L’astuce de génie pour sauver une orchidée mourante facilement

L'orchidée est une plante florifère vivace, au feuillage persistant. Cette plante tropicale apprécie la chaleur et l'humidité. Elle peut être cultivée en pot, comme plante d'intérieur, ou dans des jardinières. Il existe différentes variétés d'orchidées, mais la plus connue est le Phalaenopsis, appelé également orchidée papillon. Cette plante est facile d'entretien, mais elle peut flétrir si elle n'est pas entretenue dans de bonnes conditions. Découvrez comment sauver votre orchidée en 5 étapes.

Pour prendre soin d’une orchidée et la maintenir en bon état, il faut connaître ses conditions de culture. Parfois, un excès d’eau, ou un arrosage insuffisant peut être fatal pour votre plante. Sachez toutefois qu’il est possible de sauver votre orchidée mourante.

Comment sauver une orchidée mourante ?

Étape 1 : observer l’orchidée pour déterminer le problème

Pour savoir comment soigner votre orchidée, il est important de bien l’examiner. Cela vous aidera à reconnaître la raison de son flétrissement et à déterminer si elle est mourante ou simplement en période de repos végétatif. En effet, si vous remarquez que ses feuilles tombent, cela ne veut pas dire qu’elle est morte, mais simplement qu’elle entre en période de dormance. Si le feuillage de votre orchidée est jaune, cela veut dire qu’elle a été touchée par une maladie. Si en revanche il est vert foncé, cela signifie que votre plante manque de lumière. 

Vous reconnaîtrez une orchidée mourante par ses feuilles qui paraissent déshydratées et ses racines qui deviennent molles, brunes ou même noires. La cause principale d’une orchidée mourante est l’excès d’eau, qui entraîne la pourriture de ses racines. Vous pouvez toutefois sauver votre plante s’il lui reste des racines aériennes en bonne santé. 

Étape 2 : nettoyer les racines de l’orchidée

terreau racine

Enlever le terreau des racines – Source : spm

Pour nettoyer les racines de votre plante, il est important de la retirer doucement du pot. Enlevez ensuite tous les morceaux de terreau collés aux racines. Il peut s’agir du paillis, de la mousse ou des écorces utilisés dans le terreau. Rincez ensuite les racines avec de l’eau pour les nettoyer des débris restés collés.

Étape 3 : couper les racines mortes de l’orchidée

racines mortes

Couper les racines mortes – Source : spm

À l’aide d’un sécateur ou d’une paire de ciseaux désinfectée, coupez toutes les racines qui vous paraissent molles, pâteuses, brunes ou noires. Ne gardez que les racines vertes ou qui ont des pointes vertes. Si la pourriture a également touché la tige, taillez-la juste en dessous des feuilles, et enlevez les feuilles et les pétales déshydratés ou abîmés.

Étape 4 : rempoter l’orchidée

pot en plastique orchidée

Pot en plastique pour rempoter l’orchidée – Source : spm

Le rempotage vous permettra de donner à votre plante un nouveau substrat et donc un nouvel apport en nutriments qui aideront votre orchidée à refleurir. Pour cela, choisissez un pot en plastique transparent, pour pouvoir vérifier régulièrement l’état des racines. Concernant le terreau, il est préférable qu’il soit constitué de morceaux d’écorce, de fibres de charbon, de sphaigne, ou encore de fibres de charbon de bois. Pensez également à placer des billes d’argile au fond du pot pour favoriser le drainage. Veillez à arroser légèrement le pot pour humidifier le terreau.

Étape 5 : aider l’orchidée à se développer à nouveau

Pour faire repartir votre orchidée et l’aider à refleurir à nouveau. Il est important de lui offrir les conditions favorables à son développement. Pour cela, placez votre orchidée dans un endroit lumineux, tout en évitant une exposition au soleil direct. Cela risquerait en effet de brûler le feuillage de votre plante ; favorisez en revanche une exposition à mi-ombre. Étant peu rustique, l’orchidée a également besoin de chaleur. Gardez ainsi votre pot dans une température variant entre 18°C et 21°C, à l’abri des courants d’air, mais également des sources de chaleur, comme le radiateur qui assèche l’air ambiant. En effet, l’orchidée apprécie l’humidité. Par ailleurs, il est conseillé d’arroser l’orchidée avec une eau non calcaire, comme l’eau de pluie, et à température ambiante, pour ne pas provoquer un choc thermique qui abîmerait le système racinaire de votre plante. Aussi, brumisez de temps en temps le feuillage de votre orchidée, et ne laissez pas d’eau stagnante dans la soucoupe ou le cache-pot. Veillez également à protéger votre orchidée des parasites ou des nuisibles qui la ravagent, comme les pucerons ou les cochenilles.

En suivant ces étapes, vous allez pouvoir sauver votre orchidée mourante, et la préparer à une nouvelle floraison afin de décorer votre maison de ses belles fleurs.

Lire aussi N’arrosez plus les orchidées avec de l’eau : arrosez-les avec ceci pour une floraison spectaculaire

Contenus sponsorisés