? Il est fort probable que vos soucis du moment finiront par vite disparaître.

Les coccinelles sont-elles bienfaitrices ?

Tenir une coccinelle

Tenir une coccinelle – source : spm

Surnommée « Bête à bon Dieu », la coccinelle est une petite créature très singulière par son apparence attendrissante et sa carapace rouge à petits pois. La croyance la plus célèbre que l’on connaît tous : elle porterait chance à la personne sur laquelle elle vient se poser. Quand cela vous arrive, ce serait le signe que votre journée sera au beau fixe. Elle est donc de très bon augure et il ne faut jamais la tuer sinon vous éloignerez cette  bonne fortune. Pour beaucoup de gens, cet insecte serait un « messager divin » qu’il faut respecter et traiter avec soin. On dit également qu’elle exauce certains souhaits et que le nombre de ces pois serait celui du nombre des mois chanceux dont vous pourriez bénéficier.

Le fer à cheval, un talisman puissant

Depuis toujours, le fait de suspendre un fer à cheval au-dessus de la porte d’entrée de la maison est une protection magique et très puissante contre les mauvais esprits. Dans certaines cultures, ce talisman favorise également les rentrées d’argent et les promotions professionnelles. Aujourd’hui encore, on en trouve souvent accroché au mur pour porter chance aux membres de la maison. Pourquoi ? Tout simplement parce que sa forme (croissant de lune) était une source de très bon présage pour les romains et que son matériau, le fer, est également réputé pour repousser les ondes négatives et les esprits malveillants. Aux Etats-Unis, il aurait même le pouvoir de chasser les fantômes qui hantent la maison. Et si vous le portez comme pendentif, le fer à cheval éloignerait le mauvais œil. Toutefois, si le fer à cheval tombe, cela peut signifier l’avènement d’un grand malheur, au même titre qu’un miroir qui se brise.

Le saviez-vous ? Une autre superstition indique qu’il ne faut jamais changer le nom d’un cheval, sinon cela porterait malchance à son propriétaire.

Gare au cri du hibou !

Pauvre hibou, c’est l’un des oiseaux les moins appréciés et celui qui nourrit les superstitions les plus sombres. Messager de la mort chez les romains, symbole morbide chez les Egyptiens, le hibou traîne une mauvaise réputation depuis très longtemps. Malgré le fait que les philosophes et les poètes le voient comme un animal mystérieux, mystique et plein de sagesse. Celui qu’on appelle souvent « oiseau de malheur » aurait un cri singulier et effrayant : s’il hulule durant la journée, cela porte malheur et cela annonce un triste présage. De même, si vous rêvez d’un hibou ou si vous en voyez un sur le toit de votre maison, l’avenir risque d’être tragique et funeste. Porteurs de malchance, d’après les superstitieux, le hibou comme la chouette ont un chant très funeste, présage morbide du décès d’un proche.

Lire aussi Pourquoi votre chat aime t’il se cacher ? C’est surprenant !

Contenus sponsorisés