6 signes que votre chat est psychopathe que vous ne devriez pas ignorer

La plupart des gens cohabitent avec des animaux de compagnie dont ils ne peuvent plus se passer. Certains raffolent de l'affection et de la loyauté des canins, d'autres ont une nette préférence pour les énigmatiques et fascinants félins. Ceux qui préfèrent les chats savent que leur quotidien est toujours plein de rebondissements, car on ne s'ennuie jamais avec eux. Il faut d'ailleurs être très observateur pour tenter de mieux les cerner et les comprendre. Faites donc attention à tous les détails. D'après certains chercheurs, de par leur héritage et leurs comportements, la plupart des chats auraient une tendance à la psychopathie. Comment savoir si votre chat est psychopathe ? Quelques signes révélateurs peuvent vous mettre la puce à l'oreille.

Les chats domestiques peuvent être très affectueux : leur ronronnement suave lorsqu’ils vous accueillent à la maison reste l’un des meilleurs moments de la journée. Mais, tous les propriétaires de félins vous le diront, ils sont particulièrement versatiles et imprévisibles. Ils peuvent ainsi passer d’une tendresse absolue à une humeur agressive en un clin d’œil. Sans raison apparente, votre chat peut sortir les griffes ou vous ignorer pendant des heures. De quoi vous laisser perplexe et impuissant.

Vous a-t-il déjà attaqué pendant la nuit en plein sommeil? Vous avez du mal à supporter son agitation soudaine ou ses phases de violence incompréhensibles ? Les félins ne nous laissent jamais de répit, tellement ils changent d’humeur sans crier gare. Il est vrai qu’ils sont très difficiles à cerner : leur comportement changeant a de quoi nous interpeller. Les chats sont d’ailleurs réputés pour être une espèce à part, assez sauvage et solitaire. On dit souvent d’eux qu’ils sont manipulateurs, égoïstes, dominants, insensibles, capricieux, lunatiques…tant de traits de caractère liés à la psychopathie. Justement, selon de récentes recherches, une nouvelle hypothèse tend à démontrer que la plupart d’entre eux pourraient effectivement avoir une personnalité psychopathique.

Comment savoir si votre chat est un psychopathe ?

chat qui miaule

Un chat qui miaule – Source : spm

Le comportement des chats peut être perçu comme une véritable énigme pour de nombreux propriétaires. Qu’il s’agisse d’un chat de race ou d’un félin, ils ont des personnalités et des habitudes très différentes. Certains d’entre eux aiment montrer leur amour au quotidien, d’autres semblent être très indépendants et détachés de leur maître.

Cependant, en règle générale, les chats trahissent rarement ce qu’ils ressentent vraiment. Lorsqu’ils le font, il faut être aux aguets pour tenter de déchiffrer leurs messages. Il suffit de bien observer chacun de leurs faits et gestes. Car même si vous adorez votre boule de poils, certains comportements vous échappent et vous éprouvez beaucoup de mal à en saisir la signification. Face à ses changements d’humeur brusques, avouez que cette idée vous trotte souvent l’esprit : « soit mon chat est bipolaire, soit c’est un psychopathe ! ». Eh bien, vous ne croyez pas si bien dire. De nombreux experts ont étudié la relation entre les chats et leurs propriétaires. Et, d’après quelques études, certains détails ne trompent pas : votre chat a peut-être bien des comportements psychopathiques.

Les chats se comportent souvent de manière étrange

chat fixe regard

Un chat qui fixe le regard – Source : spm

Les chiens et les chats sont de formidables animaux de compagnie : il apparaîtrait même, d’après les psychologues, que le fait d’en avoir aurait un impact sur la diminution du stress, l’augmentation du bien-être au niveau mental et la longévité de la vie. Cependant, une récente étude britannique a révélé que nos matous pourraient être des psychopathes. Certains propriétaires de chats n’en seraient pas très étonnés !

Apparemment, quelques critères bien particuliers prouvent cette théorie. Notamment certains traits de caractère récurrents, tels que la méchanceté entre les humains et les autres animaux, la désinhibition, l’audace, l’insensibilité, l’indépendance ou encore la manipulation. Comme vous le savez sans doute, le chat est naturellement indépendant, autonome et solitaire. Dès lors, les notions sociologiques de moralité ou d’empathie lui font défaut. Ce manque de cohésion sociale est déjà en soi une preuve d’une manifestation psychopathique.

Nombre de propriétaires se plaignent d’ailleurs souvent du comportement étrange et agressif de leurs chats : ils aiment tourmenter leur proie, se montrent particulièrement violents avec les animaux des voisins, ne supportent pas qu’on marche sur leur territoire, sans compter leur jalousie et leur possessivité. « Mon chat torture sa proie au lieu de la tuer immédiatement« . « Mon chat se met à miauler ou à hurler de manière assourdissante sans raison apparente« . « Mon chat est tantôt calme et serein, tantôt très excité et agité sans explication rationnelle« … tels sont les témoignages de certains propriétaires de chats aux comportements étranges.

Vous pensez que votre chat est un psychopathe ? Certains signes sont très révélateurs. Parmi eux, ceux-ci doivent vous interpeller :

  • Manque d’empathie : bien qu’il se socialise près de nous et qu’il aime qu’on le chouchoute, le chat est connu pour son ingratitude et son manque de compassion. Il peut nous tourner le dos d’une minute à l’autre. Les émotions et les sentiments ne sont pas vraiment sa tasse de thé. Par conséquent, s’il ne veut pas venir vers vous, même si vous le suppliez pendant des heures, rien ne lui ôtera cette idée. Sa nature sauvage peut vite reprendre le dessus et il préfère s’isoler que de vous consoler dans un moment de tristesse. Evidemment, il faut nuancer les choses, car ce n’est pas systématique. N’allez pas croire que votre chat ne vous aime pas. Dites-vous bien que s’il accepte de rester chez vous, c’est que vous lui apportez une source de bien-être. Sinon, cela ferait belle lurette qu’il aurait quitté les lieux !
  • Il vous agresse : sachez une chose, votre chat n’attaque jamais par hasard, il y a toujours une raison bien précise derrière ses griffures ou ses morsures. Soit par instinct, soit pour protéger son territoire, soit encore pour se défendre par crainte d’une éventuelle menace. Si vous le caressez à des endroits qu’il n’aime pas ou s’il se sent attaqué d’une manière ou d’une autre, il peut se fâcher et s’en prendre à vous. Son agressivité peut aussi s’expliquer par quelques troubles ponctuels, comme un mal-être ou une maladie. Quoi qu’il en soit, ne cédez pas à ses accès de violence. Dès son plus jeune âge, il faut le dresser et répondre à ses attaques de manière ferme.
  • Il est audacieux : dans la mesure où il est indépendant et autonome, le chat prend souvent des initiatives assez téméraires. Comme se retrouver au sommet d’un arbre ou tout en haut du toit de la maison pour jouer au prédateur. Il est également capable de se faufiler chez le voisin pour tenter de trouver de la nourriture. Il a ainsi l’audace dans le sang ! Pas sûr qu’il s’en sorte toujours, mais il aime prendre des risques et rien ne semble l’arrêter.
  • Il devient dominant : le fait de vouloir dominer ses pairs est instinctif chez lui. Le félin à l’âme d’un leader. Il aime imposer ses propres règles. D’où son besoin de manipuler son maître et de voir tout contrôler. Mais lorsqu’il tombe dans l’extrême et se met, par exemple, à vous désobéir, il faut alors sévir. Si sa dominance est démesurée et qu’il prend le pas sur vous, c’est qu’il n’a pas été dressé correctement. Un recadrage s’impose !
  • Il n’a pas peur : cela rejoint un peu sa nature audacieuse. Comme il semble insensible au danger, ce casse-cou semble prêt à braver toutes les situations les plus extrêmes. Mais ce serait sûrement l’un des signes les plus révélateurs de sa psychopathie. Car, en général, les chats sont connus pour être assez craintifs, peureux et prudents. Le moindre bruit peut les faire sursauter et n’importe quel changement du quotidien peut les bouleverser.
  • Il devient hostile (aux autres personnes et aux autres animaux) : justement, on en revient à la peur. Lorsqu’il sent un danger imminent, qu’il craint que son territoire soit menacé ou qu’il ait peur pour sa propre survie, le chat est capable de devenir très agressif, voire même violent. Par conséquent, au lieu de fuir, certains vont se mettre à hurler, à donner des coups de pattes ou des coups de griffures. C’est généralement un mécanisme de défense. Mais si son hostilité se répète régulièrement, c’est qu’il a un malaise assez sérieux.

Que disent les spécialistes ?

chat agressif

Un chat agressif – Source : spm

Des chercheurs de l’Université de Liverpool et de l’Université John Moores de Liverpool se sont longuement penchés sur la question de la personnalité psychopathique des chats. Suite à leur étude, ils ont défini un questionnaire pour aider les propriétaires de chats à mieux évaluer la situation. Il s’agit du fameux CAT-Tri+, tout premier test accessible à tous pour mesurer la psychopathie chez les chats.

Rebecca Evans, chercheuse principale, a déclaré : « Nous pensons que, comme tout autre trait de personnalité, la psychopathie se situe dans un continuum dans lequel certains chats rechercheront toujours plus que ce qu’ils ont déjà (…). Il est probable que tous les chats présentent un élément de psychopathie, car cela aurait été utile à leurs ancêtres pour acquérir des ressources, comme de la nourriture, un territoire où vivre et des opportunités d’accouplement »

Naturellement, dans le cadre confortable de votre maison, votre chat n’a pas à se plaindre. Malgré ses traits de caractère parfois inquiétants, vous n’avez rien à craindre. Il faut juste bien le dresser et observer attentivement son comportement lorsqu’il est seul ou à l’extérieur.

Lire aussi 8 signes qui prouvent que votre chat va peut-être bientôt mourir

Contenus sponsorisés